missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Quelques questions à Jos van Boxel (suite)

Famille Mission n°2/4 - 2009 (avril-juin)
mercredi 1er juillet 2009 par Webmaster
2 - Jos, dis-nous, selon toi, actuellement quels sont les défis et les joies du missionnaire ?
JPEG - 11.6 ko

Le défi le plus grand pour moi est évidemment la fidélité à ma vocation et faire de mon mieux dans mes fonctions et mes responsabilités. Jusqu’à présent, j’ai eu de la « chance ».

Ce qui m’a beaucoup aidé, c’est le soutien de mes confrères de poste.
Ce qu’il faut aussi dans la vie d’apôtre, c’est une spiritualité solide soutenue par une prière régulière. Il faut aussi garder un bon équilibre entre travail et détente. Dans ce cas rien de tel que quelques bons amis.
Pour moi, la joie la plus grande, c’est de rendre les autres heureux.
Une bonne dose d’humour et d’optimisme sont aussi des éléments qui concourent à une vie missionnaire heureuse.

3 - Quels sont tes plus beaux souvenirs d’Afrique ?

Question difficile. Des beaux souvenirs, j’en ai tellement. Comme beaucoup d’autres j’ai attrapé le virus…L’Afrique offre tellement de choses uniques : hospitalité, affabilité, joie de vivre, simplicité, humour, convivialité, foi enthousiaste, joie débordante, nature splendide, climat agréable, continuez la liste…Je ne voudrais échanger ma situation avec personne.

4 - Dans le récit que tu faisais de ta vocation, tu disais que le mouvement Focolare y a joué un grand rôle. Quelle est donc ta relation avec ce groupe apostolique ?

Trois choses me marquent et m’inspirent dans le Focolare.

  • Tout d’abord, l’accent mis sur la Parole de Dieu vécue. Les paroles de Jésus sont des paroles de vie, capables d’influencer et de changer considérablement nos manières de penser et d’agir.

    De là peuvent découler des joies profondes.

  • En second lieu ce mouvement ouvre le cœur à la fraternité et à l’amitié avec des personnes de tous pays et de toutes langues. Chez les Focolari, il y a de la place pour toutes les races et classes d’individus. On ne s’attarde pas sur leurs religions ou convictions… Jésus ne nous a-t-il pas dit « Que tous soient un. » ?
  • Enfin le mouvement m’a appris comment accueillir souffrance et peine pour qu’elles deviennent positives…ce n’est pas facile, mais cette approche peut offrir une issue dans les situations parfois désespérées de la vie.

Partout dans le monde où j’ai vécu et travaillé, je suis resté en contact avec le mouvement Focolare et cela me rend heureux.
En tant que Missionnaire d’Afrique, la spiritualité de ce mouvement m’a aidé à comprendre davantage, dans le contexte actuel, le charisme de notre fondateur le Cardinal Lavigerie et à lui donner un contenu nouveau.

P.S Le Père Jos van Boxel est actuellement en congé dans le pays..
 
P. Jos Van Boxel
Lavigerie House
P.O. Box 673
Jinja
Uganda
Contact par courriel :
mafr.jinja@gmail.com

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 167 / 635550

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Uganda   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License