missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Algérie

Je suis heureux d’être en Algérie

Témoignage
dimanche 4 novembre 2012 par Webmaster


Je m’appelle Kawisha Jones : je suis zambien . Je viens d’une famille chrétienne : maman et mes sœurs sont d’une Eglise protestante, papa et mes frères sont catholiques. J’ai passé mon enfance dans l’église protestante. J’ai changé d’église pour rejoindre le groupe des servants de messe avec mes amis.

Après mes études de théologie, j’ai été ordonné prêtre en 2008. Je voulais aller dans un pays à majorité musulmane. J’aime la différence, la diversité religieuse, culturelle, raciale, etc. Je voulais vivre le témoignage de l’amour du Christ dans la diversité surtout la diversité religieuse. Pendant toute ma formation, j’avais le désir d’aller à la rencontre des gens d’autres religions. Très vite en Tanzanie (pendant ma deuxième année de formation) j’ai commencé mon apostolat de rencontres avec des musulmans tanzaniens. Je les visitais dans les mosquées. Ayant toujours le désir de vivre le témoignage par la rencontre d’autres religions, à la fin de mes études théologiques, j’ai demandé à être nommé dans un pays d’Afrique du nord ou de l’Ouest.

Je suis arrivé à Tizi-Ouzou en 2009 . La communauté des Pères Blancs de Tizi-Ouzou m’a aidé dans mon insertion au niveau des activités pastorales. Les connaissances sur l’Islam acquises pendant mes études de théologie, mes lectures personnelles sur l’Islam et mon stage au Mali, m’ont donné les outils facilitant cette insertion. L’accueil chaleureux de la communauté chrétienne de Tizi-Ouzou et des connaissances algériennes des Pères blancs y ont également joué un grand rôle.
Mon travail se situe dans un contexte de communauté : celle des Pères Blancs de Tizi-Ouzou ; je ne parlerai pas de « mon travail » mais plutôt de « notre travail ».Nous faisons face à deux priorités : les activités avec la population musulmane et celles avec la communauté chrétienne.

En ce qui concerne nos rapports avec le large public, toutes religions confondues, notre contribution se résume en quatre points principaux à savoir :

  • apporter des cours de soutien dans l’optique d’améliorer le niveau en langue anglaise des élèves et étudiants nécessiteux,
  • apporter une documentation pluridisciplinaire et un cadre propice de lecture au sein de notre bibliothèque pour les étudiants,
  • accueillir et écouter toute personne désireuse de se confier et de faire confiance,
  • et enfin vivre la fraternité avec tout le monde.

La communauté chrétienne à laquelle nous appartenons et qui est sous notre responsabilité est à elle seule une diversité culturelle, raciale et identitaire importante. Notre mission est en quelque sorte d’y renforcer les liens de fraternité, de faire grandir cette foi en Jésus qui nous lie. Ce sont les raisons pour lesquelles nous organisons des activités pastorales comme : enseignement de la doctrine chrétienne à la communauté locale, prières communautaires, catéchèse etc

Je suis en Algérie depuis 2009 et je m’y plais bien. Si je pouvais résumer ce bien-être en trois mots je dirais simplement : « hospitalité, fraternité et confiance » . L’accueil qui m’a été réservé à mon arrivée et qui n’a de cesse de se renouveler m’a montré l’hospitalité dans sa forme la plus pure, et très vite des liens d’amitié et de fraternité se sont créés entre les Algériens et moi. J’ai pu comprendre que les notions de race, de religion et de culture n’étaient pas des barrières ou des obstacles à l’unité. J’ai reçu des témoignages forts mais en même temps tellement « intimes » sur le plan social que je réalise chaque jour la confiance, aussi importante soit-elle, que font les Algériens à mon égard. Cette confiance me montre en fait mon acceptation au sein de la société et cela représente pour moi un témoignage poignant de la fraternité dans la différence.

Je vis dans mon quotidien ma vocation et mon désir missionnaire : le témoignage de l’universalité de l’amour du Christ. L’hospitalité, la fraternité et la confiance reçues ne sont en fait que l’amour du Christ qui s’offre à moi. Ce Don merveilleux qui ne peut que faire grandir ma foi, je le souhaite à tout Homme, à toute créature. Mon épanouissement se trouve dans « le dialogue de la rencontre » c’est-à-dire ma vie de tous les jours avec les Algériens, ce côtoiement permanent.


« Père, priez pour nous » , telle est la demande qui m’est très souvent adressée par mes amis Algériens et cela me montre qu’il y a une unité religieuse effective : en d’autres termes, qu’il y a une prise de conscience de l’unicité religieuse car il est clair que sans confiance et point de conscience sur l’universalité de Dieu cette demande ne saurait être faite. Chrétiens et musulmans ont des pratiques religieuses différentes mais des buts convergents. Comme disait un ami musulman, « nous sommes comme des plantes de natures différentes qui avons un besoin vital d’eau pour croître ; nous avons des religions différentes et nous avons nos différentes expressions religieuses pour grandir dans notre relation avec Dieu.  ». En réalité le but commun aux deux religions est l’approfondissement de notre relation avec Dieu (la croissance spirituelle). Je suis toujours heureux de participer aux rencontres comme le RIBAT qui permettent aux chrétiens et musulmans de partager nos expériences.

En conclusion, je dirai que mon rêve, je le vis au quotidien. Cependant, le désir d’approfondir mes connaissances de la foi musulmane et celle d’autres religions demeure en moi.

Qu’à cela ne tienne, je suis heureux d’être en Algérie !

Kawisha Jones
in Relais Pères Blancs - Maghreb N°17 Octobre 2012
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 131 / 629466

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Algérie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License