missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

« Migrants et réfugiés : vers un monde meilleur »

Eur-Echo Eté 2015
dimanche 5 juillet 2015 par Webmaster

Migrants et réfugiés ne sont pas des pions sur l’échiquier de l’humanité.

Il s’agit d’enfants, de femmes et d’hommes qui abandonnent ou sont contraints d’abandonner leurs maisons pour diverses raisons, et qui partagent le même désir légitime de connaître, d’avoir mais surtout d’être plus. Le nombre de personnes qui émigrent d’un continent à l’autre, de même que celui de ceux qui se déplacent à l’intérieur de leurs propres pays et de leurs propres aires géographiques, est impressionnant. Les flux migratoires contemporains constituent le plus vaste mouvement de personnes, sinon de peuples, de tous les temps. En marche avec les migrants et les réfugiés, l’Église s’engage à comprendre les causes qui sont aux origines des migrations, mais aussi à travailler pour dépasser les effets négatifs et à valoriser les retombées positives sur les communautés d’origine, de transit et de destination des mouvements migratoires.

Malheureusement, alors que nous encourageons le développement vers un monde meilleur, nous ne pouvons pas taire le scandale de la pauvreté dans ses diverses dimensions. Violence, exploitation, discrimination, marginalisation, approches restrictives aux libertés fondamentales, aussi bien des individus que des collectivités, sont quelques-uns des principaux éléments de la pauvreté à vaincre. Bien des fois justement ces aspects caractérisent les déplacements migratoires, liant migrations et pauvreté. Fuyant des situations de misère ou de persécution vers des perspectives meilleures, ou pour avoir la vie sauve, des millions de personnes entreprennent le voyage migratoire et, alors qu’elles espèrent trouver la réalisation de leurs attentes, elles rencontrent souvent méfiance, fermeture et exclusion et sont frappées par d’autres malheurs, souvent encore plus graves et qui blessent leur dignité humaine.

(Extraits du message du pape François pour la journée mondiale des migrants et des réfugiés)
 

Depuis longtemps et presque quotidiennement nous voyons sur nos écrans de TV le sort terrible des réfugiés. Nous sommes, pourrait-on dire, ici en Europe comme ailleurs, complètement désemparés et ne savons plus que faire. Des milliers et des milliers de personnes vulnérables, hommes, femmes et enfants, traversent les frontières avec leurs pauvres baluchons sur leur dos. D’autres encore plus nombreux, après avoir traversé le Sahara au péril de leur vie, s’en remettent à des passeurs sans scrupule qui leur promettent une traversée vers une terre promise, une nouvelle vie et un nouveau départ dans la vie. Et outre ceux qui survivent à cette périlleuse traversée, se trouvent confrontés à une vie dans une culture et un pays totalement inconnus, quand ils ne sont pas internés dans des centres de réfugiés pour combien de temps – ils ne le savent pas - face à un avenir inconnu. La population locale les regarde avec mépris car elle voit en eux des concurrents sur le marché du travail et des gens avec lesquels il faudra partager leurs ressources.

Nous avons l’impression d’être des spectateurs coupables assistant au déroulement sous nos yeux du sort de ces malheureux. D’après un rapport récent des Nations Unies, la guerre, la violence, les persécutions, les injustices, l’exclusion et les conséquences malencontreuses de la gestion déficiente des Etats, ont fait en sorte qu’une personne sur 122 sur notre planète est un déplacé interne ou un demandeur d’asile. En effet, dans le monde entier il y a presque 60 millions de personnes qui ont dû quitter leur maison. Si on devait comparer le nombre des réfugiés et des demandeurs d’asile au nombre d’habitants d’un seul pays, on constaterait que ce pays serait le 24e plus peuplé du monde comme l’Italie.

C’est bien de prier pour ces migrants et ces réfugiés et d’être pleins d’admiration pour le courage qu’ils ont d’affronter les démons de la peur, de la pauvreté, de la maladie et de la haine. Comme tant d’organisations l’ont fait savoir nous devons aider la communauté internationale à trouver des moyens de libérer le potentiel de ces réfugiés qui ont tant à offrir s’ils trouvent le moyen de reprendre en leurs mains le contrôle de leurs vies.

Sans doute ce serait une question intéressante à inscrire à l’agenda de notre prochain chapitre car en dépit de l’énorme travail réalisé par certains de nos confrères dans la Province d’Europe, ce n’est encore qu’une goutte d’eau dans l’océan.

Francis Barnes
 

Prière pour les réfugiés et les migrants

Seigneur, Père de tous les hommes de toutes cultures et toutes origines.
Regarde notre monde séparé par les frontières, déchiré par les guerres, défiguré par la faim et l’injustice, divisé par nos peurs et nos préjugés.
Tant de migrants y errent à la recherche d’un avenir meilleur.
En Jésus-Christ, tu es venu relever l’humanité, tu as semé l’amitié et la confiance en nos cœurs, tu nous a montré le chemin du partage et de la rencontre, tu nous a ouvert les yeux pour nous reconnaître frères et sœurs, tu nous as rappelé que chacun a du prix à tes yeux.
Remplis nos cœurs de ton Esprit Saint, pour que nous vivions comme tes enfants, unis dans la diversité de nos cultures.
Que ton règne advienne.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 84 / 575902

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Migrants   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License