missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°45 Breuklijnen

Mars - Maart 2011
samedi 19 mars 2011 par J.V.

 LIBYE : Deux informations supplémentaires

- La CPI a ouvert son enquête pour « crimes contre l’humanité »

Le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocamp, a annoncé le jeudi 3 mars avoir ouvert une enquête contre le colonel Kadhafi et de hauts responsables libyens « pour des crimes qui auraient été commis contre l’humanité en Libye depuis le 15 février ». Il a énuméré plusieurs « incidents », au cours desquels « des manifestants pacifiques auraient été attaqués par des forces de sécurité » et d’indiquer plusieurs lieux. « Nous avons identifié certains individus qui jouissent d’une autorités de facto sur les forces de sécurité qui auraient commis ces crimes », a poursuivi le procureur, citant « Mouammar Kadhafi, son cercle rapproché y compris ses fils ». Le magistrat argentin a dit avoir également identifié « des individus qui jouissent d’une autorité formelle » et qui « pourraient être tenus pour responsables aux yeux de la loi ». Il s’agit, a-t-il précisé, du ministre des Affaires étrangères, du chef de la sécurité personnelle de M. Kadhafi, du chef des forces de sécurité du régime et du renseignement militaire, et du chef de l’organisation de la sécurité extérieure.

C’est la première fois depuis l’ouverture de la CPI en 2002 que le procureur ouvre aussi rapidement une enquête. Il avait été saisi le samedi 27 février par le Conseil de sécurité des Nations unies.

« Nous sommes dans une situation exceptionnelle où ceux qui ordonnent les atrocités le revendiquent publiquement », a expliqué une source proche du procureur de la CPI. « Nous avons en direct la preuve des ordres de répression massive et systématique contre les civils, la preuve de la mise en œuvre de ces ordres, et le résultat de ces ordres ». M. Moreno-Ocampo a évoqué « une ère nouvelle ». « Le monde est uni » a-t-il dit. « Personne n’a l’autorité, le pouvoir, d’attaquer des civils et de les massacrer. » « Il n’y aura pas d’impunité en Libye. »

La Libre Belgique du 4-03-2011
 

- Libië geschorst als lid van de VN-Mensenrechtenraad

Libië is dinsdag 2 maart geschorst als lid van de Mensenrechtenraad van de Verenigde Naties wegens de bloedige repressie van het volksprotest in het land. De Algemene Vergadering van de VN, samengesteld uit 192 leden, heeft dat zonder stemmin beslist, nadat de algemene secretaris Ban Ki-moon had gevraagd een « beslissende maatregel » te nemen tegen de Libische leider Mouammar Kadhafi.

In Genève had de Mensenrechtenraad in een bijzondere zitting – die nu al als historisch wordt beschouwd – op vrijdag 1 maart de schorsing van Libië gevraagd. Het was de eerste maal dat de hoogste rechtsinstantie va, de VN zo’n maatregel voorstelde. De Algemene Vergadering moest die beslissing goedkeuren.


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 860 / 949593

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License