missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°91 Breuklijnen

Février – Februari 2015
mardi 3 mars 2015 par Jef Vleugels

 ARMOEDE - MILLENNIUM - PAUVRETÉ

Zalig zij die (hen) geloven…

In september 2000 hebben 189 landen een belangrijk document ondertekend, dat de wereldwijde armoede wil verbannen voor het jaar 2015. Het document is gekend onder de naam van “millenniumdoelstellingen” van de Verenigde naties. Het bestaat uit 8 doelstellingen waarvan de eerste is : het uitbannen van extreme armoede en honger :

  • a. Minder armoede : het aantal mensen dat moet leven van 1 dollar per dag moest gehalveerd worden tussen 1990 en 2015.
  • b. Werk voor iedereen : in 2015 moesten alle mensen aanvaardbaar werk hebben, inclusief vrouwen en jongeren.
  • c. Minder honger : tussen 1990 en 2015 moest het aantal mensen dat honger lijdt gehalveerd worden.

Welke is de toestand in 2008 volgens het rapport van de Verenigde naties (het laatst gepubliceerd rapport) ?

Minder armoede  : het aantal mensen dat in extreme armoede leeft is gedaald van 1,8 miljard in 1990 naar 1,4 miljard in 2005 of van 41,7% naar 25,7 % van de werkende mensen die minder dan 1,25 dollar verdienden.

Deze daling is het grootst in Zuidoost Azië en is vooral te danken aan de snelle economische ontwikkeling van China. De extreme armoede nam in tegendeel sterk toe in sub-Saharaans Afrika waar het aantal mensen dat leeft onder de armoedegrens toenam met 100 miljoen.

Werk voor iedereen  : In 2007 had 77 % van de mannen en 49 % van de vrouwen betaald werk in de ontwikkelingslanden. Voor miljoenen mensen zijn de inkomsten uit werk echter minder dan 1 dollar per dag.

Minder honger : tussen 1990 en 2006 is er een zeer matige vooruitgang in het bestrijden van de honger. Het aantal ondervoede kinderen daalde van 33 % naar 26 % ; in Sub-Sahara gaat de vooruitgang het langzaamst.

En toch menen vele van de landen die de millenniumdoeleinden hebben ondertekend dat ze hun voorop-gestelde doeleinden zullen behalen.

Einde 2014 moesten er volgens Welzijnszorg in België nog dagelijks 15 % van de mensen op aarde met een lege maag gaan slapen. Daarom vraag ik me af of we niet moeten zeggen : “zalig zij die geloven zonder gezien te hebben !”

In voorbereiding van het jaarlijks Economisch Forum in het Zwitserse Davos (januari 2015) verklaarde de ngo OXFAM in een rapport dat de kloof tussen de rijkste mensen op de wereld en 50 % van de armste wereldbevolking nog steeds groter wordt :

  • het vermogen van de rijkste 1 % van de wereldbevolking zal in 2016 dat van de helft van de armste mensen op de wereld of 3,5 miljard mensen lichtjes overstijgen.
  • in 2009 bezat dat rijkste 1 % van de wereldbevolking nog maar 44 % van de helft van de armste mensen op de wereld.
  • in 2014 was het gestegen tot 48 % ; en dus voorziet OXFAM dat het in 2016 ten minste dat van 50 % van de armste mensen zal overtreffen.
  • het resterend deel van 20 % van de rijkste mensen bezit 46 % van het wereldvermogen.
  • 4/5 van de wereldbevolking (= 7 miljard mensen) of 5,6 miljard mensen moet zich tevreden stellen met 5,5 % van het wereldvermogen.

Of in weinig woorden (volgens het Oxfam-rapport) hebben nu de rijkste 80 mensen samen meer vermogen dan de armste 3,5 miljard mensen !

In ieder geval een hoogst onrechtvaardige en mensonwaardige toestand…

En wat willen de rijken er aan doen ?

Jaak Broekx (Genk)
 

Winnie Byanyima, directrice générale d’Oxfam, à Davos -

« Voulons-nous vraiment vivre dans un monde où 1 % possède plus que le reste d’entre nous ? », interrogeait-elle, quarante-huit heures avant l’ouverture de la 45e édition du World Economic Forum (WEF), qui s’est tenu du 21 au 24 janvier 2015. Elle coprésidait, avec cinq autres personnalités, le Forum cette année. Estimant que « l’ampleur est tout simplement vertigineuse », elle lança à Davos un appel urgent à l’action pour enrayer la montée des inégalités, à commencer par des mesures énergiques contre l’évasion fiscale des multinationales. « Au cours des douze derniers mois, a-t-elle déclaré, les dirigeants du monde, comme le président Obama et Christine Lagarde, ont de plus en plus évoqué le besoin de réduire les inégalités extrêmes. Mais nous attendons encore qu’ils joignent le geste à la parole. Il est temps que nos dirigeant(e)s s’attaquent aux intérêts particuliers des poids lourds qui font obstacle à un monde plus juste et plus prospère. »

La solidarité selon Guy Aurenche.

(quelques citations extraites de « La solidarité j’y crois ! », Bayard 2014 – 137 pages – 13€)

Je crois en la solidarité, mais pas n’importe laquelle ! Je ne parle pas

  • de la solidarité qui soude un groupe mafieux et impose sa loi du silence
  • ni de la solidarité du clan qui permet – certes – d’aider les membres du même cercle mais qui invite à se liguer contre un autre clan
  • ni de la solidarité familiale ou de caste qui, lorsqu’elle n’est pas guidée par l’affection étouffe l’individu
  • ni de la solidarité partisane qui, sous prétexte d’unité visible du Parti, peut sacrifier l’intérêt de tous
  • et encore moins de la solidarité des croisés, qu’ils soient idéologiques ou religieux, quand ils appellent au rassemblement pour mieux écraser les « ennemis de la vérité ».

La solidarité en laquelle je crois est celle de la fraternité et de son horizon universel.

Une définition de la solidarité : « L’avenir de l’autre dépend de mon comportement d’aujourd’hui ; tout autant que mon avenir dépend du comportement de l’autre aujourd’hui. »

Comment croire en la solidarité et dans le même temps vivre n’importe comment !

Dans les lieux que la solidarité a désertés, la survie de l’humanité en ce début de 21e siècle est en danger.

Croire en la solidarité ne tombe pas du ciel et ne se décrète pas d’un claquement de doigts.

La solidarité, je la vis comme une aventure … une aventure jamais totalement réussie, un horizon bien visible mais jamais atteint.

(citations glanées par Gilles Mathorel, M.Afr.)
 

Mais puisque les pays riches continuent l’exploitation des pays du Sud et se montrent trop peu solidaires, une autre issue pointe à l’horizon :

DE KLOOF TUSSEN RIJK EN ARM WORDT KLEINER.

LE FOSSE ENTRE RICHE ET PAUVRE DIMINUE

 EN BREF - IN’T KORT

Béatification de Mgr. Romero

35 ans après son assassinat, Mgr Oscar Romero sera prochainement béatifié. Le Pape François a en effet signé le décret reconnaissant le martyre de l’ancien archevêque de San Salvador, assassiné en 1980, en pleine messe. Mgr Oscar Romero, figure emblématique d’une Eglise persécutée parce que défenseur des pauvres, dénonçait avec force les injustices sociales, les assassinats et les violences commises impunément par les escadrons de la mort, lesquelles mettaient le pays en coupe réglée. Radio Vatican mardi 3 février

2015 : année pour le désarmement nucléaire…

70e commémoration des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, 20e anniversaire du prix Nobel de la Paix attribué au Mouvement Pugwash, 9e conférence de révision du Traité de non-prolifération…, mais il reste toujours quelque 20 000 armes nucléaires opérationnelles dans le monde et un nombre croissant d’Etats proliférants. Le GRIP est un des organismes qui luttent en faveur d’un monde exempt d’armes nucléaires.

La Palestine sera admise à la CPI

Le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon, a confirmé mercredi 7 janvier que l’Etat de Palestine deviendrait officiellement membre de la Cour pénale internationale de la Haye le 1er avril.

Rapport annuel d’Amnesty International (quelques points)

Près de 3 400 réfugiés ont péri en Méditerranée en 2014, faisant de ce trajet « le plus dangereux du monde » pour les migrants. La montée des partis « populistes » a joué un rôle néfaste dans la politique migratoire de l’Europe, selon Amnesty. Les pays de l’Union auraient eu tendance à maintenir les personnes déplacées « hors de leurs frontières ». Sur les quatre millions de réfugiés syriens, seuls 150 000 vivaient dans l’UE fin 2014. Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) estime que 380 000 Syriens nécessitent une réinstallation. Or, les Vingt-huit ne se sont engagés qu’à en accueillir 36 300, soit environ 0,007 % de leur population cumulée.

Le rapport révèle l’ampleur des violences faites aux femmes. Une enquête de l’Agence des droits fondamentaux de l’UE en mars dernier, démontrait « qu’une femme européenne sur trois a subi des violences physiques et/ou sexuelles depuis l’âge de 15 ans ». Depuis, est entrée en vigueur une Convention du Conseil de l’Europe pour lutter contre ces violences, mais seuls 16 Etats l’ont pour l’instant ratifié.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 246 / 763813

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License