missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Algérie

Ecole de la différence 2013 (3e édition)

RELAIS PERES BLANCS - MAGHREB N°20 Oct.2013
jeudi 10 octobre 2013 par Webmaster
  Le 24 Août, nous nous sommes retrouvés à l’ouest de l’Algérie dans une ville du nom de Mostaganem. Le but de ce rassemblement était le partage, l’échange, et surtout la rencontre de l’autre différent. Nous étions une trentaine d’étudiants, de pays, de langues et de cultures différents. Comme toute rencontre de ce type en Algérie, l’école de la différence offre une expérience de vie communautaire. Pour cette troisième édition, il était question de débattre sur des thèmes forts intéressants. Ce fut ma première participation et j’en garde une belle expérience et de belles découvertes sur moi-même et aussi sur les autres.  
Les journées assez aérées avaient chacune un thème : une expérience de la différence était racontée par un ou plusieurs étudiants ce qui est assez original et très instructif. Les soirées, quant à elles, commençaient par une heure de silence et de méditation que l’on passait parfois ensemble à prier en toute harmonie malgré nos différences de cultures et de religions. Quoi de plus parfait pour entrer en présence du Seigneur, se confier à lui et partager avec lui nos inquiétudes ainsi que les moments de bonheur vécus dans la journée ! Suivait par la suite une soirée plutôt animée de jeux et activités diverses.
  1. Premier jour : le DIALOGUE
    - Vivre ensemble
    La première journée sur le thème du Dialogue, était divisée en deux demi-journées. L’une, ayant pour thème le vivre ensemble, nous a été présentée par un des organisateurs du « Festival du vivre ensemble à Canne » ; festival qui rassemble plusieurs religions (le judaïsme, le christianisme, l’islam…) même les minorités. Ce mouvement existe depuis plus de deux ans et consiste en une marche de chaque communauté à partir de son lieu de culte jusqu’à un point où toutes les communautés se rejoignent pour marcher ensemble. Le but étant d’avancer dans le dialogue, se reconnaître les uns les autres et relativiser la différence par rapport à ce qui est autour de nous. Mais tout commence par la rencontre de l’autre sans préjugés.
    - Oser la rencontre
    Quant à l’autre demi-journée, trois invités parmi lesquels un ancien ermite de Médéa, nous ont partagé leurs expériences sur la rencontre. Oser la rencontre : il s’agissait de la rencontre avec l’autre différent comme nous l’étions tous dans cette salle. Ils nous ont parlé de ce qui était arrivé aux moines de Tibhirine, de comment ils vivaient le dialogue avec le peuple Algérien. Ce fut à la foi triste et instructif mais ceci était dans le but de nous aider à aller nous aussi à la rencontre de ce peuple. Un des invités a dit ceci afin de signifier l’importance de la diversité : « Si Dieu avait voulu, il nous aurait créé en une seule communauté, c’est cette diversité qui fait sa sagesse et la richesse de l’humanité ».

  2. Deuxième jour : ART - ECOLOGIE - NATURE
    La journée suivante, très intéressante et pleine de créativités, laissait libre cours à notre habileté manuelle et à notre imagination. Sur le thème de L’art, de l’écologie et de la nature nous nous sommes attelés aux travaux manuels qui nous ont procuré une autre vision de l’effort physique. Il y avait une ambiance joyeuse, amusante et ‘‘travailleuse’’. Puis la deuxième partie de la journée nous offrait de laisser parler notre créativité en étant aussi très écologique. Il a été souligné l’importance de l’écologie : préserver la nature de ce qui peut la détruire, pratiquer le recyclage. Un film nous a permis d’apprendre plus sur l’importance du recyclage et sur ce que deviennent les objets recyclés et non recyclés. Puis notre immense créativité s’est exprimée par diverses fabrications (boucles d’oreilles, pots de fleurs, cadres photos) fait à base d’objets recyclés. Ce fut très enrichissant.

  3. Troisième jour : Les RÉSEAUX SOCIAUX
    Le troisième jour, sur Les Réseaux sociaux, thème plutôt d’actualité pour les jeunes, nous a beaucoup marqué. Le Père Mariusz invité pour présenter avec moi ce thème, a parlé de l’histoire de la communication et de l’évolution des médias. Nous avons aussi parlé de l’influence des réseaux sociaux sur les jeunes, de la nécessité de savoir s’en servir et surtout de la responsabilité des adultes dans l’éducation sociale des jeunes adolescents. La nécessité à été pour nous de comprendre ce qui nous attire et nous rend parfois dépendant.

    On a pu voir ensemble ce que nos différents actes sur les réseaux sociaux pouvaient avoir comme répercutions dans nos vies quotidiennes qu’on soit jeune ou adulte, la nécessité de prendre soin les uns des autres est plus qu’essentielle. Des films, des images et des conseils ont été partagés nous faisant comprendre que c’est à nous de choisir ce qu’on fait, que nous sommes libres et que nous devons nous laisser guider par les plus grands tout comme nous devons guider les plus petits dans ce monde où la technologie et la « cyber communauté » deviennent un quotidien.

  4. Quatrième jour : L’ESCLAVAGISME MODERNE
    Après une journée dans internet et les réseaux sociaux, nous sommes retournés sur terre le jour suivant avec d’autres types de réseaux. Ce sont les trafics et exploitations de toutes sortes : trafic humain, prostitution, enfants soldats, abus sexuels, sacrifices d’enfants... L’objet de la journée était L’esclavagisme moderne, un sujet aussi sensible que pertinent car concernant tous les niveaux de la société. Le Père Jones chargé d’animer le sujet nous a entretenus sur la question de justice de paix et de dialogue. Comment faire pour rétablir un climat de justice et de paix face à ces différentes injustices ? Comment trouver des solutions concrètes à cela ? Que font nos religions ? Par où doit-on commencer ? Et quel est mon message aujourd’hui ? Tant de questions sur lesquelles nous avons débattu car tous, au moins une fois, nous avons été témoins d’une injustice quelle qu’elle soit.

    Nous avons alors compris la nécessité de réagir face à cela et l’importance du Dialogue et de l’entente entre nous. Nous devons donc être unis pour lutter contre toute forme d’injustice.

  5. Cinquième jour : MOSTAGANEM
    La veille de notre départ vers nos différentes wilayas (préfectures), une belle sortie a été organisée dans la ville de Mostaganem. Nous avons découvert la ville, son histoire et ses croyances. Après cette belle balade où nous avons visité une mosquée et pleins d’autres sites, nous y sommes retournés en après midi cette fois-ci pour quelques heures de détente à la plage. Nous avons alors partagé un moment de joie, de détente et de plaisir.

    Ce qui était magnifique c’est qu’en ces moments là on était tous pareils, s’amusant et riant comme des enfants. Le soir, une fête d’au revoir nous permettait de partager encore plus. Des spectacles de danses, de chants, des prestations diverses enrichissaient notre soirée et témoignaient du bonheur qu’on a eu à se retrouver. Comme dans toute école, nous avons reçu des diplômes attestant notre réussite à la rencontre de l’autre différent. La soirée s’est terminée dans le calme laissant place à l’expression de nos sentiments. De la manière la plus innocente qui soit nous partagions des larmes de joie et de tristesse car cette aventure ensemble se terminait mais ouvrait en même temps d’autres perspectives.

Une expérience inoubliable sur des thèmes d’actualité, des temps de partage, de découverte et de rigolade entre personnes très différentes, c’est ce que j’ai vécu à l’école de la différence cet été. J’ai alors compris qu’on n’était pas si différents que ça car on adore un seul Dieu d’amour et on partage la même conviction de paix dans le monde et cela m’est largement suffisant.

Yadine Alama Ombiomi, Participante,
Etudiante Camerounaise
Troisième année Finance et Comptabilité
à l’université de Tizi-Ouzou
 

Voir aussi « Présentation de l’Ecole de la Différence » par Jose Maria Cantal .


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 211 / 575738

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Algérie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License