missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Le Père Jean Berteaux

lundi 4 février 2008 par J.V.
Samedi dernier, le 2 février 2008, nous avons appris que notre doyen d’âge (103 ans)
 

Jean BERTEAUX



venait de s’endormir paisiblement dans le Seigneur vers 15 h 30, veillé par un confrère.

Jean était né à Thuin, dans le diocèse de Tournai, le 31 août 1904. Il avait terminé les humanités modernes au collège épiscopal de Leuze à l’âge de 17 ans. Son père, médecin, le trouvant trop jeune pour entrer au séminaire, lui donna des cours de latin à la maison. En 1925 il entra à Bouchout. Il fit son noviciat à Maison Carrée, suivi, de 1928 à 1932, par la théologie à Heverlee où il fut ordonné prêtre le 29 juin 1932. Après le cours obligatoire de médecine tropicale, il s’embarqua à Marseille le 27 septembre 1933.

Arrivé au Rwanda le 30 octobre 1933, il s’initia au travail pastoral et à la langue à Kaduha, poste en fondation. Deux ans à Kaduha, deux ans à Kigali, et le voilà curé à Nyanza, la capitale royale. Trois ans plus tard il ira découvrir l’ouest du pays, comme curé à Shangi, ensuite à Mibirizi. Le régional de cette époque nota : « Homme de devoir, très dévoué et travailleur. Un peu trop exigeant pour ses confrères ».

Après son premier congé en 1946, Jean sera successivement vicaire à Rwaza et à Kansi, professeur au petit séminaire de Kabgayi pendant deux ans, aumônier au noviciat des Sœurs Blanches à Save, vicaire à Mibirizi, à Kaduha, à Runaba, à Simbi, à Cyahinda, à Cyanika… En 1972 nous le retrouvons à Muyunzwe et, à partir de 1977, à Rwaza, où, comme il avait fait dans tant d’autres paroisses, il construisit avec ses ouvriers des kilomètres et des kilomètres de routes, « pour faciliter aux chrétiens et aux enfants les chemins de la Foi ». Il resta à Rwaza jusqu’en 1988, l’année où il quitta définitivement le Rwanda. Un régional fit cette constatation : « Il est bien frappant que dans les missions où il est passé, les gens parlent encore toujours de lui : ils l’aiment beaucoup, parce qu’il est très doux et toujours à leur service. »

Le 29 juillet 1988 il rentre définitivement en Belgique. Ce n’était pas son choix, mais il obéit sans broncher…

Après un bref passage à Kain, il s’installa avec sa sœur à Lobbes. Chaque jour il allait célébrer la messe chez les Sœurs de la Visitation. En 2002, à la mort de sa dernière sœur, il vint rejoindre la communauté d’Evere. Il y resta l’homme qu’il avait toujours été, plutôt taciturne, toujours souriant, d’une fidélité exemplaire aux exercices spirituels, vivant pauvrement, n’exigeant rien…

La messe des funérailles aura lieu le jeudi 7 février, à 10 h 15, dans la grande chapelle du home St-Joseph, rue de la Marne, à Evere, suivie de l’enterrement à Varsenare. Apportez aube et étole comme d’habitude.

Aucune collation n’étant prévue, les confrères de Bruxelles rentreront chez eux, tandis que les autres sont priés d’avertir la rue de Linthout au plus tard mercredi avant-midi. Merci pour votre compréhension.

Jef Vleugels
Secr. Prov.

Rappelez-vous :
Les cent ans du Père Berteaux en 2004</a


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 647 / 610793

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos défunts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License