missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Le 150e anniversaire de la fondation
des Pères Blancs et Sœurs Blanches

Vivante Afrique N°120
vendredi 30 novembre 2018 par Webmaster

Regarder le passé avec gratitude.

De nombreux confrères européens ont donné leur vie, en réponse à l’appel de Dieu, et ont traversé la mer pour se mettre au service de l’Esprit travaillant le cœur de leurs frères et sœurs africains. Des communautés chrétiennes ont été fondées en tant de pays d’Afrique, des Églises bien établies, un clergé nombreux, des religieux et religieuses devenus missionnaires à leur tour.

Regardons ces chiffres fournis par le Secrétaire administratif de notre Société :

Depuis nos origines en 1868, le nombre de confrères européens qui ont prononcé notre Serment Missionnaire est impressionnant. Ils ont donné et continuent à donner leur vie pour l’annonce de l’Évangile :

1 977 Français
991 Belges
818 Néerlandais
622 Allemands
223 Britanniques
162 Espagnols
160 Suisses
138 Italiens
69 Irlandais
36 Luxembourgeois
26 Polonais
4 Autrichiens
2 Tchèques

Cela représente un total de 5 258 confrères (sans compter nos confrères originaires d’Amérique du Nord, d’Afrique ou d’Asie).
Quoi qu’il en soit un « Magnificat » s’impose à nous tous.

Vivre le présent avec passion.

Au 1er janvier 2018, nous étions encore 1210 confrères, dont 482 étaient encore en Afrique. Et il y avait parmi eux 143 européens missionnaires en Afrique ou au Proche Orient. Et en voici la liste :

20 Belges,
20 Allemands,
19 Espagnols,
24 Français,
15 Britanniques,
8 Irlandais,
6 Italiens,
19 Néerlandais,
11 Polonais
1 Suisse,

soit un peu moins de 30 % des confrères européens.

Ils apportent encore leur savoir-faire, leur connaissance des langues et des cultures. Avec leur passion pour le Christ, pour l’Afrique, pour les hommes et tout l’homme, avec les forces qui sont les leurs, ils continuent à témoigner de l’Évangile. Ils travaillent pour la plupart dans des communautés dont les responsables sont Africains. Comme le disait le Cardinal : « Vous êtes des initiateurs. La véritable évangélisation sera l’œuvre des Africains eux-mêmes ». Que ces Africains soient diocésains ou Missionnaires d’Afrique, la prophétie
du Cardinal se réalise pleinement.

Dans la communion de toute l’Église, nous pouvons redire avec le vieillard Zacharie, père de Jean-Baptiste, sa prière d’action de grâce et de confiance, son « Benedictus (Béni soit) » (Luc 1, 68-79)

Vivre l’avenir avec espérance

  Il y avait 514 confrères en Afrique au 1er janvier 2014,
499 au 1er janvier 2015,
486 au 1er janvier 2016,
476 au 1er janvier 2017,
et 482 au 1er janvier 2018

Cela ne cessait de diminuer. Mais cette année, il y en a donc 6 de plus qu’au 1er janvier 2017. Ne pouvons nous pas y voir un beau signe positif… ?

En cette année, 38 nouveaux confrères se sont engagés définitivement en prononçant le Serment traditionnel des Missionnaires d’Afrique. Et derrière eux, nous avons la joie de compter : 146 étudiants répartis dans nos quatre centres de formation théologique, 81 en stage pratique dans différents pays d’Afrique et 55 en Année Spirituelle (soit noviciat). Cela nous fait un total de 282 jeunes en formation, sans compter tous les jeunes en formation dans nos centres de philosophie. Même si nos jeunes sont en majorité originaires des jeunes Églises d’Afrique ou d’Asie, nous n’avons pas le droit d’être pessimistes. Il y a de nouveaux bourgeons qui sont en train d’éclore : une invitation à être créatifs avec la nouvelle génération de Pères Blancs, maintenant Missionnaires d’Afrique.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 39 / 764989

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site La Mission continue...   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License