missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Vatican

Migrants et réfugiés ne sont pas des pions sur l’échiquier de l’humanité.

Famille Mission N°1/4 - 2016
mardi 5 avril 2016 par Webmaster

« Il s’agit d’enfants, de femmes et d’hommes qui abandonnent ou sont contraints d’abandonner leurs maisons pour diverses raisons, et qui partagent le même désir légitime de connaître, d’avoir mais surtout d’être plus.

Le nombre de personnes qui émigrent d’un continent à l’autre, de même que celui de ceux qui se déplacent à l’intérieur de leurs propres pays et de leurs propres aires géographiques, est impressionnant.

Les flux migratoires contemporains constituent le plus vaste mouvement de personnes, sinon de peuples, de tous les temps. En marche avec les migrants et les réfugiés, l’Église s’engage à comprendre les causes qui sont aux origines des migrations, mais aussi à travailler pour dépasser les effets négatifs et à valoriser les retombées positives sur les communautés d’origine, de transit et de destination des mouvements migratoires.

Malheureusement, alors que nous encourageons le développement vers un monde meilleur, nous ne pouvons pas taire le scandale de la pauvreté dans ses diverses dimensions. Violence, exploitation, discrimination, marginalisation, approches restrictives aux libertés fondamentales, aussi bien des individus que des collectivités, sont quelques-uns des principaux éléments de la pauvreté à vaincre. Bien des fois justement ces aspects caractérisent les déplacements migratoires, liant migrations et pauvreté.

Fuyant des situations de misère ou de persécution vers des perspectives meilleures, ou pour avoir la vie sauve, des millions de personnes entreprennent le voyage migratoire et, alors qu’elles espèrent trouver la réalisation de leurs attentes, elles rencontrent souvent méfiance, fermeture et exclusion et sont frappées par d’autres malheurs, souvent encore plus graves et qui blessent leur dignité humaine. »

(Extraits du message du Pape François pour la journée mondiale des migrants et des réfugiés)
 

Un petit retour en arrière…

Sur la route du pays des Pharaons, dans la poussière d’une caravane de chameaux, une famille qui n’en peut plus de trotter. Un papa, une maman, un bébé, un âne peut-être… Ces infortunés fuient les sbires d’Hérode. Ils ont tout abandonné : maison, atelier, champs, petit commerce… C’est l’exil ! Celui qui repose dans les bras de Marie sa mère, assise en amazone sur le vieux baudet guidé par Joseph le juste, c’est le fils de Dieu : un réfugié !

Manu Quertemont

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 43 / 574561

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Migrants   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License