missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°45 Breuklijnen

Mars - Maart 2011
samedi 19 mars 2011 par J.V.

 OÙ EST PASSÉE L’UNION AFRICAINE ?

Mais où est passée l’Union africaine ? Alors que le monde entier suit, haletant, les heurs et malheurs des révolutions arabes depuis décembre dernier, l’Union africaine, dont la Tunisie, l’Egypte et la Libye sont membres, est aux abonnés absents. Si la Ligue arabe a exclu Tripoli de ses rangs, l’UA n’a même pas condamné Kadhafi pour avoir fait bombarder des populations civiles – les siennes qui plus est.

L’organisation panafricaine s’indigne, à juste titre, que seuls ses ressortissants fassent l’objet de poursuites par la Cour pénale internationale, mais son indignation serait plus convaincante si elle faisait des efforts pour juger ses tyrans sanguinaires. Voilà ainsi des années qu’on attend le procès de l’ex-dictateur tchadien, le sanglant Hissène Habré, et qu’elle s’ingénie à mettre des bâtons dans les roues de ceux qui travaillent à l’amener devant la justice. L’Union africaine n’avait rien fait lorsqu’un génocide a été perpétré au Rwanda.

La seule activité politique visible de l’UA, aujourd’hui, est une médiation en Côte-d’Ivoire, où l’obstination du perdant des élections de novembre à s’incruster au pouvoir a provoqué près de 400 morts et plus de déplacés que la révolution libyenne (de 275 000 à 350 000 avec les réfugiés au Libéria voisin). Mais que fait l’Union africaine, à part envoyer d’innombrables missions à Abidjan, toutes stériles ?

Cette apathie est d’autant plus irresponsable que les immigrés d’Afrique sub-saharienne en Libye y sont les cibles d’exactions particulières : obligation de combattre comme « mercenaires » inexpérimentés par le pouvoir, exactions de l’opposition qui voit en eux des mercenaires, neuf ans à peine après les sanglants pogroms anti-Noirs au pays du colonel Kadhafi. Or, face à cette situation, seul le Kenya a affrété un avion, fin février, pour ramener ses ressortissants (et des voisins) en danger, ainsi que, ces derniers jours, le Congo-Kinshasa, dont il faut féliciter le gouvernement de jouer, pour une fois, son rôle de protecteur des citoyens congolais.

Mais que fait l’Union africaine ?

Marie-France Cros,
La Libre Belgique du 10/03/2011
 


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 859 / 947734

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License