missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Feuilles vertes - Juillet 2015

dimanche 5 juillet 2015 par G.Verbist, mafr.

Le pape François lors de sa visite à Sarajevo le 6 juillet 2015,
s’est adressé aux représentants musulmans, catholiques, orthodoxes et juifs de Bosnie-Herzégovine.

(un extrait)

« Le dialogue interreligieux, avant même d’être une discussion sur les grand thèmes de la foi, est une conversation sur la vie humaine.
On y partage l’existence dans sa quotidienneté, dans ce qu’elle a de concret, avec les joies et les douleurs, les peines et les espérances. On assume les responsabilités communes, on projette un avenir meilleur pour tous. On apprend à vivre ensemble, à se connaître et à s’accepter dans les diversités respectives…. Le dialogue interreligieux ne peut pas se limiter à quelques-uns, mais il devrait s’étendre à tous les croyants… Il est toujours bon de rappeler que le dialogue, pour être authentique et efficace, suppose une identité formée. Sans cela le dialogue est inutile ou nuisible. Je dis cela en pensant aux jeunes, mais cela vaut pour tous. »

(ZENIT. 6/6/15)
 

Arabe israélien et chrétien, le Père Emile Shoufani se bat pour la paix
dans un pays où les conflits font partie du quotidien.

Pourtant, plus que jamais, le curé de la paroisse grecque-catholique melkite de Nazareth croit au dialogue. Á 67 ans, il continue sa mission en Terre Sainte…

Face aux tensions actuelles, il rappelle avec conviction combien la politique ne peut ici avancer sans spiritualité, car cette terre est un « lieu choisi par Dieu » pour dialoguer avec tous les hommes… « On n’a pas conscience de cette réalité. Or, dans la Bible, c’est très clair : toutes les nations adoreront Dieu à Jérusalem. Et ce dialogue n’est pas seulement entre Dieu et les hommes, mais entre les hommes eux-mêmes. »

(Panorama. Mai 2015)
 

TURQUIE

– Les alévis sont des musulmans libéraux. Une branche de l’islam chiite. Hommes et femmes se mélangent. Ils cultivent un monde de vie libéral. Ils sont entre 15 et 20 millions en Turquie (un quart de la population turque)

« Le gouvernement (AKP) est un parti sunnite intégriste qui ne nous aime pas. Nous ne voulons pas de leurs cours de religion et nous ne voulons pas prier dans leurs mosquées. Nous voulons notre culture. »

Leur mouvement s’oppose à celui des intégristes.
Ils n’observent aucun des cinq pilliers officiels de la religion musulmane.
Pour eux, les rituels sacrés sont essentiellement des chants et des danses.

L’Aïd el Fitr, fête de la rupture du jeûne musulman, aura lieu les 17/18 juillet.
C’est de loin la fête la plus populaire de l’islam. Cartes de voeux à El Kalima.

G.Verbist, mafr.
GROUPE RENCONTRE
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 73 / 568721

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License