missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Feuilles Vertes 02-11

ANNEXE Nuntiuncula n°666 – Février 2011.
mardi 15 février 2011 par G.Verbist, mafr.

- [marron]Film « Des hommes et des dieux »[/marron]

[vert]Réflexion et interpellation – Hermeneutische knooppunten[/vert]
  • Que faisaient ces moines à Tibhirine en Algérie ?
  • Dans quels enjeux politiques ont-ils été pris ?
  • Quels étaient leurs liens avec le village ?
  • Pourquoi finalement sont-ils restés à Tibhirine ?
  • Comment leur choix nous interpelle ?
    El Kalima, n°88, p.34.
    DVD de ce film en vente à partir du 23 février 2011 (FNAC)
     

De Thomas-website van de faculteit van Godgeleerdheid KULeuven, publiceerde volgende hermeneutische knooppunten nopens deze film :

  • Moesten de trappisten van Tibhirine, ondanks alle gevaren, in het klooster blijven, dicht bij de plaatselijke bevolking, of waren ze beter op de vlucht geslagen ?
  • Getuigt de keuze van de trappisten van wereldvreemdheid en blind idealisme of van een grenzeloos geloof ?
  • Wat heeft de trappisten ertoe gedreven om ondanks alles het klooster trouw te blijven ?
  • Waar ligt de grens tussen opkomen voor het goede en fatalistisch martelaarschap ?
  • Is vrede en geweldloos verzet een krachtig genoeg tegengif voor geweld en oorlog ?
  • Is de prijs die de zeven trappisten moesten betalen(met hun eigen leven) in verhouding met de resultaten en de ‘boodschap’ hiervan ?
  • Moet men in de interreligieuze dialoog vooral oog hebben voor verschillen of voor de gelijkenissen tussen de levensbeschouwingen ?
  • Zijn er gevaren verbonden aan het overbeklemtonen van de verschillen en/of aan het sterk benadrukken van de gelijkenissen ?
  • Is de droom van de trappisten van Tibhirine, dat samenleven tussen verschillende religies mogelijk moet zijn, realistisch of te optimistisch ?

 
__5__

 

- [marron]L’Europe échoue à parler d’une seule voix sur les libertés religieuses[/marron]

Le 31 janvier 2011, à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ne se sont pas entendus sur un projet de déclaration commune prônant [bleu] la protection des libertés religieuses dans le monde [/bleu]. Raison : l’absence de référence explicite aux récentes attaques contre des chrétiens d’Orient (Egypte, Irak). L’Italie, avec le soutien de la France et de la Pologne, a essayé d’amender le texte, en y mettant le mot « chrétiens ». En vain. Le Royaume-Uni et certains pays nordiques, la Suède en particulier, y étaient opposés, inquiets de faire de ce débat un « choc des civilisations » L’Espagne, l’Allemagne, le Portugal étaient prêts à approuver le projet initial. Une commission continuera à suivre le problème.

(La Croix.01.02.11)
 

[vert] Père Lombardi (Presse du Saint-Siège) : [/vert]

« Depuis Vatican II, c’est pour l’Eglise une évidence : la liberté religieuse est un droit fondamental de la personne. Il ne s’agit pas de défendre seulement les intérêts des catholiques ou des chrétiens... c’est vrai aussi bien dans les pays à majorité musulmane, où les chrétiens sont une minorité, que dans les pays occidentaux où une sorte d’indifférence négative face aux religions peut priver la société d’un apport positif important à la vie sociale. »

(La Croix.01.02.11)
 

- [marron]Signes encourageants pour le dialogue avec les musulmans[/marron]

Libanais musulman sunnite, [bleu] Mohammed Sammak [/bleu] est secrétaire général du Comité islamique permanent au Liban. L’ancien premier ministre, Saad Hariri, lui avait demandé de réfléchir à une fatwa (consultation juridique) protégeant les chrétiens en terre musulmane. Il affirme que « selon la charia, blesser un chrétien équivaut à blesser un musulman. Attaquer une église revient à attaquer une mosquée ». Bien que ce texte ait fait l’objet d’une large consultation (en Egypte, en Arabie saoudite, en Jordanie, en Palestine, en Syrie) les autorités d’Al-Azhar n’ont pas encore été contactées à cause des événements au Caire.

(La Croix.7/2/11)
 

- [marron]Appel à une véritable Réforme musulmane[/marron]

(le 24 janvier 2011) par 23 penseurs musulmans réformistes égyptiens, avec un [bleu] ’Document pour le renouvellement du discours religieux’ [/bleu]. Parmi eux, Nasr Wasel, ancien grand mufti ; Gamal al-Banna, frère du fondateur des Frères musulmans, etc...

Parmi les 22 points proposés :

  • le réexamen des hadiths (tradition de Mahomet) ;
  • la mixité entre sexes ;
  • la rénovation du droit de mariage ;
  • préciser le concept de djihat ;
  • séparer la religion et l’état...
    (La Croix.7/2/11)
     
[violet]G.Verbist, mafr.[/violet]
GROUPE RENCONTRE
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 273 / 1023633

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License