missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°69 Breuklijnen

Mars - Maart 2013
samedi 30 mars 2013 par J.V.

[marron]UN MUSULMAN QUI PARLE HAUT ET CLAIR[/marron]

[bleu marine]J’ai beaucoup apprécié le ’Ce que je crois’ de Jeune Afrique, dans le premier numéro du mois de mars. Béchir Ben Yahmed, fondateur et directeur de cet hebdomadaire international indépendant, a le courage de mettre le doigt sur la plaie et d’indiquer la piste à suivre. Une analyse éclairante.[/bleu marine]

"Je dois maintenant attirer votre attention sur une situation qui s’est créée petit à petit ces dernières années. Nous semblons en avoir pris notre parti, alors qu’elle aurait dû nous "indigner", comme aurait dit Stéphane Hessel, nous révolter même et nous inciter à mobiliser nos énergies pour la faire disparaître. Il me paraît impératif de s’en occuper, sans plus tarder. Voici de quoi il s’agit :

Al-Qaïda a réinventé et pratiqué, à la fin du XX° siècle, le terrorisme aveugle : des attentats-suicides en série, exécutés par des kamikazes qui sacrifient leur vie pour tuer de façon indiscriminée le plus grand nombre de personnes qui se seront trouvés "au mauvais endroit et au mauvais moment".

Elle l’a porté à son summum le 11 septembre 2001 à New York et à Washington, où elle a fait, en quelques heures, près de 3 000 victimes de tous âges, de toutes origines et de toutes confessions. Et l’a ensuite utilisé en Irak, au Pakistan, en Indonésie, dans les capitales européennes ou africaines.

Faute de mieux, on a appelé cela le [bleu marine] terrorisme islamiste [/bleu marine], et les Américains ont embrigadé le monde entier pour faire une guerre sans merci à ses adeptes. C’était un terrorisme inacceptable et indéfendable, mais il procédait d’une certaine rigueur.

Après l’exécution d’Oussama Ben Laden par les Américains le 1er mai 2011, les "franchisés" d’Al-Qaïda, notamment africains, ont peu à peu dégradé cette action violente : "orphelins de Ben Laden" ou "bâtards d’Al-Qaïda", ils en ont fait un terrorisme débridé, sans règles ni limites, au point qu’on ne sait plus comment l’appeler.

Est-elle islamiste ? Est-ce du jihadisme ? Du narcoterrorisme ou bien, tout simplement, du banditisme qui se pare d’une coiffe politico-religieuse ?

__5__

En tout cas, désormais, ce terrorisme pratique couramment le kidnapping contre rançon, en est arrivé à enlever des femmes et même des enfants, à s’en servir comme otages.

Ses auteurs se disent salafistes ou jihadistes, menacent ou assassinent qui leur dit sa réprobation, prétendant administrer la justice, infligent des peines d’un autre âge (lapidation, amputation de la main, coups de fouet), brûlent les livres et détruisent les œuvres d’art, s’arrogent le droit de définir "le sacré".

Les islamistes au pouvoir en Tunisie et en Egypte, qui se disent "modérés", se gardent de les condamner, les tolèrent ou font même preuve à leur endroit d’une singulière indulgence.

Au président du parti tunisien Ennahdha, "ils lui rappellent sa jeunesse". Quant au président de la République égyptienne, il ne parvient pas à comprendre que la France leur fasse la guerre.

Les dirigeants wahhabites de l’Arabie saoudite et du Qatar, eux, vont jusqu’à financer certaines de leurs actions.

__5__

Qui parmi les dirigeants religieux de l’islam ou parmi les chefs d’État des pays islamiques ou parmi les intellectuels musulmans s’est avancé pour les stigmatiser, condamner leurs actions criminelles, dire haut et fort qu’ils sont la honte de l’islam et de l’humanité ? Pourquoi les institutions du monde islamique se taisent-elles sur ces criminels et sur leurs forfaits ?

Pourquoi les uns et les autres laissent-ils aux Euro-américains, et à eux seuls, la tâche ingrate de combattre ces criminels et de les détruire ?

Il s’agit en fait, comme on le voit, d’une maladie de l’islam véhiculée par une minorité de semi-analphabètes qui utilisent une religion mal assimilée – et des versets du Coran sortis de leur contexte – pour masquer leur déséquilibre psychologique, leurs frustrations, leur appât du gain et, à la fin des fins, des activités commerciales mais criminelles.

C’est aux musulmans et à leurs dirigeants de s’attaquer à ce mal pour l’extirper de leurs sociétés.

__5__

Les Euro-américains ont lutté, eux, contre leurs propres déviants égarés, qui se sont appelés Action directe, Brigades rouges, bande à Baader… Ils les ont réduits, par la répression certes, mais aussi en supprimant le terreau social qui les avait fait prospérer.

Les musulmans et leurs dirigeants pourraient leur demander de transmettre leur expérience, d’aider l’islam à se guérir de son mal. Pas de faire le boulot et d’en supporter la charge à leur place.

Jeune Afrique, n° 2721 du 3 au 9 mars 2013
 
« L’exil a ici un sens, on est exilé par rapport à l’Islam d’amour, d’universalité, de la connaissance et de la fraternité. On vit un exil intérieur, intellectuel au sein même des musulmans. Et il n’y a rien d’étonnant à cela lorsqu’on voit le message essentiel se voiler et que ne restent que des points secondaires : la politique, la façon de s’habiller, de manger. Or l’Islam est, avant tout, une conscience, une affaire de Djihad qui, contrairement à ce que certains croient, n’est pas une guerre mais un effort sur soi, afin d’améliorer, nourrir sa conscience. »

« Le Coran a été révélé dans une société donnée, à un moment donné, à un peuple précis. C’est parce qu’on ignore cela que le sang coule aujourd’hui et qu’on idéologise l’Islam. »

Cheik Bentounès, conférence à la bibliothèque de l’Alcazar,
le 14-02-2013.
Texte complet sur le site de ARCRE
 

[marron]STÉPHANE HESSEL : INDIGNEZ-VOUS ! NEEM HET NIET ![/marron]

Stéphane Hessel, diplomaat en schrijver, werd in 1917 te Berlijn geboren. Zijn vader was een christen geworden Jood. In 1924 emigreerden zijn ouders naar Frankrijk. In 1939 nam Stéphane de Franse nationaliteit aan en sloot zich aan bij de Franse strijdkrachten. Hij weigerde het Vichy-regime te erkennen en week in 1941 uit naar Engeland, waar hij zich aansloot bij het verzet. In 1944 nam hij deel aan een operatie op Frans grondgebied en werd in Parijs door de Gestapo aangehouden en na foltering naar het concentratiekamp van Buchenwald overgebracht. Hij ontsnapte aan de dood door de dag voor zijn executie de identiteit aan te nemen van een Franse gevangene die kort daarvoor aan tyfus overleden was. Overgebracht naar het kamp van Rottleberode doet hij een ontsnappingspoging, wordt gevat en naar het kamp van Dora gestuurd, waar de V1 et V2 werden gemaakt. Tijdens het transport naar het kamp van Bergen-Belsen, vlak voor het einde van de oorlog, wist hij te ontsnappen en de oprukkende Amerikaanse troepen te vervoegen.

In 1946 wordt Stéphane Hessel benoemd tot vertegenwoordiger van Frankrijk bij de Verenigde Naties te New York, waar hij als secretaris van de derde Commissie meeschrijft aan de Universele Verklaring van de Rechten van de Mens. De Verklaring werd op 10 december 1948 door de Verenigde Naties in Parijs aangenomen. Als diplomaat neemt hij een groot aantal diplomatieke missies op zich, bij de Verenigde Naties, maar ook in Azië en Afrika, met een grote aandacht voor ontwikkelingshulp. In 2008 et 2009 bezoekt hij Gaza en getuigt van de erbarmelijke toestanden aldaar.

In 2010 publiceert Hessel een essay, intitulé "Indignez-vous !". Uitgegeven door een kleine uitgeverij te Montpellier, zonder de minste promotie, verkocht voor 3€, wordt het boekje van 32 bladzijden bliksemsnel een bestseller : meer dan 300 000 exemplaren in 3 maanden, vervolgens 950 000 in 10 weken. Binnen het jaar is het boekje vertaald in 34 talen (Get involved ! Neem het niet !) en werden 4 miljoen exemplaren verkocht. Een nooit gezien succes in de uitgeverswereld !

Trouw aan het socio-politieke gedachtengoed van de Weerstand (Programme du Conseil national de la Résistance – van 15 maart 1944), dat de nadruk legde op het politiek engagement van de burgerorganisaties, de voorrang van het algemeen welzijn op de financiële belangen, de syndicaten en de solidariteit tussen de generaties, wordt zijn verontwaardiging nu opgewekt door het fenomeen van de zonder-papieren, de ongelijke verdeling van de rijkdom, de vernielende uitbuiting van de natuur… Hessel zelf stelt vast : "Het is fantastisch wat we met dat klein boekje hebben bereikt !". Overal staan groepen ’Indignados’ op, van Madrid tot New York, in Tunis, Tel Aviv, Homs, Tokyo, Santiago… Overal moet Hessel gaan spreken en wordt toegejuicht, niet in het minst door de jeugd.

Op 27 februari 2013 overlijdt Stéphane Hessel te Parijs. (voir Wikipedia sur Internet)

[vert]Enkele uittreksels – Quelques extraits (les pages renvoient à la 16° édition française de mars 2013)[/vert]

"De diepste motivering van de Weerstand was de verontwaardiging. Wij, veteranen van de weerstandsgroepen en van de strijdkrachten van het vrije Frankrijk, wij roepen de jonge generaties op het erfgoed van de Weerstand te onderhouden en door te geven. Onze boodschap : neem het van ons over, laat u niet doen ! De politieke, economische en intellectuele verantwoordelijken en gans de maatschappij mogen het niet opgeven noch zich laten beïnvloeden door de huidige internationale dictatuur van de financiële markten die de vrede en de democratie bedreigen.

Ik wens dat u allen en ieder in het bijzonder uw eigen verontwaardigingsmotivatie hebt. Dat is van kapitaal belang. Wanneer iets onze verontwaardiging opwekt, zoals het nazisme dat deed bij mij, dan wordt men militant, sterk en geëngageerd. Dan komt men in de stroming van de geschiedenis terecht en de grote stroming van het wereldgebeuren moet doorlopen dank zij ieder van ons. En die stroming voert tot meer gerechtigheid en meer vrijheid, maar niet de ongebreidelde vrijheid van de vos in het hoenderhok. Die rechten, waarvan de Universele Verklaring van 1948 de grote lijnen heeft vastgelegd, zijn universeel. Telkens jij iemand ontmoet die niet van die rechten geniet, wees dan om hem bezorgd en help hem ze te veroveren." [mauve fonce](p. 5)[/mauve fonce]

"De meest verwerpelijke houding is die van onverschilligheid ; zeggen : ’ik kan daar niets aan doen ; ik trek mijn plan wel’. Als dat jouw houding is, dan mankeert jou een van de hoofdkenmerken die iemand tot mens maken. Een onmisbaar element : het vermogen van verontwaardiging en de inzet die er het gevolg van is." [mauve fonce](p. 8)[/mauve fonce]

"Tot de jeugd zeg ik dit : kijk rondom u en u zult genoeg redenen vinden om verontwaardigd te zijn – de manier waarop men immigranten bejegent, of de mensen zonder papieren, of de Roma. U vindt dan wel concrete situaties die er u zullen toe brengen een sterke burgeractie op te zetten. Zoek en u zal vinden !" [mauve fonce](p.11)[/mauve fonce]

[bleu marine] La non-violence, le chemin que nous devons apprendre à suivre [/bleu marine]

"Il faut comprendre que la violence tourne le dos à l’espoir. Il faut lui préférer l’espérance, l’espérance de la non-violence. C’est le chemin que nous devons apprendre à suivre. Aussi bien du côté des oppresseurs que des opprimés, il faut arriver à une négociation pour faire disparaître l’oppression ; c’est ce qui permettra de ne plus avoir de violence terroriste. C’est pourquoi il ne faut pas laisser s’accumuler trop de haine.

Le message de Gandhi, de Mandela, de Martin Luther King Jr trouve toute sa pertinence dans un monde qui a dépassé la confrontation des idéologies et le totalitarisme conquérant. C’est un message d’espoir dans la capacité des sociétés modernes à dépasser les conflits par une compréhension mutuelle et une patience vigilante. Pour y parvenir, il faut se fonder sur les droits, dont la violation, quel qu’en soit l’auteur, doit provoquer notre indignation. Il n’y a pas à transiger sur ces droits." [mauve fonce](p. 15)[/mauve fonce]

"C’est l’aboutissement d’une façon de se comporter où l’Occident a joué un rôle sinistre et entraîné le monde dans une rupture radicale avec cette fuite en avant du "toujours plus", dans le domaine financier, mais aussi dans le domaine des sciences et des techniques. Il est grand temps que le souci d’éthique, de justice, d’équilibre durable prévale. Car les risques les plus graves nous menacent. Ils peuvent mettre un terme à l’aventure humaine sur une planète rendue inhabitable pour l’homme." [mauve fonce](p. 16)[/mauve fonce]

"Je suis convaincu que l’avenir appartient à la non-violence, à la conciliation des cultures différentes." [mauve fonce](p. 14)[/mauve fonce]

[vert]INDIGNADOS[/vert]

Mars in Madrid
De bezetting van Puerta del Sol in Madrid
Protestmars in Cádiz

De [bleu marine]15 mei-beweging[/bleu marine] of [bleu marine]Movimiento 15-M[/bleu marine] van de [bleu marine]Indignados[/bleu marine] is een spontane en internationale protest- en actiebeweging, die ontstond in Spanje in 2011 die reageert tegen het kapitalisme, de economische situatie en de inhaligheid van banken en beleggers. Indignados is Spaans voor ’verontwaardigden’. De beweging deinde in september en oktober 2011 uit naar andere Europese landen en kende samen met Occupy Wall Street haar eerste internationale actiedag op zaterdag 15 oktober.


[marron]EN BREF[/marron]

- [bleu marine]Le chef rebelle congolais Bosco Ntaganda[/bleu marine], réfugié depuis lundi 18 mars à l’ambassade américaine à Kigali, a été emmené à La Haye, où il va devoir faire face à la justice devant la Cour pénale internationale (CPI), près de sept ans après que celle-ci ait émis son premier mandat d’arrêt contre lui.

« L’arrivée de Bosco Ntaganda à La Haye constituera une grande victoire pour les victimes d’atrocités commises dans l’est de la RD Congo et pour les activistes locaux qui ont œuvré à son arrestation, souvent en prenant des risques importants  », a déclaré Géraldine Mattioli-Zeltner, directrice de plaidoyer au sein du programme Justice internationale à Human Rights Watch. « Le procès tant attendu de Ntaganda soulignera le rôle important de la CPI afin que justice soit rendue pour les pires crimes commis dans le monde, lorsque les tribunaux nationaux n’ont pas la capacité ou la volonté de le faire. »

- [bleu marine]Gewetensvrijheid en euthanasie[/bleu marine]

Het Collectief "Mars voor het Leven" organiseerde op zondag 24 maart in Brussel een manifestatie om de beperking van de gewetensvrijheid aan te klagen en om het recht te verdedigen van al het personeel in de gezondheidszorg om te handelen "naar zijn beste oordeel en vermogen en in het belang van de zieken" (Eed van Hippocrates). Artsen, verplegend en paramedisch personeel uit de hospitaalsector en de palliatieve zorgverstrekking sloten zich bij de betoging aan.

Sedert de euthanasiewet tien jaar geleden in België werd ingevoerd, hebben verscheidene parlementsleden de gewetensvrijheid van artsen en verplegend personeel proberen te beperken. Ze willen artsen hun meest fundamentele vrijheden ontnemen, namelijk om hun patiënten in eer en geweten te behandelen. Onder de bedrieglijke naam van “verantwoordelijk gebruik” van de gewetensbepaling (Wetsvoorstel 5-1919/1 van dhr. Ph. Mahoux), zouden sommigen de mogelijkheid tot gewetensbezwaar willen ontzeggen aan algemene verzorgingsinstellingen en artsen die weigeren euthanasie te plegen. Zij zouden verplicht worden het medisch dossier door te geven aan een confrater die bereid is een einde te maken aan het leven van zijn patiënt.

- [bleu marine]Israël : des experts de l’Onu demandent la fin des colonies.[/bleu marine]

Une mission d’experts mandatée par le Conseil des droits de l’homme de l’Onu a demandé lundi 18 mars à Israël l’arrêt immédiat de la colonisation dans les territoires palestiniens et le retrait progressifs des colons. La présentation du compte rendu de cette mission aux diplomates à Genève intervenait alors que le nouveau gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu avait annoncé ce même lundi qu’il allait "[bleu marine] renforcer la colonisation [/bleu marine]" en Cisjordanie, à deux jours de la visite du président américain Barack Obama.

Lors de sa visite à Israël, le président américain Barack Obama a affirmé jeudi 21 mars que "la possibilité d’une solution à deux États" israélien et palestinien "continuait à exister", en critiquant la colonisation israélienne qui "ne fait pas avancer la paix". "Nous ne considérons pas la poursuite de la colonisation comme constructive, adéquate, ou de nature à faire avancer la cause de la paix", a ajouté le président américain, indiquant néanmoins que la question devrait être réglée lors de pourparlers de paix, et non par un gel de la construction, comme l’exigent les Palestiniens.

- [bleu marine]China in top-5 van de grootste wapenexportateurs[/bleu marine]

China is in de periode 2008-2012 binnengetreden in de top-5 van grootste wapenuitvoerders wereldwijd. Tegelijkertijd bleef de opkomende grootmacht op een na grootste invoerder. Dat blijkt uit een rapport van het Zweedse onderzoeksinstituut [bleu marine] Stockholm International Peace Research Institute [/bleu marine] (SIPRI). "Het is de eerste vijfjaarperiode sinds 1950 dat Groot-Brittannië niet tot de vijf grootste wapenuitvoerders behoort", aldus het rapport. "Zijn plaats werd ingenomen door China, dat het op vier na grootste exportland werd." De VS en Rusland blijven de grootste wapenexportateurs, gevolgd door Duitsland en Frankrijk. Op 25 maart begonnen bij de VN in New York gesprekken over een internationaal wapenhandelsverdrag.

Metro van 19 maart 2013
 

- [bleu marine]Haïti : Duvalier absent de son procès[/bleu marine]

L’ancien président haïtien Jean-Claude Duvalier ne s’est pas présenté, le 7 mars, devant la Cour d’appel de Port-au-Prince, où il était de nouveau convoqué une semaine après sa première comparution. ’Baby Doc’, visé par les plaintes d’anciens opposants pour arrestation arbitraire, torture et détention illégale, avait été hospitalisé fin février après avoir été entendu durant près de cinq heures par les juges.

La Libre Belgique du8 mars 2013
 

- [bleu marine]Argentine : le premier procès contre le Plan Condor[/bleu marine]

L’Argentine a ouvert début mars le premier procès contre le Plan Condor – système de collaboration entre six Etats du cône Sud dirigés par des militaires, dans les années 70-80, en vue d’un terrorisme d’Etat sans frontière. Parmi une vingtaine de hauts fonctionnaires accusés de crimes contre l’humanité figure le général Videla, 87 ans, ex-Président (1976-81), qui purge déjà des peines pour crimes contre l’humanité et vol de bébés. [mauve fonce](APF)[/mauve fonce]

- [bleu marine]België : Raad van State torpedeert verbod op radicale organisaties[/bleu marine]

Een eventueel verbod op ondemocratische groeperingen zoals Sharia4Belgium, komt in aanvaring met het recht van vereniging en de vrijheid van meningsuiting. Het ontbinden van verenigingen die aanzetten tot haat en/of geweld is ook onzinnig omdat de leden ervan meteen een nieuwe vereniging kunnen oprichten. Dat stelt de Raad van State in een advies over het wetsvoorstel dat zo’n verbod wil invoeren.

- [bleu marine]Verenigde Staten : strijd tegen opwarming aarde krijgt gezicht[/bleu marine]

President Obama benoemde Gina McCarthy tot hoofd van EPA, het agentschap voor het milieu. Zij wordt dus het gezicht van de strijd tegen de klimaatverandering. Zij is een experte in luchtkwaliteit. Zij zal daarbij nauw samenwerken met de nieuwe minister van Energie, Ernest Moniz. Hij is atoomfysicus. Obama wil van de klimaatstrijd opnieuw een prioriteit maken. [mauve fonce](Reuters)[/mauve fonce]

[marron]Un Juste belge parmi d’autres[/marron]

Vingt-deux Belges ont reçu le 5 mars dernier le titre de "Justes parmi les nations", dont 21 à titre posthume. Martin Aguirre, un réfugié espagnol devenu belge, l’a reçu au palais d’Egmont à Bruxelles des mains du président israélien Shimon Peres. C’est la plus haute distinction qu’un étranger puisse recevoir d’Israël : celle des Justes, ceux qui ont sauvé des Juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale. Pendant la guerre, Martin Aguirre, adolescent, convoyait des enfants juifs d’une cache à Linden (près de Mortsel où il habite maintenant) vers un abri à Malines. Il le faisait en train, à vélo, à la barbe des soldats allemands.

La médaille de Yad Vashem porte l’inscription : "Quiconque sauve une vie, sauve l’univers tout entier". Ces 22 Justes s’ajoutent aux 1650 Belges dont le nom est déjà gravé sur le mur du mémorial de Yad Vashem, dans une forêt près de Jérusalem. La reine Elisabeth de Belgique y a aussi son nom, pour avoir accueilli en 1943 dans son château de Jamoigne 80 enfants juifs sous de fausses identités. Ils furent tous sauvés.

Simon Peres avait préparé un discours au palais d’Egmont. Il l’a vite écarté. "Je sais combien les nazis étaient effrayants", a dit le Président israélien, dont tous les proches restés en Pologne pendant la guerre ont été tués, "et pourtant vous l’avez fait. Vous avez mis en danger votre propre vie. Vous étiez extrêmement courageux". Peres a remercié "le gouvernement et le peuple belges pour avoir maintenu la flamme de la mémoire de l’holocauste".

Christophe Lamfalussy in La Libre Belgique du 6 mars. Résumé.
 

Compilateur/compositeur responsable : Jef Vleugels, rue Charles Degroux 118 – B-1040 Bruxelles


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 527 / 1007927

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License