missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Le Frère Valentin (Joseph GILLESSEN)

jeudi 19 juin 2008 par J.V.
Joseph GILLESSEN (Frère Valentin)


1919 – 2008

Joseph Gillessen est né à Watermael-Boitsfort le 17 septembre 1919, troisième d’une famille de six enfants. Avant d’entrer chez les Pères Blancs, il avait terminé la cinquième latine et travaillé comme apprenti jardinier-fleuriste. Son frère aîné était déjà diacre dans ce qui était alors l’archidiocèse de Malines, quand Joseph entra au postulat des Frères à Condette (France) le 16 septembre 1937. A la fin de l’année nous le retrouvons à Kerlois, ensuite, à partir du 4 juillet 1938, à Glimes. Les accompagnateurs soulignent déjà ses qualités de travailleur, son esprit d’initiative et son savoir-faire. Il se spécialisa en menuiserie. Il fit son noviciat à Maison-Carrée (Algérie) de novembre 1937 à fin octobre 1938. Il y fit son premier serment le 2 octobre 1940.

Départ pour le Rwanda, en bateau par Lisbonne, le 18 novembre 1943, et arrivée à Kabgayi le 1er janvier 1944. Il apprit la langue et s’initiant au métier de constructeur, il passa successivement par Muyunzwe, Kabgayi, où il travaille à la menuiserie centrale, Nyanza, où il construit un couvent pour les Sœurs Bikiramariya, Nyamasheke, où il construit sa première église, « belle et solide », comme le note le régional Hellemans, qui ajoute que le frère est « préoccupé de ne pas avoir assez de connaissances techniques ». Les nominations se succèdent au rythme des besoins des postes en construction : Mibirizi (constructions pour l’hôpital), Lubwe, Nyakibanda (la chapelle définitive), Save, Zaza, où il construit pour le Carmel, Rwesero, où il construit le Petit Séminaire… Les Pères Salésiens, qui ont la charge du Petit Séminaire, le trouvent « pieux, dévoué, de caractère enjoué et facile ». Il aura ainsi parcouru une bonne partie du Rwanda. Entre-temps il avait fait son serment perpétuel, à Kabgayi, le 31 octobre 1946. Un témoignage de cette époque d’un autre Frère et collègue-constructeur : « Ce Frère ne critique jamais ». Les déplacements continuent, entrecoupés de congés en Belgique : Zaza, Byumba, Burehe…

En octobre 1963 il est nommé à Kigali et réside à « la Procure », d’où il continue à rayonner pour diverses constructions. En 1971 il construit l’économat général à Kibungo (diocèse créé en 1968), à partir de la communauté M.Afr. de Zaza. Le 1er janvier 1972, le Frère Valentin est nommé à Kabgayi, aux Services généraux, donc toujours chargé de diverses constructions à travers ce qui était encore l’archidiocèse de Kabgayi. En 1976 il y construit les nouveaux bâtiments du diocèse. Le père Mallet, régional, note : « Très soigné dans son travail. Il lui faut un grand chantier : très entrepreneur blanc ». Quand, en 1986, une équipe M.Afr. s’établit au « Castel », en dehors de l’enceinte de l’évêché, le Frère Valentin en faisait partie. Le père Mallet écrit encore : « J’admire beaucoup sa gentillesse avec son Evêque (Mgr. Perraudin). Même si en définitive Valentin est relativement libre dans son travail, aucun frère n’accepterait les modifications continuelles de plan demandées par l’Evêque… Tous les soirs faire le tour des chantiers (quand l’Evêque est là)… Comme il a l’air d’être naturellement gentil on ne se rend pas compte de ce qu’il prend sur lui ».

Parti le 31 janvier 1990 en congé pour des raisons de santé, il ne retournera plus au Rwanda. Il passa une année et demie à La Plante. A sa demande il s’établit à Evere le 1 décembre 2001. Petit à petit il perd la tête. Lorsqu’il devient nécessaire de le surveiller de près, il est transféré à l’M.R.S. « Nazareth », dans la section fermée. Les derniers mois il ne reconnaissait plus personne. Il est mort le 19 juin 2008.

Les funérailles auront lieu dans notre chapelle de Varsenare, le lundi 23 juin à 10 h 30. Veuillez avertir le père économe de votre présence. Prière d’apporter aube et étole.

Jef Vleugels
Secr. Prov.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 727 / 583868

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos défunts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License