missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Burkina Faso

Centenaire de l’arrivée des Sœurs Blanches à Ouagadougou

Famille Mission 2012/1
jeudi 29 mars 2012 par Webmaster
3 Décembre 1912- 17 Décembre 2011.


Il y avait grande affluence à l’entrée de la cathédrale de « L’Immaculée Conception » de Ouagadougou ce samedi 17 décembre 2011 dans la matinée. En effet, une procession très émouvante symbolisait l’arrivée des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique au Burkina Faso. Ce cortège mémorable fut suvi par une messe au cours de laquelle Sœur VALERIE KABORE, prononça ses vœux perpétuels dans la congrégation.

Huit religieuses, montées sur autant de chevaux, et une multitude d’accompagnateurs furent accueillies par Mgr Séraphin Rouamba, Archevêque de Koupela et président de la conférence épiscopale du Burkina-Niger.

Cette rétrospective scénique de la venue des Sœurs missionnaires dans le pays a renvoyé la multitude des croyants actuels aux temps héroïques des pionniers de l’évangélisation du Burkina Faso.

Sœur Monique Bonami, une ancienne du Burkina, revenue pour l’occasion, a confié que la procession effectuée avant la messe avait pour but de célébrer la mémoire de l’arrivée des premières Sœurs missionnaires au Burkina Faso. La première caravane des Sœurs à fouler le sol Burkinabe, disait-elle, comprenait huit religieuses : quatre sont allées à Koupela et quatre sont restées ici à Ouagadougou. Ces filles du Cardinal Lavigerie venaient alors de parcourir près de 900 km à partir de Bamako et Ségou (au Mali). Elles ont avalé toutes ces bornes en train, en charrette et à pied, pour finir ce long safari à cheval. Elles atteignirent Ougadougou le 3 décembre 1912 à proximité de la cour du Chef Baloum Naaba où elles furent reçues par les autorités traditionnelles. Ensuite les religieuses se rendirent à la cathédrale où les attendaient l’évêque et une foule immense.


C’est Mgr Lemaître, évêque du Sahara-Soudan, qui avait écrit pour demander que des Sœurs viennent au pays Mossi. La lettre qui avait été alors adressée aux responsables de la congrégation a été lue au cours de la procession, en français et en moore. C’est par cette cavalcade historique et l’eucharistie qui suivit que les Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique ont inauguré officiellement les festivités de la célébration de leur centenaire au Burkina Faso. Trois Supérieures Générales entouraient Sœur Bijundi Bashige la régionale des Sœurs Blanches. C’étaient les trois responsables de ces trois congrégations de religieuses fondées par les Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique. Ces communautés autochtones représentent un total de presque 800 religieuses, une véritable armée d’apôtres au service de l’Eglise qui est au Burkina. Cette célébration haute en couleur était l’occasion de rendre grâce pour tout le travail apostolique accompli par ces religieuses missionnaires au service de l’évangile au Burkina Faso pendant si longtemps : vocation, formation des femmes et des jeunes filles, enseignement, santé, développement sous toutes ses formes.

Dans la soirée, Mgr Philippe Ouedraogo, rentré de Koudougou où il avait assisté à l’installation du nouvel évêque de l’endroit, a tenu à faire une visite aux Sœurs qui fêtaient leur jubilé de 100 ans d’apostolat dans ce coin d’Afrique. Il leur dit combien l’Eglise-famille du Burkina et toute la nation leur sont reconnaissantes pour leur présence et leur travail.

Pour terminer, il faut aussi rappeler que le président du Burkina Faso, Monsieur Blaise Compaoré, a décoré les Sœurs Blanches de l’ordre du mérite national.

Vœux perpétuels de Sœur Valérie Kabore.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 340 / 618540

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Burkina Faso   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License