missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Carême 2019

Baptisé et envoyé - L’Eglise du Christ en mission dans le monde 7

Netzwerk Afrika Deutschland (NAD)
lundi 15 avril 2019 par Webmaster

Mission demande une formation à vie

« Mission » est un mot chargé. Mission évoque l’idée de prosélytisme, de conversion forcée, d’imposition des convictions personnelles à d’autres, de destruction de cultures. Et de fait, certains épisodes de l’histoire de la mission ont renforcé ce préjugé. Les missionnaires sont accusés de mépriser les cultures des autres peuples.

Souvent, ils étaient convaincus de la supériorité de leur culture européenne et ignoraient ou comprenaient mal les valeurs et expressions des cultures et des religions africaines. Il y a déjà 100 ans, le pape Benoît XV. dans son encyclique ‘Maximum Illud’, demandait une distinction claire entre la colonisation et la mission chrétienne et exigeait un respect des particularités culturelles des peuples. Le grand défi des jeunes églises africaines est d’enraciner le message de Jésus dans les cultures et les modes de vie des gens d’aujourd’hui.

Les chrétiens en Europe sont confrontés à des défis similaires. La science et la technologie, la mondialisation et la sécularisation, changent radicalement et rapidement notre culture, notre langue, notre façon de penser et de vivre. Comment pouvons-nous apporter le message de Jésus dans ce monde en perpétuelle mutation ?

Cela nécessite une réflexion et une formation continues de tous les acteurs de la mission, qui doivent assimiler et comprendre la langue et la culture du peuple aujourd’hui. Dans sa première lettre apostolique, Evangelii Gaudium, le pape François a donné à l’Eglise des orientations sur la nature de ce processus.

Les éléments importants sont :

  • Vivre dans une relation profonde avec Jésus et faire face au radicalisme de Sa Parole.
  • Être proche des réalités de la vie des gens ordinaires et partager leurs soucis et leurs espoirs.
  • Démontrer dans la prédication et la catéchèse la pertinence du message de Jésus pour la réalité de la vie d’aujourd’hui.
  • Bâtir une église synodale où évêques, prêtres et laïcs cherchent ensemble des réponses nouvelles à des développements et défis nouveaux.

Textes

  • Toute la formation chrétienne est avant tout l’approfondissement du kérygme... la première annonce : « Jésus Christ t’aime, il a donné sa vie pour te sauver, et maintenant il est vivant à tes côtés chaque jour pour t’éclairer, pour te fortifier, pour te libérer ». (Evangelii Gaudium 165.164)
    Chaque fois que nous cherchons à revenir à la source pour récupérer la fraîcheur originale de l’Évangile, surgissent de nouvelles voies, des méthodes créatives, d’autres formes d’expression, des signes plus éloquents, des paroles chargées de sens renouvelé pour le monde d’aujourd’hui. En réalité, toute action évangélisatrice authentique est toujours « nouvelle »... (EG 11)
  • Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ... et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. (Gaudium et Spes 1) La communauté évangélisatrice, par ses œuvres et ses gestes, se met dans la vie quotidienne des autres... et assume la vie humaine, touchant la chair souffrante du Christ dans le peuple. Les évangélisateurs ont ainsi “l’odeur des brebis” et celles-ci écoutent leur voix. (EG 24)
  • Les énormes et rapides changements culturels demandent que nous prêtions une constante attention pour chercher à exprimer la vérité de toujours dans un langage qui permette de reconnaître sa nouveauté permanente. (EG 41) Le besoin d’évangéliser les cultures pour inculturer l’Évangile est impérieux. (EG 69)
  • Il revient à tout le Peuple de Dieu, notamment aux pasteurs et aux théologiens, avec l’aide de l’Esprit Saint, de scruter, de discerner et d’interpréter les multiples langages de notre temps et de les juger à la lumière de la parole divine, pour que la vérité révélée puisse être sans cesse mieux perçue, mieux comprise et présentée sous une forme plus adaptée. (Gaudium et Spes 44) Dans sa mission (de l’évêque) de favoriser une communion dynamique, ouverte et missionnaire... L’objectif de ces processus participatifs ne sera pas principalement l’organisation ecclésiale, mais le rêve missionnaire d’atteindre tout le monde. (EG 31)
Questions à réfléchir
  • Quelles expressions modernes de la foi (textes, chansons, images ...) me touchent ?
  • Qu’est-ce qui, dans notre langage religieux traditionnel, est étrange et incompréhensible pour moi ?

Netzwerk Afrika Deutschland (NAD) – www.netzwerkafrika.de - www.aefjn.org


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 42 / 824493

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License