missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Réflextion de carême

Nuntiuncula 666 Janvier-Février 2011
lundi 7 mars 2011 par F. Lambert

Un triple regard.

« Change ton regard… et le monde changera ! ». N’est-ce pas cela que nous chantons ? N’est-ce pas notre expérience aussi ? Un bon « fil rouge » de notre carême ne serait-il pas ce changement de regard, cette reconversion de la vision, cet ajustement des yeux . Oui, ajuster nos yeux à ceux de Dieu. Adopter Sa manière – que nous connaissons par Jésus - de voir les hommes, les choses, les situations, les évènements. Faire nôtre Sa manière d’aborder, de jauger, de juger, d’évaluer. Et, en tirant les conclusions pour notre existence personnelle, être amené ainsi à annoncer notre foi.

Cette « quarantaine » vers pâques est un temps de stage intensif. Pour réajuster notre regard à celui du Seigneur :

  • 1/ regard sur moi-même.
    Quel genre d’homme suis-je en ce moment ? Quand le Seigneur me scrute, que voit-Il ? Pour le savoir un peu, il suffit de poser la question à quelqu’un de mon entourage. Le Seigneur, qu’aimerait-Il voir en moi qu’Il ne trouve pas ? Ma liberté : ne pas traîner derrière moi – comme de jeunes mariés – un bric-à-brac de choses qui ne me grandissent pas en profondeur. Ne pas rester esclave – chacun pourrait dresser la liste, seul ou avec d’autres – des « liquidations » à effectuer. Le faire ! La bible appelle cela : le jeûne.
  • 2/ regard sur les autres.
    En lisant l’évangile, je me familiarise avec les mœurs de Dieu. Sa manière de traiter Jaune, Noir, Rouge, Blanc. Intelligent-Bête. Pauvre-Riche. Intégré-Exclu. Analphabète-Universitaire. Chômeur-Manager. Conforme-Dissident. Evidemment, nous sommes des gens ouverts aux autres : un large éventail de personnes. Evidemment, nous sommes prêts à rendre service. A qui ? Quand ? En vue de quoi ? Evidemment, nous savons bien que nous serons humains vraiment quand nous vivrons au diapason des autres, au service des autres, créant où possible harmonie et entente, plus de respect et plus d’équité. En train de le devenir, humain ? La bible appelle cela : aumône, partage, solidarité.
  • 3/ regard sur Dieu.
    Quand Dieu constate que je deviens plus humain, plus libre, plus debout… plus tourné-vers, plus soucieux-de, plus donné-à celle/celui, proche ou lointain, qui me sollicite… en est-Il heureux, Dieu ? Pour sûr, car alors Son rêve sur moi, sur nous, sur tous, sur ce monde se réalise un peu. Et moi ? Puis-je m’en réjouir ? Et le Lui dire ? « Seigneur, toute vie s’origine à Toi, Tu es Source ! Merci ! Toute harmonie entre des hommes de toute couleur, de toute race, de tout standing, de toute culture trouve son jaillissement en Toi, l’Amour ! Tu es merveilleux ! Toute évolution positive dans l’homme, dans la culture, dans la science et l’économie et la politique, toute croissance vraie germe de Toi, le Proche, le Visionnaire, le Réalisateur. Tu es fantastique ! Etc. » Des motifs pour louer dans l’émerveillement et pour remercier dans la gratitude et pour supplier dans l’attente, nous en aurons toujours amplement. La bible appelle cela : la prière. Troisième des piliers de carême.

Bon, beau, joyeux carême vers l’alléluia de Pâques !

Fernand LAMBERT
(in Paroisse sur un Plateau, 2004, retravaillé).
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 65 / 582636

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License