missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
MAGHREB

EDITORIAL : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir.

RELAIS PERES BLANCS - MAGHREB N°24 – Mars 2015
samedi 14 mars 2015 par Webmaster

« Il faut se souvenir de ces mots que le Seigneur Jésus lui–même a prononcés : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »

(Act. 20, 35)
 

Mon deuxième mandat, comme Provincial des Pères Blancs du Maghreb, approche de sa fin. Un autre confrère vous aidera (à sa manière !) à envisager avec bonheur la vie de disciples de Jésus en lien étroit avec les disciples de l’Islam.

Je réalise, chaque jour un peu plus, l’importance de notre vie (la vôtre et la mienne) et de la joie contagieuse qui se dégage lorsque, chrétiens et musulmans, construisent ensemble. Sous des formes variées vous allez constater, en lisant ce numéro du RELAIS PERES BLANCS MAGHREB , que la créativité, la simplicité et la persévérance, se conjuguent très bien avec l’accent de l’Afrique du Nord !

Cela est d’autant plus important à dire, au moment où beaucoup d’autres semblent ne pas y croire ou, même, s’efforcent de détruire. De manière violente et par la terreur ou bien de manière subtile avec des idéologies et des législations d’exclusion, ils sont nombreux (un peu trop à mon goût !) à s’y adonner avec acharnement.

Dans nos pages, vous allez trouver des arguments pour construire, des projets achevés ou en cours de réalisation, une présence auprès des oubliés ou de ceux qui se préparent à donner toute leur vie au « projet d’être père blanc », une spiritualité de la communion et des lectures pour aller plus loin… Les manières sont différentes mais la vérité de fond ne change pas : quelle joie en grandissant spirituellement grâce à la diversité !

En retrouvant la photo ci-dessous (prise lors de la prière finale à l’Ecole de la Différence 2014) je me suis rappelé toutes les fois où au Maghreb les échanges spirituels n’ont pas conduit à une impasse, mais à un surplus de paix et de dynamisme. Cette joie personne ne doit pouvoir nous la ravir. Ce n’est pas le plus fort, le plus méchant, qui a raison (même s’il semble « vaincre »), mais celui qui laisse derrière lui une voie faite de compassion, de justice, de vérité et de lumière. Nous sommes au milieu du carême qui conduira à la victoire de la nuit pascale. Qui aurait dit, en son temps, que le pauvre crucifié du Golgotha, méprisé et mis à mort, pourrait un jour, inspirer tant d’amour et de vie ? Rien n’est petit quand on aime. Et rien ne vaut autant que la joie partagée. Essayez et n’oubliez pas : C’est Jésus qui l’a dit !

  José Maria Cantal Rivas Provincial

Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 157 / 635550

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Algérie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License