missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Le lieu où tu te tiens est une terre sainte

Nuntiuncula N°687 Juillet - Août 2014
vendredi 29 août 2014 par De Wulf Mark, Webmaster
EDITORIAL

Le premier août nous nous sommes retrouvés au Chant d’Oiseau pour « faire mémoire », tout comme les autres années. Les confrères se sont réunis au nombre de 84 pour entourer les 17 jubilaires. Il nous reste un seul « jeune » Père Blanc (Marc Léonard) à fêter, plus tard lors de son jubilé d’argent.

Les brèves esquisses biographiques sont impressionnantes de par leur variété : de l’Afrique Centrale, du Nord ou de l’Est vers l’Afrique de l’Ouest ou du Sud. De paroisse vers enseignement, d’administration vers formation ; de communautés chrétiennes vers convivialité avec des communautés traditionnelles ou islamiques. Quel éventail ! D’aucuns vivent encore en Afrique. D’autres sont passés à la retraite. Tous sont missionnaires (ce qui me rappelle la devise scoute : scout un jour, scout toujours).

Un jubilé exprime la gratitude d’un passé, jette un regard sur le vécu révolu, manifeste le désir de poursuivre la route. Heureusement, aucun jubilaire ne sait s’il atteindra le jubilé suivant. La vie ressemble parfois à une tombola. Pourquoi l’un peut-il ou doit-il devenir centenaire (comme Toon Janssens en octobre) et l’autre est-il assassiné par un rebelle drogué, tel Gaston Stove le 11 août 1964, à peine âgé de 40 ans ? Tout ne se prête pas au planning.

Je me corrige : il est des choses qu’on peut planifier.

Je renvoie volontiers à Exode 3, 5 : «  Retire tes sandales , car le lieu où tu te tiens est une terre sainte  ».

Appel à vivre dans le présent. Ne pas s’attarder dans le passé et ne pas craindre l’avenir. C’est aujourd’hui que je lis les Béatitudes, c’est aujourd’hui que j’entends Jésus me dire : « Faites ceci pour garder vivante ma mémoire ». Cela s’accompagne peut-être de genoux raides, se vit peut-être au fil de longues insomnies, se teinte de solitude, de température trop chaude ou trop froide pour ma promenade journalière… je vis dans cette maison, avec ces confrères-ci, en ce pays…

Aujourd’hui ma terre est là.

Petit conseil : chaque matin, quand tu chausses tes sandales, songe à la terre sainte où tu te tiendras aujourd’hui.

Mdw
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 187 / 575738

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages - Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License