missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

EDITORIAL

Nuntiuncula N°680 Mai - Juin 2013
lundi 1er juillet 2013 par De Wulf Mark, Webmaster

De sages paroles sortent parfois d’une bouche inattendue. Nigel Williams, actuellement comédien montant au langage caustique, vint à l’âge de seize ans d’Angleterre à Anvers. Au début, il travailla comme docker, puis fut un temps syndicaliste et maintenant il est actif sur la scène comme « humoriste ». Rien n’est sacré à ses yeux et son humour incisif n’épargne rien ni personne. Néanmoins, il eut récemment des vues réalistes.

Il se disait fort surpris que tout le monde se mette à acclamer le Pape François quand il engagea toute l’Eglise à se soucier des pauvres. « J’ai toujours, pensé », dit-il à juste titre, « que son patron avait déjà proclamé cela 2000 ans plus tôt ! » Il ne lui fallut pas ajouter de longues théories pour nous rendre conscients que quelque chose manque ou cloche dans l’image que « l’on » se fait de l’Eglise ou des disciples de Jésus. Notre quartier général se situe dans un palais de marbre, avec toutes les splendeurs et la pompe moyenâgeuses d’un temps. Tout cela peut s’entendre comme moquerie bon marché ou piètre critique. Mais un sentiment continuait de me ronger : que faire de pareille remarque ?

Voici quelques pensées éparses qui me vinrent à l’esprit.

Nous faut-il – c’est la proposition d’un confrère à Varsenare – offrir le Vatican à l’Unesco comme Patrimoine Mondial et chercher logement ailleurs ? Proposition ridicule ou geste peut-être prophétique ?

Les scandales du Bangladesh nous choquent à juste titre. Nous engagent-ils aussi à mettre en question le système capitaliste actuel ? Chez nous aussi ?

Je ne puis me défaire de l’idée que certains trouvent « syndicalisme » un mot sale ou un phénomène dépassé. Quels efforts faisons-nous pour saisir les causes d’une grève, ou bien prenons-nous parti, de manière spontanée ou presque évidente, pour les patrons ? Bien sûr qu’il n’existe pas de solutions simples et que la situation de l’économie mondiale est compliquée (les spécialistes eux-mêmes n’ont sur elle ni emprise ni contrôle).

J’aimerais terminer par un cliché du monde des sports. Suis-je (spontanément, instinctivement) supporter des « underdogs (perdants) de ce monde » ou des « célèbres étoiles puissantes » ?

Jésus fut condamné par les « étoiles célèbres » parce qu’il avait pris fait et cause pour les « underdogs ».

Mark De Wulf,M.Afr.
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 50 / 590126

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License