missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Tunisie

Réouverture de l’IBLA
(Institut des belles lettres arabes)

lundi 3 novembre 2014 par Webmaster

La Bibliothèque de Recherche a rouvert ses activités le samedi 18 octobre 2014 par une cérémonie pendant laquelle le Représentant du Ministre de Culture et le Directeur de la Bibliothèque Nationale, Monsieur Kamel Eddine GAHA ainsi que le Directeur de la Bibliothèque de Recherche de l’IBLA, le Père Bonaventura MWENDA ont solennellement coupé le ruban pour officialiser la réouverture .

Les invités, qui étaient plus de 80, ont écouté les discours des plusieurs personnalités tels que le Représentant du Supérieur Général de la Société des Pères Blancs, le Père François RICHARD, l’Archevêque du diocèse de la Tunisie, Mgr Ilario ANTONIAZZI, Mme Souad au nom des amis et usagers de l’IBLA et le Directeur de l’IBLA, le Père John MacWILLIAM. 

Dans LA PRESSE de Tunisie (17 oct. 2014)

IBLA

L’incendie n’est désormais qu’un mauvais souvenir

Pour les amis et les habitués de la bibliothèque des belles-lettres arabes, le 18 octobre sera une date exceptionnelle. Les portes s’ouvriront, de nouveau, pour accueillir chercheurs et étudiants.

Les lecteurs de la bibliothèque de l’Institut des belles lettres arabes (Ibla) ont pu, depuis mai dernier, se rendre, de nouveau, aux locaux de l’Ibla. On se rappelle tous cet effroyable incendie du 5 janvier 2010 qui avait détruit une partie de la bibliothèque (14.000 livres et périodiques partis en fumée). Le père Gian Battista Maffi avait perdu la vie dans ce sinistre. Les flammes ont, pendant un moment, privé chercheurs, étudiants et lycéens d’un lieu de travail et d’étude, abritant plus de 30.000 ouvrages et de 600 périodiques. Un des plus riches fonds de la capitale, en arabe et en français (en italien, en anglais, en allemand et en espagnol aussi) sur la Tunisie, le Maghreb et le Machrek. Une très grande vague de solidarité s’est alors manifestée en Tunisie et à l’étranger permettant de remettre en marche, entre autres, la Bibliothèque de Recherche (consacrée aux sciences humaines et sociales) qui rouvrira officiellement ses portes, demain 18 octobre 2014 - après une période de six mois de ’rodage’, pendant laquelle plus de 100 chercheurs se sont inscrits- en présence de personnalités du monde académique et institutionnel. Le reste de la restauration est en marche.

Rappelons que les premières racines de ce qui est aujourd’hui Ibla remontent au 18 novembre 1926. Une date à laquelle les Pères Blancs ouvrent à la ferme de Bou Khris, à Carthage, un centre de recherche qui permettrait aux Pères et à un public plus large de mieux connaître la Tunisie, sa langue, sa culture et son peuple. En 1932, l’Ibla s’installe dans son actuel siège situé en haut de la Médina de Tunis, dans une ancienne villa du 19e siècle.

Avec le temps, la partie de formation pour les religieux déménage à Rome pour devenir l’Institut Pontifical des études en Arabe et en Islamologie (le Pisai). Mais le fonds de la bibliothèque reste à Tunis où, depuis des décennies, il sert de source académique et intellectuelle aux chercheurs, universitaires et autres. L’enseignement du dialecte tunisien pour les étrangers est également resté une activité importante de l’Ibla et de ses collaborateurs. La Revue Ibla publie, deux fois par an, et cela depuis 1937, un fascicule de 200 pages qui a pour objectif de participer à la création d’un espace d’échange intellectuel alliant respect, humanisme et rigueur. Ses articles académiques touchent aux disciplines des sciences humaines et sociales (histoire, sociologie, anthropologie, islamologie). Elle comporte également des recensions et comptes rendus d’ouvrages paraissant sur la scène tunisienne, et dans les trois langues (arabe, français et anglais).

  Auteur : Meysem M.

Le site de l’IBLA : http://www.iblatunis.org.tn/


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 136 / 618540

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Tunisie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License