missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°60 Breuklijnen

Juin - Juni 2012
mardi 3 juillet 2012 par J.V.

 FINANCES

Où en est la taxe Tobin ?

Le Parlement européen a approuvé le 23 mai à une large majorité les modalités d’une taxe sur les transactions financières. L’idée est de prélever de 0,01 % à 0,1 % des transactions financières pour limiter la spéculation et trouver une nouvelle source de revenus. Cette taxation pourrait, selon ses estimations, rapporter 55 milliards d’euros par an à l’horizon 2014. Si l’introduction d’une telle taxe requiert l’unanimité du Conseil européen, c’est-à-dire l’ensemble des chefs d’Etats, le vote du Parlement constitue un signal fort envoyé aux Etats membres. La France et l’Allemagne sont clairement favorables à une taxe sur les transactions financières, tandis que le Royaume-Uni, l’Irlande, la Suède, Malte ou la République tchèque n’en veulent pas. Les eurodéputés ont donc évoqué une solution intermédiaire : cette taxe pourrait être mise en ɶuvre par un groupe restreint, sans attendre le reste des Etats membres.

Financité, N° 26, juin 2012
 

La tontine à Ixelles (Bruxelles)

Nous sommes à Matonge, le quartier africain d’Ixelles. Alinka participe à une tontine avec cinq autres participants. Tous les mois, elle verse dans la cagnotte une somme fixe dont chaque participant, tour à tour, bénéficiera. Ainsi, en versant 50 euros mensuellement, elle récupérera, lorsque son tour sera venu, 300 euros. Avec cet argent, Alinka pourra acheter des meubles, des bijoux ou financer une partie de son billet d’avion pour rendre visite à sa famille restée en Afrique.

Les tontines sont très répandues en Amérique latine et en Afrique. Elles y constituent un palliatif lorsque le système bancaire est peu (ou pas) accessible aux populations défavorisées ou géographiquement plus reculées.

Lorsque le système bancaire traditionnel est faible, les tontines peuvent aussi offrir d’autres services financiers tels que le crédit et l’assurance. Dans ce cas, les fonds collectés ne sont pas automatiquement distribués.

Les tontines existent donc aussi en Belgique, où les communautés immigrées ont importé ce système d’épargne. Beaucoup d’Africains perpétuent le système de la tontine. La tontine est un système plus sûr que le compte d’épargne bancaire. D’une part, une fois qu’ils ont commencé, les épargnants sont « moralement » obligés de continuer sous peine de mettre à mal l’équilibre de la tontine. D’autre part, leur argent est inaccessible tant que ce n’est pas leur tour d’en bénéficier.

Financité, N° 26, juin 2012
 

Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 773 / 942900

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License