missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

LA / LE MISSIONNAIRE

jeudi 5 novembre 2015 par F. Lambert, Webmaster

En 2009, un confrère nous a partagé sa réflexion sur « l’être missionnaire ».
Cette année, à l’occasion du dimanche des Missions (18/10/2015), il relit son texte...

Intuitions… à vérifier

                        ...dans le vécu ?

La/le missionnaire (LM) est celle/celui qui sait pourquoi elle/il l’est :
à partir d’un penchant, d’une élection, d’une attirance, d’un choix ?
Celle/celui qui continue à creuser sa motivation fondamentale et
à la clarifier en vivant missionnaire tous les jours.

LM est largué dans un peuple inconnu, une culture étrangère ayant
ses mœurs, langue, religion, philosophie vécue, ses sensibilités etc.
Immigré, il cherche à s’insérer, petitement, de grand cœur,
hôte reçu, étranger admis en attendant qu’il se convertisse au pays.

A partir de ce qu’il vit en lui-même, puisant à la Source en lui
qui le fait être, qui l’habite d’Esprit, qui l’inonde d’amour fraternel
LM approche les hommes convaincu qu’ils sont tous, à égalité,
portés par et porteurs de la Source, créés à tout moment
à l’image du commun Créateur, appelés à Sa ressemblance,
quelle que soit leur (manque de) religion ou leur éthique.

LM « quitte son pays » et se confie à l’étrangère terre qui l’accueille.
Fidèle à ses racines, demeurant soi, il est greffé sur un arbre autre
pour porter fruit. Le 1° fruit serait-ce la seconde face de lui-même,
l’enrichissement de son être par la vision autre du monde et de l’homme,
par la culture et la langue autres, par les tonalités d’existence autres ?
Echange mutuel, cadeau réciproque, dans respect et reconnaissance
et émerveillement que l’humanité mille fois mille
se retrouve une en profondeur.

LM est celui qui s’approche autant qu’admis à s’approcher,
homme d’une proximité simple, au ras des pâquerettes.
Qui cherche, au fond de tout homme, la pépite d’or, l’or de son humanité.
Qui aide l’autre à creuser et creuser encore, à trouver la perle en soi,
la source où il se reçoit.
A partir de sa propre expérience, il aide l’autre
à vivre toujours plus profond sa propre humanité,
à vivre sa spiritualité - le « spirit » en lui – vécue
plus ou moins intensément, teintée ou non de religion.

LM ne serait-il aussi, par son humanité, l’homme du combat :
je me bats pour que tu sois, que tu puisses vivre non pas survivre,
je me bats pour que tu te saches libre et à même d’agir librement.
Je me bats et j’attends que tu te battes à mes côtés, avec d’autres,
avec tous, pour un monde où plus personne ne soit méprisé, exploité,
affamé, sans droits, sans travail, sans avenir, sans perspective,
un monde de femmes et d’hommes debout. Le missionnaire se bat.
Sans cesse. Sans trêve. Sans succès sinon provisoire.
Sans victoire, car jamais définitive. Son armure, sa foi (Ep 6, 14-17).

LM a-t-il appris à n’annoncer aucune parole sur Dieu
à partir de Dieu (d’une intangible autorité de la bible),
mais seulement à partir de l’homme ?
L’Insaisissable laisse une trace de son passage dans
l’histoire de l’humanité, dans chaque existence,
dans une relation créatrice d’être à être.
« Le mystère de Dieu fait acte de présence dans la relation
de l’être de l’homme à l’être de l’homme… Pour nous, il n’y a
de Dieu que le Dieu de l’homme » (FEUILLET, Errance, 123).

LM, pas au-dessus, à côté des gens. Chercheur avec eux
car comme eux affronté au mystère de l’homme
– pourquoi j’existe ? pourquoi je souffre ? pourquoi je meurs ?
– et au mystère de Dieu – à Sa trace en moi,
Son passage dans l’humanité, Son écho répété à l’infini
dans l’unicité de toute existence.
Aider tout homme à vivre de l’intérieur, à chercher sa source,
à désirer…à se rendre creux, accueillant, envahissable, habitable,
pure aspiration à vivre-de - la foi, peut-etre ? - spiritualité pure
et libre éventuellement de toute religion qui n’est que tremplin.

Si LM situe Jésus en son temps, dans sa culture,
s’il voit Jésus inondé du mystère de Dieu,
Jésus qui est de Dieu, à sa manière unique,
LM ne veut pas reproduire Sa vie, mais dans ce temps-ci,
dans la culture où il se trouve, être de Dieu à son tour et
de manière unique et découvrir le mystère de Dieu
dans tous ceux qui sont de Dieu, chacun de manière unique.

Dieu aujourd’hui « incarné », Dieu aux sept milliards de visages,
parmi eux LM qui aide Dieu à naître au monde,
qui donne à Dieu d’être plus…

  Fernand LAMBERT

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 49 / 618858

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License