missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

DIALOGUE & RENCONTRE - Octobre 2017

mardi 3 octobre 2017 par G.Verbist, mafr.

La lutte contre le jihadisme terroriste

Cette lutte est surtout conduite aujourd’hui sur le plan de l’action militaire et policière. Elles sont indispensables, car c’est le terrain immédiat d’action des groupes jihadistes et terroristes. Mais si elle reste limitée à ces aspects, cette lutte n’aboutira pas car le jihadisme terroriste a des racines profondes immergées dans les personnalités, dans les cultures, dans le système religieux sunnite. Aujourd’hui, face aux milliards engloutis par l’action policière et militaire, on n’y consacre que des miettes.

Il faut analyser l’impact aujourd’hui des effets de la colonisation évoquée dans des milieux musulmans et par certains auteurs. Evoquer l’injustice radicale de la colonisation est une chose ; affirmer que la mémoire ou les effets concrets de celle-ci, se constatent chez les personnes et des réalités d’aujourd’hui en est une autre.

Idem pour l’analyse de la domination mondiale, complexe dans un monde désormais multipolaire.

Aussi une analyse en termes de discrimination … la question reste que beaucoup de personnes sont objet de discrimination mais toutes n’aboutissent à un radicalisme jihadiste et terroriste…

Sous l’apparence d’une société pacifiée par une consommation généralisée, la société contemporaine pourrait apparaître comme une société de violence.

(d’après Felice Dassetto)
 

Un séminaire pour former des imams ?

Si l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) créait son propre séminaire ? C’est en tout cas la volonté de son président, Salah Echallaoui.

Le ministre francophone Jean-Claude Marcourt a lancé l’Institut de promotion des formateurs sur l’islam. Un comité, composé d’experts universitaires, de représentants politiques et de trois membres de l’EMB, devra désigner un comité scientifique et un directeur.

Mais, le Conseil d’Etat a bien notifié au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qu’il n’appartient pas à des institutions publiques de former des imams, au nom de la non-ingérence du politique dans les affaires liées aux cultes. Le président de l’EMB rejette toute forme d’ingérence.

Le président souhaite mettre en place un séminaire (comme dans tous les autres cultes) pour former les imams .

  « Comme tout système philosophique, l’islam est d’abord universel. Mais si aujourd’hui, l’islam fait partie du paysage culturel et religieux de l’Europe, il doit s’y intégrer, devenir une valeur ajoutée et non un problème … L’islam de Belgique ne se décrète pas, il se construit. Et il est déjà vécu par toute une population musulmane en Belgique… » (S.E.)
(E.Blogie. Le Soir 9.9.17)
 

Des efforts pour l’Afrique

Comme chaque année, Sant’Egidio organise une rencontre de paix pour les leaders de toutes les religions du monde. Plus de 3000 participants se sont retrouvés à Münster et à Osnabrück, en Allemagne.

Etaient présents le grand imam Ahmad Muhammad Al-Tayyeb de l’université Al-Azhar en Egypte, le président du Parlement européen, Antonio Tajani, la présidente du mouvement bouddhiste japonais, le patriarche orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient, et d’autres…

La chancelière allemande Angela Merkel avait tenu à participer à la session d’ouverture à Münster. Elle a parlé de la migration, mais elle a aussi rappelé que l’Europe devait augmenter ses efforts pour le développement de l’Afrique. « C’est le continent avec la population la plus jeune du globe ; nous devons dès lors garantir que les jeunes Africains et surtout les jeunes Africaines puissent aller à l’école. »

(Dimanche. 17/09/17)
 

Migrants

– Le pape préoccupé par les réactions de rejet des catholiques.
Dans un discours vigoureux, vendredi 22 septembre au Vatican, le pape a regretté de constater que les catholiques en Europe « ne sont pas exempts de ces réactions de défense et de rejet », mettant en garde contre un « soi-disant ‘devoir moral’ de conserver l’identité culturelle et religieuse d’origine ».

(La Croix. 22/09/17)
 

L’Eglise orthodoxe grecque s’installe à Ohain

Ohain est une section de la commune de Lasne, dans la province du Brabant wallon. La chapelle du Gros-Tienne a été cédée à l’archevêché orthodoxe grec en Belgique. L’Eglise catholique entretient des relations très fraternelles avec l’Eglise orthodoxe grecque en Belgique, qui relève du Patriarche Bartholomée à Constantinople et dont le responsable à Bruxelles est le Métropolite Athénagoras. La première divine liturgie sera célébrée le 30 septembre.

(Cathobel)
 
  G.Verbist, mafr.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 43 / 652263

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License