missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Métamorphose

Thembalabasha Septembre 2009

Philippe Docq
lundi 28 septembre 2009 par Ph. Docq, Webmaster

Jeudi 27 août 2009

Chez vous pfff... chez nous brrr... </font/

Eh oui, ceux qui sont férus de géographie le savent : alors que vous avez souffert de la canicule, ici, dans l’hémisphère sud, c’était l’hiver, avec des températures qui avoisinaient bien souvent zéro degré la nuit à Johannesbourg ! Par contre, en décembre, pas question d’un Noël blanc... Heureusement le printemps est bien là, au grand réconfort de tous.

Depuis mon dernier message, plus de deux mois se sont passés, bien riches en événements.
 
Le centre d’accueil de Thembalabasha s’est métamorphosé presque complètement.

- Tout d’abord humainement :

Les neuf garçons de 12 à 20 ans du centre d’accueil sont passés par une phase de transition sans retour en arrière... j’espère. J’attribue ce « passage » à trois événements qui ont tous eu lieu en juillet.

  • Le premier événement

Ordinairement friands de films d’action, les jeunes ont été très touchés par ce film indien , mettant en scène un homme riche, mais profondément blessé par son enfance, qui est condamné par un juge à s’occuper des 4 enfants du couple qu’il a accidentellement tués dans un accident de voiture. Les 4 enfants n’ont qu’un but : le faire échouer pour qu’il serve les 20 ans de prison promis par le juge en cas d’échec. Lui n’a de temps que pour son business et ne ressent rien pour les enfants. Mais un ange (ou devrais-je dire une ange) est envoyée par Dieu pour faciliter la réconciliation et instaurer des relations authentiques. Un film très attendrissant, typiquement indien. Nos jeunes se sont immédiatement identifiés à ces enfants qui pleuraient leur misère en planifiant constamment la vengeance. Ils ont soudainement réalisé que les nouvelles relations dont ils jouissent pouvaient leur procurer le bonheur et la chance dont ils se croyaient à tout jamais privés.

  • Le deuxième événement

Ce fut la visite de l’ambassadeur de Belgique le 18 juillet à l’occasion du « Mandela Day ». Ils l’ont reçu avec beaucoup de respect et de simplicité. L’ambassadeur s’est beaucoup intéressé à chacun d’eux, posant beaucoup de questions, surtout sur la manière dont ils voyaient leur avenir. Un « entretien » qui a duré plus d’une heure trente où chacun s’est vraiment senti accepté et valorisé.

  • Le troisième événement

Ce fut la participation de nos jeunes à un « YES weekend » , un programme destiné aux jeunes, qui les aide, au travers de relations profondes avec leurs semblables, à mieux comprendre d’où ils viennent et où ils vont. On s’attendait à la participation de 80 jeunes, mais on s’est finalement retrouvés avec 120 jeunes, un délicieux cocktail de garçons et de filles, indiens et africains... une première dans ce genre d’événement. Là, de nouveau, nos jeunes se sont sentis écoutés et acceptés, et ont pris conscience que leur blessure émotionnelle était partagée par de nombreux autres jeunes participant au weekend.


Le résultat est incroyable ! Il y a maintenant moyen de dialoguer, de raisonner, de parler de nos relations, d’envisager un futur pour chacun. On ne joue pratiquement plus au chat et à la souris, mais tous essaient de trouver leur place dans la communauté de manière authentique et naturelle.
JPEG - 16.6 ko
Patrick

Patrick et Thabang termineront leur cycle d’éducation primaire (7ans) en décembre. Thabang, qui aura alors 14 ans continuera au secondaire. Patrick, qui aura 17 ans, veut devenir « chef cuisinier » et se dirigera donc vers une formation professionnelle.
 

JPEG - 17.2 ko
Lindo

Lindo, qui vient de fêter ses 16 ans, terminera l’an prochain ses primaires avant d’entreprendre lui aussi une formation professionnelle.
 

JPEG - 16 ko
Doctor alias Fish

Doctor - alias Fish - est en 10e année (4e année d’humanité en Belgique), ainsi que Tshepo. Mais leur retard scolaire est si important que j’ai peu d’espoir qu’ils en sortent vainqueurs. Il faudra sans doute improviser. Sdumo et Thatho ont accompli une formation professionnelle en menuiserie et continuent pour l’instant à se former en recouvrement de fauteuil.
 

JPEG - 12.5 ko
Sipho

Quant à Sipho, 20 ans, il est l’artiste du groupe : très doué en dessin, peinture, etc, il suit pour l’instant un cours d’art chez une professeur de Lenasia qui m’assure que Sipho est « la star » de ses nombreux élèves. Le futur n’est pas facile à envisager pour lui, car il n’a pas de diplôme d’humanité, ce qui lui ferme toutes les portes... enfin presque car je lui ai peut-être dégoté un cours professionnel de trois ans... A suivre.
 

JPEG - 13.2 ko
Thabang & Bafana

Nous avons repêché, in extremis, le petit frère de BigBoy, un « ancien » de Thembalabasha, qui a plutôt mal tourné. Il s’appelle Bafana, a 12 ans, et est très sympa. Il est en 5e année primaire et se débrouille plutôt bien. Les weekends, nous hébergeons aussi le petit frère de Thabang, ainsi que Thabo, un jeune qui fréquentait le centre de jour, mais qui vit dans un environnement très défavorable aux études qu’il voudrait continuer.

- Ensuite matériellement :

  • Une annexe a été ajoutée au bâtiment principal, m’assurant un bureau convenable ainsi qu’une salle de classe et de réunions qui me permettent d’exercer pleinement ma vocation. Une minuscule chambrette me permet aussi de passer la nuit au centre lorsque, par chance, je n’ai pas de réunion ailleurs.
JPEG - 15.9 ko
  • La salle de séjour du centre a aussi été rénovée (bar-salle à manger, fauteuil et TV par satellite) et des peintures festives aux murs grâce à l’intervention financière de deux amis fidèles du centre - Marc et Evelyne - de passage à Johannesbourg.
JPEG - 18.4 ko

Une paroisse enthousiaste de Waterloo a choisi de soutenir mon projet. En plus d’un soutien financier régulier, ils voudraient lancer une opération « Cartes de Noël » au profit de Thembalabasha. J’en suis très heureux, car, comme vous vous en doutez, l’argent est le nerf de la guerre... et tout coûte très cher ici.
Je vis sur les réserves d’une grosse opération menée par un grand ami fidèle du Rotary Club de Deinze , mais elles fondent à vue d’œil. Je vous ferai signe dès que possible pour que vous puissiez soutenir ce projet de cartes de Noël.

Autres nouvelles à un peu plus tard. Je suis souvent « à la bourre », à cause de mes nombreuses responsabilités. Je vous embrasse et vous souhaite une excellente rentrée.
Philippe
Blog de Philippe

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 184 / 601285

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Afrique du Sud   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License