missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Le Père Léopold Greindl

décédé à Huy le 6 novembre 2008
vendredi 7 novembre 2008 par André-L. Simonart
Léopold est né le 26 mars 1934 à Bastogne dans une famille nombreuse et très chrétienne. L’un de ses frères deviendra prêtre diocésain et l’une de ses sœurs religieuse. Après ses primaires à Bastogne Léopold passe cinq ans à Bruges et un an au petit séminaire de Bastogne, y faisant ses études secondaires. Suivent alors des études universitaires à Louvain. . Il entre chez les Pères Blancs en 1959 à Heverlee, où il fait sa première année de théologie. L’année suivante il est à Varsenare pour son noviciat. Ensuite il va à Totteridge continuer ses études de théologie. Il y fait son serment missionnaire le 29 juin 1963. Il est ordonné prêtre le 29 juin 1964 à Heverlee.

Après son ordination il reprend des études à l’université de Louvain pendant deux ans. Au cours de sa vie d’étudiant universitaire Léopold a obtenu trois licences, en philosophie, en histoire moderne et en philosophie thomiste.

En 1966 il part pour le Congo et se retrouve au Kivu. Il enseigne au petit séminaire de Bukavu, à Mugeri, pendant deux ans. Il est également vicaire à Katana. Suivent alors trois ans à Kinshasa, où il est assistant à Lovanium et vicaire à Livulu. De 1972 à 1978 il est chef des travaux à l’université nationale du Zaïre à Lubumbashi. Il publie « Introduction à l’Histoire d’Afrique, volume I : Des origines à 1800 » et « Initiation à la Méthode Historique », manuels qui connaîtront une large diffusion. Il est également professeur de l’Ancien Testament au Centre Catéchétique de Lubumbashi et professeur de critique historique au grand séminaire. Il y est très apprécié par ses étudiants.

Il reste aussi actif dans la pastorale. Il est vicaire dominical à la paroisse du Christ Sauveur et aumônier adjoint à l’université. En 1978 il réalise deux enquêtes sur le Rwanda à la demande de la Maison généralice. En 1979 il est chargé de la mise au point du projet de l’Institut Supérieur Catholique de Pédagogie Appliquée au Rwanda (ISCPA). L’élaboration de ce projet permettra à Léopold de déployer ses talents tant intellectuels que d’homme de relations. Il assurera ainsi l’aide de trois professeurs de la Katholieke Universiteit Leuven. Il voyagera beaucoup tant en Europe qu’en Afrique. Sa santé s’en ressentira.

En 1985 des ennuis de santé, particulièrement aux yeux, l’obligent à se faire soigner et à se reposer. Cette même année deux confrères se joignent à lui et l’année suivante l’institut ouvre ses portes aux premiers étudiants. Le 3 février 1988 l’institut est solennellement inauguré par le Président de la République. En 1992 Léopold est nommé directeur par la Conférence des évêques du Rwanda pour un second terme de trois ans. Un adjoint lui est confié.

Lors des évènements tragiques de 1994 il est évacué sur la Belgique. L’année suivante il est au Congo pendant quelques mois. En 1996 il est nommé à Namur pour s’occuper de Vivant Univers, revue à l’origine lancé par le Père Léon Leloir. Il en sera directeur jusqu’en 2002.

Le 1 septembre 2003 il est nommé à Landenne. Pendant 5 ans il s’occupera de la paroisse à Landenne et à Petit Waret où beaucoup apprécient sa jovialité, sa charité et sa simplicité. Le dimanche, 28 septembre dernier, nombreux étaient les amis et connaissances venus l’y fêter. Quelques temps auparavant cependant le mal qui lui avait fait subir une lourde opération en 2003 avait repris.

Le 24 octobre Léopold fut transféré aux soins intensifs de l’hôpital à Huy, où à partir du lundi suivant il sombrait dans un coma.

« Garçon plein de vie et de ressources, capable de se sacrifier pour un noble idéal. Entreprenant en tout domaine et ne reculant pas devant les obstacles. Tout en s’occupant de beaucoup de choses, il a bien travaillé… » : ces paroles écrites en 1958 alors qu’il avait 24 ans se révélèrent être prophétiques de toute la vie de Léopold.

La Messe des funérailles aura lieu le lundi, 10 novembre 2008, à 11 heures, en l’Église paroissiale à Petit Waret. Elle sera suivie de l’inhumation dans le cimetière de la paroisse de Landenne.
André-L. Simonart
Sup. Secteur Belgique

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 867 / 601648

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos défunts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License