missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Mémoires du Pélerin

Sur le Chemin de Compostelle (2)

16 septembre 2010
vendredi 22 octobre 2010 par Webmaster

Après 6 ans au Conseil Général de la Société, à Rome, et avant de retourner en Afrique, Georges a entrepris le pélerinage de Compostelle.

Depuis le Chemin il nous partage cette expérience et ses réflexions.


Chers parents, amis, confrères,

Me voici aujourd’hui à Pau... en repos pour deux jours.

Merci à ceux qui m’ont envoyé quelques mots d’encouragement et qui m’ont suggéré quelques intentions de prière...

Hier vers 15 heures je pénétrais dans la petite église de l’ancienne abbaye de Sauvelade. Je me suis assis sur un banc et éclaté en sanglots : Merci pour ces merveilleux jours de marche, merci pour les amis rencontrés, merci pour tous ceux qui nous ont accueillis ici et là, merci à ceux qui prient pour les pèlerins, merci pour la beauté du pays, merci pour la santé... beaucoup de mercis... Beaucoup de joie, et en même temps une certaine tristesse... Les pas franchis font désormais partie de l’histoire, de la mémoire du cœur... Cela va si vite... J’aimerais n’en être qu’au début... Drôle de sentiment que vous comprendrez, je l’espère...

Ma santé va très bien. Les ampoules sont oubliées. Je n’ai plus comme les premières semaines besoin de quelques 200 mètres pour que mes pieds acceptent de nouveau de marcher après un petit temps d’arrêt. Pas de douleur dans les jambes, si ce n’est le soir quand je me mets au lit. Alors le corps se réveille et gémit... La plus grande peine vient de crampes dans l’épaule gauche, mais j’ai trouvé un truc pour les stopper. Bref mon corps, mon grand ami, à qui je parle régulièrement, a accepté d’avancer et d’aller chaque jour une étape de plus...

Je continue mon petit bonhomme de chemin, lentement, à mon rythme. Tout le monde va plus vite que moi, mais ils s’arrêtent souvent. Moi je continue. Je leur dis « Vous êtes des omnibus ! Moi je suis un intercity ! ». Je peux marcher 15 kms sans m’arrêter... doucement, buvant tout en marchant, regardant les paysages, méditant, et prenant de temps en temps des photos.

Ma façon d’être plongé dans ma méditation me joue parfois des mauvais tours... Je ne fais plus attention aux signes et m’engage sur des mauvais chemins. Deux fois, un ami, Jean-Marie, arrivait juste alors que je faisais une belle erreur. Mon ange gardien... Malheureusement il s’est arrêté à Aire sur l’Adour et les deux jours suivants j’ai ajouté des kms à ceux qui étaient prévus. On se retrouve toujours quelque part et il y a toujours quelqu’un pour vous remettre sur la bonne voie, mais... les jambes rouspètent.... doucement !

J’ai vu peu à peu s’arrêter les membres d’un groupe dans lequel j’ai été intégré. C’est dur et cela demande de refaire un effort pour créer de nouveaux liens. Mais en ai-je l’envie. J’aime marcher seul... et le soir les pèlerins rencontrés ne s’avèrent pas toujours être pèlerins, mais marcheurs, bruyants, se faisant transporter leurs sacs, etc...

En parlant simplement... en écoutant... on apprend cependant des histoires étonnantes. Des cœurs s’ouvrent... Une règle du Chemin : « On ne demande jamais à quelqu’un la raison de sa marche et rarement ce qu’il fait dans la vie ». Mais quand un lien s’établit au long des jours partagés, de la souffrance commune des pieds et des dos... le partage se fait...

Il y a quelques jours, je passe devant une grange sur laquelle est peint un joli dessin... « Il faut choisir... Ou le vin d’ici... ou le travail... Alors arrêtez le travail ! » Je demande au proprio si je pouvais bien fermer la porte de la grange pour faire une photo. Il le fait pour moi et m’invite à boire un verre de floc, de sa production. C’est un négociant en vin à la retraite... Et l’on a parlé longtemps ensemble, de sa famille, de sa paroisse, de l’Eglise... Etonnante rencontre... Disponibilité du moment.

Je ne suis pas pressé. Je m’arrête quand je veux, là où je me sens appelé à rester. Je suis un jour arrivé dans un tout petit vallon entre deux bois et au bord d’un tout petit étang. J’ai sursauté et me suis spontanément dit « Si Dieu n’est pas ici il n’est nulle part ». J’ai contemplé... mais n’ai pas pu prendre de photo. On ne prend pas Dieu en photo.

Quelle joie quand à la sortie d’Eauze j’ai vu pour la première fois les Pyrénées... J’ai alors pensé aux pèlerins de jadis qui avaient marché pieds nus... dans des conditions bien plus pénibles. Quelle joie ce devait être pour eux. Elles semblent si proches.... et il faut encore marcher quelques 8 étapes avant d’y arriver.

Les paysages sont toujours aussi attirants. Ce ne sont plus les déserts de l’Aubrac, mais chaque étape apporte son lot de surprise.... Même dans les villes, on peut trouver du beau, des petites statues ou des inscriptions bizarres...

J’ai eu le plaisir de passer quelques belles nuits chez des amis, avec Sébastien, Fanchon et Camille près de Livinhac le Haut, avec Jacques Gibert, près de Moissac, avec Thérèse et Bernard près de Condom, avec Christian et Mimosa près de Nogaro, et même dans la famille de Delphine, une pèlerine, une étape avant Moissac... Des bons moments gastronomiques... Car je n’ai pas pris de poids dans cette longue marche. Mes repas du midi sont plutôt simples... Heureusement le soir les menus « pèlerins » sont excellents et nourrissants.

Dernière nouvelles : mon sac fait 6kg700... sans ravitaillement que je réduis au minimum sauf l’eau.

Voilà... Il pleut dehors... C’est l’heure d’aller à l’Eucharistie. Je vous laisse. Je prie à vos intentions et vous remercie de m’accompagner pas à pas... Chacun suit un chemin. Vous avez le vôtre... C’est dans la marche solidaire que l’on se retrouve.

Ces nouvelles sont écrites sans beaucoup d’ordre... A vous de sélectionner et de corriger les fautes « de frappe ».

Georges, pèlerin
georgesjacques49@yahoo.fr

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 68 / 575088

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages - Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License