missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Le Père Henry Farcy

mardi 16 décembre 2008 par J.V.
JPEG - 11.5 ko
Peu après minuit le samedi, 13 décembre 2008, notre confrère
 
Henri FARCY



est décédé à l’Hôpital Universitaire de Jette. Depuis quelques jours Henri était plongé dans un coma irréversible suite à une hémorragie cérébrale.

Henri naquit à Molenbeek, le 3 mai 1927. Après ses études secondaires à Saint Louis (Bruxelles), il entra chez les Pères Blancs à Thy-le-Château en septembre 1946. Il fit son noviciat à Varsenare et ses études de théologie à Heverlee, où il fut ordonné prêtre le 5 avril 1953.

Le 21 avril 1954, il prit l’avion (Sobelair) pour Bukavu, qui s’appelait encore Costermansville. Il débuta comme titulaire de la troisième latine au petit séminaire de Mungombe. Il fut ensuite vicaire et directeur des écoles, à Kiringye en 1955, à Bagira en 1959, à Walungu en 1960, où il suit le stage de langue Mashi.

Quand il termina son premier congé, en juillet 1961, il fut nommé à l’animation missionnaire, avec résidence à Namur. On ne put le retenir longtemps en Belgique.

De retour à Bukavu en décembre 1964, Henri fut nommé vicaire à Kadutu, pour devenir quelques semaines plus tard, Aumônier et Directeur des Oeuvres Sociales du diocèse. En 1966 il s’installa à la Procure. Le service des plus pauvres lui permit de donner toute sa mesure. Que de projets pour endiguer le kwashiorkor ! Il a capté ou assaini des milliers de sources. Pour financer ses projets, Henri fut tout aussi inventif : ainsi, par exemple, monta-t-il un commerce de cuisses de grenouilles que les gosses allaient chasser pour lui. Rien d’étonnant donc qu’on lui donnait le surnom de « farci d’idées » .

En 1976 il monta à Bukavu son fameux Programme d’Artisanat, dont les produits furent vendus dans un grand magasin au centre de la ville et qui permit à des centaines d’artisans de gagner un peu d’argent. Il se rendra, avec un groupe d’artisans congolais, en Inde, pour y étudier le tissage du sisal ! Henri était un phénomène, dévoué, « spitant » d’idées, poursuivant ses projets avec un certain entêtement.

Il trouva encore le temps, en 1984, d’aller faire une maîtrise en Sciences humaines et sociales à Paris. Il continua son travail à Bukavu, jusqu’à son évacuation par Entebbe, en décembre 1996, lors du passage de l’armée de Laurent Désiré Kabila.

En mai 1997, le voilà de retour au Congo, chargé des Œuvres Sociales et du développement du diocèse de Mahagi. Il sera le collaborateur incontournable du HCR au service des réfugiés. Il en profitera pour aménager un terrain d’aviation pour petits porteurs, tellement précieux pour les déplacements dans ce pays immense. A partir de juillet 1999, Henri résidera à Bunia jusqu’à son retour définitif en Belgique, en avril 2000. Il s’installe alors à la rue de Linthout et est responsable du Denier de St-Pierre et membre de l’équipe de Missio pour le Brabant Wallon. En 2005, il profite encore de la session de 70+ à Rome. En septembre 2008, il rejoint la communauté d’Evere, sa santé nécessitant quelque soin.

Il y aurait encore tant à dire de cet homme très cultivé, curieux de tout, qui a, de son écriture petite et régulière, rempli des cahiers et des cahiers, pleins d’observations, de descriptions, d’analyses de toute sorte ; qui a laissé une énorme étude sur les perles et les coquillage en Afrique, étude qui ne fut jamais publiée ; de cet artiste dessinateur, qui nous a laissé d’innombrables dessins au crayon de paysages, de bâtiments, des dessins humoristiques aussi, des pastels, des gouaches…

La liturgie d’action de grâce aura lieu le vendredi 19 décembre, à 10h30, en l’église Saint-Vincent à Evere. Ceux qui désirent concélébrer apportent une aube et une étole violette. La famille accompagnera Henri à Varsenare. Une collation sera offerte aux confrères dans une salle près de l’église Saint-Vincent.
Jef Vleugels
Secr. Prov.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 558 / 590732

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos défunts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License