missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Le Père Georges Cogels

Décédé à Evere le 3 novembre 2008
mardi 4 novembre 2008 par André-L. Simonart
  Né en Angleterre, à Bexhill-on-Sea, le 24 septembre 1918, Georges était le 4e garçon d’une famille qui comptera huit enfants. Après ses études secondaires à Godinne et à Maredsous, il entre chez les Pères Blancs en septembre 1937. Après deux ans passés à Glimes il fait son noviciat à Varsenare et ensuite ses études de théologie à Heverlee. C’est à Heverlee qu’il fait son serment missionnaire à Pâques 1943 et qu’il est ordonné prêtre le 10 avril 1944.

Après son ordination Georges passa six ans en Belgique pour aider à la formation de recrues, fort nombreuses en ces années-là. A Thy-le-Château il donne un coup de main à l’économe et s’occupe entre autres des postulants et des frères. Ensuite il devient socius du maître des novices à Varsenare pendant trois ans. Son dévouement et sa charité y sont beaucoup appréciés. Différents supérieurs notent : « Très bon confrère, homme sur qui on peut compter ».

En 1950 Georges arrive en Afrique. Le 28 octobre il est à Kamisuku où il apprend la langue et s’insère dans la pastorale paroissiale. Ensuite il passe deux ans au Petit Séminaire à Lusaka et cinq ans au Grand Séminaire de Baudouinville, où il est économe et professeur. Cette première période de sa vie missionnaire il la termine en faisant la grande retraite à Mours en 1958.

La deuxième période Georges la passa dans des paroisses. Nous le retrouvons à Lubuye comme vicaire, ensuite curé à Kabalo et pendant trois ans curé à Kalemie. C’est de là qu’il partira en congé en 1964, après l’épreuve de la rébellion des Muhelistes.

Pour la suite il écrit dans une lettre à l’occasion de ses 50 ans de prêtrise : « De 1965 à 1982 j’ai travaillé en brousse comme responsable de deux missions, Lubuye et Kabalo. Missions fort étendues mais peu peuplées. Je garde un bon souvenir de ces randonnées en brousse avec le contact avec les gens… ». Il sera 10 ans curé à Lubuye et 7 ans à Kabalo.

En 1982 Georges est muté à Likasi, dans l’archidiocèse de Lubumbashi. Il y restera pendant dix ans. Voici ce qu’il en écrit :« On vivait au milieu des gens. Ce furent encore des années fort actives : responsabilité de deux paroisses, animation du projet agricole »Shalamo – shamba la umoja".

Suit une nouvelle étape de 11 ans - à partir de 1993 - à l’hôpital « Sendwe » à Lubumbashi où Georges est aumônier. A sa famille il écrivit alors : « Je suis émerveillé de la foi de beaucoup de malades : les ressources de foi et d’espoir que certains trouvent dans la prière, le sacrement du pardon, l’onction de malades... » Il se dévoue corps et âme prenant très à cœur les besoins tant en nourriture qu’en médicaments d’un grand nombre.

En novembre 2003 Georges se voit contraint d’écrire au provincial à Bruxelles pour lui dire que sa santé l’oblige à envisager son retour définitif en Belgique. Un confrère qui vivait alors avec lui à Lubumbashi écrivit : « Nous retenons de Georges ce que disait le consul de Belgique qui l’a cité dans son discours de 21 juillet, sa jovialité et sa bonté ».

Rentré en Belgique il est nommé au home St-Jozef à Evere. Il y subit une lourde opération dont les suites le feront souffrir particulièrement aux jambes. Il connaît alors de bons et de moins bons jours. Un confrère en particulier s’occupe de lui et une dame congolaise vient régulièrement au home pour lui permettre d’aller se promener.

Le lundi, 3 novembre 2008, vers 21.40 heures Georges nous quitta.
Georges passa 53 ans de sa vie missionnaire en Afrique. Nombreux ont été ceux qui ont fait l’expérience de sa bonté et de sa générosité. Qu’après ces dernières années d’épreuve il retrouve maintenant la jovialité en présence de son Seigneur.

La Messe des funérailles aura lieu le vendredi, 7 novembre 2008, à 10.30 heures, en l’Eglise Saint Vincent, rue Stroobants, à Evere. Elle sera suivie de l’enterrement à Varsenare.
Que les confrères qui souhaitent concélébrer lors de la messe des funérailles amènent aube et étole.
Après la messe une collation sera offerte à notre Maison d’accueil ; 130 rue de Linthout. Merci d’avertir
André-L. Simonart
Sup. Secteur Belgique

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 628 / 584247

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos défunts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License