missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

DIALOGUE & RENCONTRE - Février 2017.

mercredi 1er février 2017 par G.Verbist, mafr.

Les fêtes religieuses à l’école ?

Comment pouvons-nous faire évoluer la célébration des fêtes religieuses pour qu’elles soient plus accueillantes pour ceux qui n’en font pas partie ?
Une chrétienne orthodoxe donne son témoignage et nous parle de son action en Finlande.

Lorsqu’il faut prononcer le nom de Jésus, la petite fille reste muette. Elle veut bien prononcer le mot Dieu, mais pas Jésus. Elle est juive.
Trois autres de sa classe ne participent pas à cette fête de Noël. Ce sont trois garçons musulmans.
Que faire ? Intégrer dans les traditions de l’école la fête qui est importante pour chaque enfant. Etre à l’écoute de chaque enfant….

A Helsinki, plus de 19 écoles célèbrent cette année scolaire une Année multiculturelle, où l’ensemble de l’école se rassemble pour préparer toutes les fêtes, de l’Aïd musulman à la fête hindou de Diwali, de la fête juive de Pourim au Noël des chrétiens d’Occident en passant par la fête de Pâques célébrée selon la tradition orthodoxe….

J’ai découvert que les enfants sont aisément blessés si l’on néglige le patrimoine qui vient de leur famille et que ceci peut causer beaucoup de tort à un enfant. Je me rends compte aussi que les enfants observent et perçoivent le manque d‘intérêt du professeur et qu’ils en tirent des conclusions….. Témoigner de l’intérêt pour la foi d’un enfant est un cadeau inestimable…..

(Dimanche N° 46. du 25.12.16.)
 

L’Aga Khan prêche le partage du savoir

[bleu marine] Karim Aga Khan IV est le leader spirituel des Ismaélites.[/bleu marine]

Il s’agit d’une communauté [bleu]chiite[/bleu] de 15 millions de fidèles.
En islam, il n’y a pas de séparation entre la vie matérielle et spirituelle.
L’Aga Khan est le bâtisseur d’un réseau de développement unique au monde.
Aujourd’hui, cette communauté musulmane a autant de visages que de pays où elle vit : au Canada, elle est considérée comme une des communautés les mieux intégrées du pays ; en Europe elle est venue s’installer dans la foulée de la décolonisation, tandis qu’en Afrique de l’est, elle s’est implantée au XIXe, émigrant de l’Inde pour s’investir dans le commerce.
C’est en Inde que réside la communauté la plus nombreuse.

La communauté ismaélienne est réputée pour sa tolérance et pratique un islam ouvert qui concentre davantage sur la raison et l’effort personnel que sur la stricte application des règles de vie islamiques

[bleu marine]Le Portugal[/bleu marine] a signé un accord avec Aga Khan qui offre désormais à l’imam [bleu]un siège mondial.[/bleu] Cet imanat ne sera pas un Etat (comme le Vatican).
Karim Aga Khan IV a 80 ans, est le 49ième descendant du prophète Ali gendre de Mohammed….

(Dimanche N°46. du 25.12.16.)
 

Enquête « Noire Jaune Blues »
L’inquiétude des Belges

Enquête de l’Institut Servey & Action.
Cette grande enquête dresse un sombre portrait d’un Belge qui ne croit plus aux institutions et rejette l’étranger. Il s’agit de 4 700 entretiens, étendus à tout le royaume, avec une marge d’erreur de 2 %.
La peur de l’étranger domine, doublée désormais par la crainte de l’islam.

[bleu marine]La confiance dans les institutions.[/bleu marine]
Les ONG, les associations de la société civile = 51 %.
L’enseignement, les universités = 45 %.
La sécurité sociale = 40 %. La police = 21 %. L’Église = 17 %.
L’administration = 13 %. Les partis politiques = 9 %.

[bleu marine]Le mariage périlleux du racisme et de l’islamophobie.[/bleu marine]
« On se sent autant chez soi aujourd’hui qu’avant » 23 %.
« Aujourd’hui on ne se sent plus chez soi comme avant » 77 %.

« Les étrangers viennent profiter de notre système social » :
D’accord = 64 %. Mitigé = 12 %. Pas d’accord = 24 %.

« L’afflux de réfugiés qui arrivent actuellement en Europe me fait peur, car ce sont des musulmans » :
D’accord = 63 %. Mitigé = 11 %. Pas d’accord = 26 %.

[bleu marine]La majorité musulmane face à ses extrêmes.[/bleu marine]
On a interrogé pour ce sujet un panel de 400 personnes musulmanes afin de mesurer leur vécu ...

[vert]82 % vivent « comme leurs voisins »[/vert]
« On nous prend pour des terroristes »
D’accord = 71 %. Mitigé = 11 %. Pas d’accord = 18 %.

[vert]34 % sont pour la charia.[/vert]
« Je n’ aimes pas la culture, les mœurs et le mode de vie occidental » :
D’accord = 33 %. Mitigé = 18 %. Pas d’accord = 49 %.

« Les lois de l’islam sont au-dessus des lois belges » :
D’accord = 29 %. Mitigé = 11 %. Pas d’accord = 60 %.

« Je préférerais un système politique inspiré par le Coran( la Charia) :
D’accord 34 % . Mitigé = 26 %. Pas d’accord = 40 %.

[vert]Condamner fermement les attaques terroristes.[/vert]
« Je condamne fermement les attentats (Nice, Bruxelles, etc...) :
D’ accord = 91 %. Mitigé = 5 %. Pas d’accord = 4 %.

« Il faut une lecture différente du Coran » :
D’accord = 65 %. Mitigé = 11 %. Pas d’accord = 24 %.

Pour [bleu marine] Nadia Fadil [/bleu marine] (chercheuse de la KULeuven) ces chiffres reflètent avant tout le débat existant dans les communautés musulmanes.
Ce qui s’avère dangereux, c’est « lorsqu’une grande partie de la société n’accepte pas la pluralité et tente d’imposer une uniformisation ».

(Dossier spécial du journal LE SOIR du 9.01.17.)
 

Commentaire de [bleu marine]Rachid Benzine[/bleu marine], islamologue (il enseigne à l’Université de Louvain-la-Neuve et à Paris)

« Je ne suis pas étonné car cette étude corrobore d’autres enquêtes.
Aujourd’hui, le « eux » et le « nous » sont devenus centraux. Il n’y a plus de « nous » collectif.... L’autre est devenu l’altérité radicale à partir de laquelle on va se définir.... Cela touche aussi l’aspect religieux. « Nous, les musulmans » face à « eux, les mécréants » et « nous, les Belges », face aux non-Belges. »

« ... Quand un gamin arrive et vous dit qu’il a peur, vous prenez cette peur pour la dépasser. C’est ce qu’il faut dire aux gens aussi : vous avez raison d’avoir peur, mais nous pouvons [bleu]dépasser cette peur, ensemble[/bleu].
Face aux mythes négatifs, nous avons besoin de nouveaux mythes.
C’est ce que disait déjà Spinosa : pour lutter contre une passion triste, il faut être capable de proposer une autre passion.
Qu’avons-nous à proposer ?.....

(Le Soir du 14.01.17.)
 

D’où viennent les immigrés qui entrent en Europe ?

De l’ Europe même : 66 %.
De l’Asie (Syrie, Irak, Afghanistan...) : 13 %.
De l’Amérique du Nord (surtout du Mexique) : 13 %.
De l’ Océanie : 5 %.
De l’Afrique : seulement 2%.
De l’Amérique-Latine : 2 %.

__5__


« En [bleu marine]France[/bleu marine], une augmentation des actes islamophobes.
Au [bleu marine]Royaume Uni [/bleu marine] , il y a eu un déferlement d’incidents racistes suite au vote en faveur du Brexit.
En [bleu marine]Belgique[/bleu marine], la Ligue des droits de l’homme signale une augmentation des contrôles au faciès ciblant les jeunes hommes d’origine nord-africaine et africaine... »

(Michaël Privot – Saphir News du 19.01.17.)
 


« NOUS » collectif !


  G.Verbist, mafr.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 429 / 1013227

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License