missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique

Communauté de Oostkamp (Bruges)

Faire connaissance
mardi 15 avril 2008 par Zr Cecilia Trypsteen


Depuis 1997 nous habitons à Oostkamp dans l’ancien couvent des Sœurs de la Sainte Famille.

Sint Jozefdreef 5
8020 Oostkamp

Nous habitons au 2e étage au nombre de sept sœurs.

Nous avons eu toutes une vie missionnaire bien remplies dont nous gardons un très bon souvenir.

Faisons connaissance
De gauche à droite...

-  Franceska Vanbetsbrugge

J’étais à Bukavu, au Congo ; je travaillais comme infirmière à l’hôpital. Plus tard, à l’hôpital de la Fomulac à Katana, j’étais à la salle d’opération. Revenue au pays pour raison de santé, j’ai accepté de travailler dans le domaine des soins de santé pour nos sœurs aînées et chez les Pères Blancs à Varsenare ; ce que je fais encore.

-  Marie-Cecile Libbrecht

Au Burundi, j’ai débuté comme institutrice à l’école « Stella Matutina », dans la capitale Bujumbura. Ensuite ce fut l’Ecole Normale de Bukeye et en 1961, au Rwanda, l’Institut Catéchétique de Butare.

En plus de mes 22 ans en Afrique dans l’enseignement et le social, j’ai rendu service dans la congrégation : 6 ans à Rome, 1 an en Suisse et 9 ans en Belgique.

Je garde contact avec plusieurs familles Africaines et je fais du bénévolat ici au « Home Sint Jozef ».

-  Jeanne Laurent

Le Rwanda a été pendant 15 ans mon pays que j’ai beaucoup aimé. L’économat était mon domaine à l’école de Nyundo et ensuite à Zaza, et sur le plan social, j’accueillais des gens en difficultés.

-  Lydie Peeters

Pendant 27 ans j’ai travaillé en Tanzanie, surtout à Sumbawanga et Karema. Mon travail était essentiellement matériel : l’approvisionnement et l’entretien des bâtiments de l’hôpital. On m’a confié aussi l’encadrement des travailleurs. A côté de tout ça, j’étais responsable de la formation ménagère des élèves de l’école d’infirmières.

Maintenant je suis chauffeur et je fais encore mille et une autres choses.

-  Elza Traen

Je suis heureuse d’avoir vécu et travaillé durant 30 ans en Afrique, dont une année en Algérie et les 29 autres années au Congo, à Kalima et à Burhale. L’hôpital où je travaillais comme économe comptait 600 lits. J’avais aussi la responsabilité de la section des enfants sous-alimentés. Je formais les catéchistes de la paroisse et je travaillais surtout avec les femmes.

-  Anna Hendrikx

Comme chaque sœur arrivant en Afrique, j’ai appris la langue et puisque j’étais envoyée en Tanzanie, à Kigoma, c’était le Kiswahili.

Durant 20 ans j’ai fait plusieurs choses : la catéchèse et, à la paroisse et au diocèse, j’étais assistante au secrétariat.

-  Therese Morlion

En somme, j’ai 40 ans de vie africaine derrière le dos au Congo : j’ai résidé dans 5 postes de mission différents. J’ai surtout été à Katana (Fomulac), ainsi qu’à Burhale, Kalima, Wamaza, et Moba. Mes domaines étaient l’économat, l’alphabétisation et dans l’après-midi la couture pour les filles et les femmes ; la soirée était réservée à la catéchèse.

# # # # # # # # # #

Plusieurs sœurs étaient dans le secteur médical, l’enseignement, la catéchèse, le social, et toutes sortes de formations.

Nous avons essayé d’annoncer la « Bonne Nouvelle » chacune selon ses talents et capacités.

JPEG - 156.6 ko
L’essentiel est que toutes ces œuvres continuent à exister, grâce aux 21 congrégations (4679 religieuses) dont nous avons collaboré à la fondation et à la formation dans les différents pays d’Afrique.

Arbre généalogique des congrégations.

# # # # # # # # # #




Notre mission est une et nous restons missionnaires toute notre vie.

Nous sommes envoyées vers tous pour servir, sans distinction de religion, de couleur ou de langue.
 

Comment vivons-nous ici à Oostkamp notre vie missionnaire ?

Nous restons missionnaires par notre ouverture aux différentes cultures, par notre service, par notre amitié pour toutes, aussi bien Africaines qu’autres étrangèress qui se présentent à nous.

Nous nous insérons dans le service volontaire du « Home », dans la vie paroissiale ainsi que dans les visites des malades. Quelques sœurs sont membres du groupe « Ziekenzorg » (soins aux malades).

Nous participons aux joies et partageons les douleurs des habitants du « Home et Centre de soins St. Jozef », où 2 de nos sœurs résident.

De gauche à droite :
Marie-Paule Nollet et Maria Demeulenaere.

Nous prenons soin de la chapelle et nous rendons encore de multiples autres services.

# # # # # # # # # #

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 729 / 591344

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages - Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License