missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Pape François

– Sauvegarder notre maison commune 4

Netzwerk Afrika Deutschland (NAD) www.netzwerkafrika.de - AEFJN http://aefjn.org
mardi 13 octobre 2015 par Webmaster

L’humanité au carrefour des chemins
[marron]- La critique du paradigme et des formes de pouvoir qui dérivent de la technologie.[/marron]

Face aux développements fulgurants des sciences et de la technique, certains voient dans une "technologie verte" la solution pour les catastrophes menaçant l’environnement et le climat. Le Pape François reconnaît dans ’Laudato si’ les succès de la technique moderne, mais il voit la nécessité d’une ’courageuse révolution culturelle’ pour la maîtrise de la crise de l’environnement ’ en faisant des changements dans la vie, dans la production et dans la consommation’.


- [marron]L’humanité est entrée dans une ère nouvelle où le pouvoir technologique nous met à la croisée des chemins…[/marron] La technologie a porté remède à d’innombrables maux qui nuisaient à l’être humain et le limitaient. Nous ne pouvons pas ne pas valoriser ni apprécier le progrès technique…[mauve fonce](102)[/mauve fonce] La technologie, liée aux secteurs financiers, qui prétend être l’unique solution aux problèmes, de fait, est ordinairement incapable de voir le mystère des multiples relations qui existent entre les choses, et par conséquent, résout parfois un problème en en créant un autre. [mauve fonce](20)[/mauve fonce] Cette situation nous conduit à une schizophrénie permanente, qui va de l’exaltation technocratique qui ne reconnaît pas aux autres êtres une valeur propre, à la réaction qui nie toute valeur particulière à l’être humain. [mauve fonce](Laudato si 118)[/mauve fonce]

- Le paradigme technocratique tend aussi à exercer son emprise sur l’économie et la politique. L’économie assume tout le développement technologique en fonction du profit, sans prêter attention à d’éventuelles [marron]conséquences négatives pour l’être humain[/marron]. Les finances étouffent l’économie réelle. [mauve fonce](109)[/mauve fonce]…
Pendant ce temps, les pouvoirs économiques continuent de justifier le système mondial actuel, où priment une spéculation et une recherche du revenu financier qui tendent à ignorer tout contexte, de même que les effets sur la dignité humaine et sur l’environnement. [mauve fonce](56)[/mauve fonce] L’idée d’une [marron]croissance infinie ou illimitée[/marron]… suppose le mensonge de la disponibilité infinie des biens de la planète. [mauve fonce](106)[/mauve fonce]

- [marron]L’environnement est un bien collectif, patrimoine de toute l’humanité, [/marron] sous la responsabilité de tous. Celui qui s’approprie quelque chose, c’est seulement pour l’administrer pour le bien de tous. [mauve fonce](95)[/mauve fonce] [marron]Le climat est un bien commun, de tous et pour tous.[/marron] … Il existe un consensus scientifique très solide qui indique que nous sommes en présence d’un réchauffement préoccupant du système climatique … [mauve fonce](23)[/mauve fonce]
Le changement climatique est un problème global aux graves répercussions environnementales, sociales, économiques, distributives ainsi que politiques, et constitue[marron] l’un des principaux défis actuels pour l’humanité.[/marron] [mauve fonce](25)[/mauve fonce] Le réchauffement causé par l’énorme consommation de certains pays riches a des répercussions sur les régions les plus pauvres de la terre, spécialement en Afrique… (51)[/mauve fonce]

- Ce qui arrive en ce moment nous met devant l’urgence d’avancer dans [marron]une révolution culturelle courageuse[/marron]. [mauve fonce](114)[/mauve fonce]… L’humanité est appelée à prendre conscience de la nécessité de réaliser [marron]des changements de style de vie, de production et de consommation,[/marron] pour combattre ce réchauffement ou, tout au moins, les causes humaines qui le provoquent ou l’accentuent [mauve fonce](23)[/mauve fonce] La liberté humaine est capable de limiter la technique, de l’orienter, comme de la mettre au service d’un autre type de progrès, plus sain, plus humain, plus social, plus intégral. [mauve fonce](112)[/mauve fonce]
Nos ancêtres interdisaient le commerce avec la viande des animaux sauvages.
Si tu as tué un animal sauvage, c’était un don de la terre.
Tu n’as pas tenu la bête dans ta clôture, pourquoi devais-tu la vendre ?
Chenjerai Hove
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 251 / 1059449

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License