missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
L’Afrique en Marche

Un Filtre à eau Tanzanien à bas prix remporte
le prix de la meilleure invention africaine.

Famille - Mission N° 3/4 - 2015
samedi 10 octobre 2015 par Manu Quertemont

Un filtre à eau qui absorbe n’importe quoi comme du cuivre, du fluorure ainsi que les bactéries, les virus et les pesticides etc… a remporté le prix prestigieux de la meilleure invention africaine. Son créateur, l’ingénieur chimiste tanzanien Askwar Hilonga , utilise la nanotechnologie et le sable pour rendre l’eau potable. Ce jeune homme affirme que son invention devrait aider 70 % des ménages de Tanzanie qui n’ont pas d’eau potable. Le prix de 25.000 livres sterling est le premier du genre décerné par la “Royal Academy of Engineering” du Royaume-Uni. Pour le président du jury, le juge Malcolm Brinded, « cette innovation du jeune Tanzanien pourrait changer la vie de nombreux africains et des gens du monde entier. »

Le filtre à eau fait de sable qui nettoie l’eau contaminée à l’aide de la nanotechnologie a déjà été breveté et a une marque de commerce.

« Je fais passer l’eau à travers du sable pour piéger les débris et les bactéries, » raconte Mr. Hilonga, « Mais le sable ne peut pas éliminer les contaminants tels que le fluorure et autres métaux lourds que je trappe par le biais de nanomatériaux pour éliminer les contaminants chimiques. »

Le jeune ingénieur aime dire, qu’avant son prix, un filtre coûtait 130 $ mais qu’après avoir remporté ces £ 25 000, il va acheter des matériaux en vrac ce qui réduira le coût. Il ajoute que : « Pour les personnes qui ne peuvent se permettre ces filtres à eau, nous avons installés des points d’eau où les gens viennent et achètent de l’eau à un prix très abordable, »

M. Hilonga explique que d’autres résines peuvent éliminer jusqu’à 97 % des micro-organismes, mais son objectif est de produire des nano-filtres « qui puissent éliminer 99,999 % des micro-organismes, bactéries et virus ».

Le jeune homme raconte que dans le temps sa famille qui vivait en milieu rural a régulièrement souffert de maladies à cause d’eaux insalubres. Quand il a obtenu son doctorat en nanotechnologie en Corée du Sud, il a commencé à s’intéresser aux nano matériaux qui pourraient convenir pour la purification de l’eau.

La “Royal Academy of Engineering” vise à aider les ingénieurs de l’Afrique Subsaharienne pour qu’ils trouvent des solutions aux problèmes africains et les assiste à démarrer leurs firmes. Depuis plusieurs mois déjà, M. Hilonga et les trois autres finalistes, qui ont reçu 10.000 £ chacun, se sont attelés à la tâche de monter leurs entreprises.

  BBC Focus on Africa.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 197 / 583133

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Tanzanie   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License