missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°49 Breuklijnen

Juillet - Juli 2011
samedi 30 juillet 2011 par J.V.

R W A N D A

- [marron]France : Le parquet défavorable à l’extradition de Mme Habyarimana vers le Rwanda[/marron]

Ce mercredi 29 juin 2011, la veuve de l’ancien président rwandais dont l’assassinat avait déclenché le génocide de 1994 comparaissait devant la Cour d’appel de Paris qui statuait sur la demande d’extradition émise par les autorités de Kigali en octobre 2009 pour génocide et crimes contre l’humanité.
Pour la première fois dans des cas similaires de demande d’extradition vers le Rwanda, les autorités de Kigali étaient représentées devant la Cour en l’occurrence par Me Paruelle qui a plaidé pour une remise aux juridictions rwandaises de Mme Habyarimana car elle serait la cheville ouvrière du génocide, « l’éminence grise du 1er cercle du pouvoir hutu » qui aurait conçu et organisé le génocide des tutsis en 1994 faisant entre 800.000 et 1.000.000 de morts.

L’audience a commencé par un rappel de la Cour à l’ancienne première dame du Rwanda des 7 chefs d’accusation qui pèsent contre elle.

Se prononçant sur ces chefs d’accusation, le procureur les a trouvés truffés d’imprécisions dans les dates, de généralités des faits, de textes entretenant un « flou artistique » et n’ayant pas de fondement légal, ce sont ces raisons qui ont motivées l’avis défavorable qu’il a émis à la demande d’extradition vers le Rwanda. Aussi selon le parquet général, les juridictions rwandaises ne répondraient pas encore aux exigences du droit français et international.

 

- [marron]Le génocide a tout changé[/marron]

[vert] Après les événements tragiques de 1994, les femmes ont hérité en partie du pouvoir. Elles sont désormais fortement représentées dans la vie politique et économique. [/vert]

Les massacres des Tutsis et des Hutus modérés perpétrés par des milices hutues et les vengeances qui s’ensuivirent ont laissé le Rwanda exsangue, avec une population composée alors à 60 % de femmes et 40 % d’hommes. Comme des milliers d’hommes étaient en prison pour crime de guerre ou s’étaient réfugiés en république démocratique du Congo, par la force des choses, les femmes ont dû se lancer dans les affaires et la politique. Elles avaient beau bénéficier d’un statut social relativement plus élevé dans leur pays que partout ailleurs en Afrique, les Rwandaises n’avaient pas réellement accès à la propriété et les femmes chefs d’entreprise étaient rares.

Mais cette situation a changé rapidement, notamment dans l’agriculture, où de nombreuses femmes ont dû reprendre la direction des exploitations. Elles ont été appuyées dans cette tâche par les nombreuses organisations étrangères venues au chevet du Rwanda et notamment par le biais de la formation. La nécessité de faire évoluer les mentalités a été vite comprise par le pouvoir, qui, en 1999, a engagé des réformes permettant aux femmes d’hériter de propriétés – une décision qui a changé la vie de nombreuses femmes dans le secteur agricole. En parallèle, les femmes ont commencé à s’imposer en politique. Aujourd’hui, les Rwandaises détiennent 48 % des sièges au Parlement, un taux inégalé dans le monde. Elles représentent 36 % des membres du gouvernement et occupent des postes importants aux ministères du Commerce, de l’Agriculture, des Infrastructures, des Affaires étrangères et de l’Information. Quarante et un pour cent des entreprises locales sont détenues par des femmes, contre 18 % en RDC par exemple. Selon la Banque mondiale, le Rwanda compte le pourcentage le plus élevé de femmes chefs d’entreprise en Afrique, après le Ghana, avec 44 %.

Le Courrier International, n° 1079 du 7-7-2011
 

INTERVENTIONS COURAGEUSES DES EGLISES

- [marron]Kardinaal Tauran : ’Muur moet weg’[/marron]

Kardinaal Jean-Louis Tauran, voorzitter van de pauselijke raad voor de Interreligieuze Dialoog, pleit voor de afbraak van de Israëlische veiligheidsmuur, die moet beschermen tegen Palestijnse aanslagen. Het is de eerste keer dat een hooggeplaatste verantwoordelijke van het Vaticaan zich zo expliciet uitspreekt over de kwestie.

Kardinaal Tauran zei tijdens een interreligieuze conferentie in Londen over het H.Land dat muren slechts tot onwetendheid leiden. Dat zorgt voor frustratie en resulteert uiteindelijk ook in geweld.

RKnieuws.net 22 juillet 2011
 

[mauve fonce][/mauve fonce]

- [marron]Mgr. Martinello betreurt houding NAVO en Europa[/marron]

Mgr. Giovanni Innocenzo Martinelli, apostolisch vicaris van Tripoli (Libië), betreurt dat de NAVO en Europa niet ingaan op het voorstel om de bombardementen op te schorten tijdens de ramadan, die begin augustus begint.
Mgr. Martinelli herinnert er aan dat de ramadan voor de Libiërs heilig is, of ze nu voor- of tegenstanders zijn van Kadhafi.

RKnieuws.net 22 juli 2011
 

- [marron]Russisch-orthodoxe Kerk eist veroordelingen misdaden Stalin, Lenin en Trotsky[/marron]

Aartspriester Vsevolod Chaplin van de Russisch-orthodoxe Kerk heeft maandag tijdens een plechtigheid ter nagedachtenis van de slachtoffers van het Sovjetregime ervoor gepleit dat Rusland de misdaden van Stalin, Lenin en Trotsky veroordeelt.

Rusland moet lessen trekken uit het verleden, zei Chaplin, die verantwoordelijk is voor de relaties van de Russisch-orthodoxe Kerk met de samenleving. ‘Wij weten dat er bloed van onschuldigen kleeft aan de handen van Stalin, Lenin en Trotsky en dat hun verdiensten niet rechtvaardigen wat zij gedaan hebben’, aldus de aartspriester. ‘Het volk en de Russische Staat moeten het niet enkel weten maar ook zeggen’, stelde Chaplin. ‘Rusland moet zijn geheugen en zijn geweten zuiveren om een natie te worden geleid door waarheid, liefde en vrede’, besloot hij.

RKnieuws.net 26 juli 2011
 

LA LOI ANTI-BURQA

L’interdiction de porter en public le voile intégral (burqa ou niqab) vient d’entrer en vigueur en Belgique depuis le samedi 23 juillet. Si vous désirez davantage d’informations à ce sujet, voyez l’article du père Guido Verbist "Niqab et burqa désormais hors la loi en Belgique" ou "Nikab en boerka zijn voortaan buiten de wet gesteld in België" ou demandez au père Philippe De Vestele le montage sur Internet (en néerlandais, mais traduit du français) "De Boerka" (philippe.de.vestele@gmail.com). Vous pouvez aussi vous adresser à l’auteur de cet article.

Signalons deux réactions peu ordinaires.

[vert]Le Français Rachid Nekkaz paiera les amendes infligées[/vert]

Un homme d’affaires français, Rachid Nekkaz, a annoncé son soutien aux femmes qui seraient verbalisées en Belgique parce qu’elles porteraient le niqab en rue. Il avait déjà fait de même en France. "C’est une violation manifeste des principes de libertés fondamentales et de la Constitution européenne" a-t-il expliqué dans un communiqué envoyé au nom de son association "Touche pas à ma Constitution".

[vert]Europese Raad heeft kritiek op Belgisch boerkaverbod[/vert]

De Europese Raad bekritiseert het Belgisch verbod op een sluier die het hele gezicht van een vrouw bedekt. Dat meldt Thomas Hammarberg, mensenrechtencommisaris van de Europese Raad. In plaats van vrouwen te bevrijden, isoleert en stigmatiseert het verbod vrouwen die een boerka of een nikab dragen, zei Hammarberg (ndlr. daar kan ik in komen). "Het verbod kan een schending van de Europese normen voor de rechten van de mens inhouden, vooral het recht op een privéleven en een persoonlijke identiteit", aldus de commissaris.

(ndlr. is het niet gewoon een kwestie van gezond verstand ? In onze samenleving loopt men normaal niet onkenbaar en dus niet gemaskerd of geheel bedekt door straat, zoals men ook niet in z’n blootje door Brussel loopt, ook al is men aanhanger van het nudisme. Een schaars geklede Europese vrouw zal in Saudi-Arabië terecht door de politie van straat worden geplukt en als ik Sint-Pieter in Rome bezoek, let ik ook op mijn kleding).


VIOLENCE

- [marron]Ideologie is geen geloof[/marron]

De Noor Anders Behring Breivik, de pleger van de verwoestende aanslagen in Oslo en Utoya, werd in een van de eerste politiebriefings een ‘fundamentalistisch christen’ genoemd. Een christen ? Een kwalijke fout, want de videoclip en het vuistdikke manifest dat de man vlak voor zijn onheilsdaden postte, maken duidelijk dat hij weinig of niets met authentieke religie te maken heeft, maar veeleer een bizar en dolgedraaid ideoloog is. Dat schrijft Peter Vande Vyvere in het christelijk weekblad Tertio (27 juli 2011, n° 598).

Van de Vyvere : "De verspreking van de Noorse politie is pijnlijk omdat ze het christelijke geloof in diskrediet brengt en het angstbeeld van de clash tussen de religies oproept. Een pijnlijke, maar niet geheel onbegrijpelijke vergissing. Breivik etaleert zich namelijk in zijn ‘Compendium’ van meer dan 1.500 bladzijden met als titel 2083. A European Declaration of Independence als een onversneden islamhater. Zijn basispleidooi is er een om “vanuit een conservatieve revolutie de multiculturele elites te verslaan en de islam uit Europa te verdrijven”. Hij ziet zichzelf daarbij als de voorman van een genootschap van Europese tempelridders die ‘haatideologieën’ bestrijden : het culturele marxisme – dat hij identificeert met het multiculturalisme –, de islam en het nazisme".

"Breivik roept zijn volgelingen op vier principes te huldigen : sterkte, eer, offer en martelaarschap. Wie niet bereid is die te omhelzen, werkt mee aan de ondergang van ons volk en onze cultuur, luidt het. Natuurlijk is er in dat wereldbeeld wel plaats voor het christendom, maar dan alleen voor een soort verlicht christendom. In een videoclip die zijn denkbeelden resumeert, betitelt Breivik het pre-verlichtings- christendom als een ‘genocidaire ideologie’ met meer dan 15 miljoen doden op zijn geweten. De video en het manifest die de man klaarstoomde ter verantwoording van zijn daden, vormen een aaneenrijging van historische, filosofische en politieke thema’s. Je merkt meteen : hier is geen gelovige, maar een ideoloog aan het woord. De verwarring van beide posities zorgt in het culturele debat van onze tijd wel vaker voor misverstanden. Als je het christendom reduceert tot een cultuur, ethiek of politiek systeem maak je er een gestold patroon van gebruiken, overtuigingen en denkbeelden van ten dienste van je identiteit. Dat is ideologie. En die kan worden ingezet in de strijd tegen de ander. Mutatis mutandis geldt dat ook voor het jodendom en voor de islam. Onmiskenbaar waren en zijn de drie monotheïstische godsdiensten bronnen van cultuur, maar wezenlijk en allereerst zijn ze godsdiensten : centraal staat de relatie met God en die impliceert een spiritualiteit, de beleving van de godsrelatie in de context van een gerijpte traditie en van een gemeenschap. Welnu, geen enkel heilig geschrift, geen enkele authentieke religieuze gemeenschap of religieuze leider legitimeert een kille moordpartij op onschuldige jongeren om de heersende ideologie aan de kaak te stellen. Zoiets kan alleen voortspruiten uit het brein van een dolgedraaide en perverse geest. Met religie heeft het niets te maken en alvast zeker niet met het christelijke geloof".

RKnieuws.net 27 juli 2011
 

[bleu marine]Een doordenkertje[/bleu marine]
"Zal er ergens ooit een meisje alleen met een semi-automatisch geweer dood en verderf hebben gezaaid ? Ik vermoed van niet."

Ferry Haan van de Volkskrant
 

- [marron]SYRIE : Bachar al-Assad tient bon grâce à la Chine et la Russie[/marron]

"L’Europe va continuer à étudier des sanctions et le type de pression à mettre en place", a déclaré Catherine Ashton, haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères. La diplomatie américaine a également haussé le ton : "Les Etats-Unis considèrent que le président Assad est graduellement en train de perdre sa légitimité aux yeux du peuple syrien", a déclaré Barack Obama. Le régime syrien dissipe donc jour après jour ce qui lui reste de crédibilité aux yeux de la communauté internationale, à l’exception notoire de la Chine et de la Russie.

Ces deux nations persistent en effet à refuser de voter une résolution condamnant la répression au Conseil de sécurité de l’Onu. "La Russie vend beaucoup d’armes à la Syrie et dispose d’infrastructures militaires sur son territoire. Elle s’opposera à toute tentative d’action de la part des occidentaux en Syrie. Elle souhaite y maintenir des liens commerciaux et un certain prestige dans la région", explique Xavier Folleboucht, chercheur à l’UCL et spécialiste de la politique étrangère russe. "Nous, occidentaux, voyons tout en fonction des Droits de l’Homme (ndlr. au moins en théorie). La Russie raisonne en termes d’intérêts personnels. C’est pour cela qu’elle refusera de voter une résolution susceptible d’affaiblir un régime allié."

Le schéma d’explication présenté est également valable pour la Chine. Les deux puissances trouvent que l’intervention en Lybie, qu’elles avaient approuvée, a été dépassée par les occidentaux et est devenue une ingérence dans les affaires d’un Etat souverain.

(d’après La Libre Belgique du 22 juillet)
 

- [marron]Israël gebruikte buitensporig geweld tegen demonstranten[/marron]

Ban Ki-moon heeft Israëlische soldaten beschuldigd van buitensporig geweld tegen ongewapende demonstranten aan de grens met Libanon. Op 15 mei schoten de militairen met scherp op de betogers, met 7 doden en 111 gewonden tot gevolg. Ban baseert zijn beschuldigingen op een onderzoek van de VN-vredesmacht in Libanon (Unfil), maar benadrukt ook dat de demonstranten "zich provocerend en gewelddadig" gedroegen door met stenen en brandbommen te gooien. (ndlr. exemple typique d’une escalade de la violence)


LE COMBAT AU SUJET DE L’OR BLANC

[marron]Comment la culture du coton au BURKINA FASO diffère de celle d’Amérique.[/marron]

Le prix du coton n’a jamais été aussi élevé que maintenant. Mais pour les paysans au Burkina Faso cela a des effets très différents que pour les cultivateurs aux Etats Unis.

( extraits du journal belge « De Standaard », du 23.07.2011.)
 

Amado Kafando (45) riait et tendait son poing : « Nous remercions Dieu et nous disons : enfin ! ». Au mois de mars 2011 le coton atteignait le prix record de 2,197 dollars la livre. C’est 430 % de plus qu’il y a deux ans.

Quelques semaines plus tard, l’autorité et les entreprises cotonnières régionales qui achètent la récolte décident que l’engrais artificiel sera cette année 38 % plus cher, et que les paysans ne recevront pour leur récolte que 39 % du prix mondial. C’est la raison pour laquelle les paysans font appel à un boycott et à arrêter la plantation de coton, cette végétation précieuse dans un des pays les plus pauvres du monde.

Dans le Nord Carolina habite Jerom Vick (61) qui gagne plus que le double de ce que Kafando va gagner. Il peut compter sur un bénéfice de 1 million de dollars, car il dispose d’un terrain agricole de 2.000 hectares.

Il ne s’agit pas ici de différences de qualité. Le coton africain récolté à la main a souvent une qualité plus élevée par rapport au coton des Etats d’Amérique. Cela n’a rien à voir non plus avec des subsides.

[bleu marine]Le problème est[/bleu marine] que les paysans africains ne peuvent vendre leur récolte qu’à des maisons commerciales monopolistiques qui sont appuyées par l’autorité. Les actionnaires de ces commerçants sont des entreprises européennes telle que Géocoton de Paris et Paul Reinhart de Winterthur en Suisse. Les trois maisons commerciales avec un monopole régional au Burkina Faso sont Socoma, Faso Coton et Sofitex, qui refusent tout commentaire et ne veulent pas livrer un rapport financier.

[bleu marine]« Le mécanisme pour calculer le prix pour les paysans est tout aussi subtil que sournois ».[/bleu marine]

Quand l’argent du coton permet aux enfants de Kafando d’apprendre à lire et à écrire, ils ont déjà un avantage par rapport au 71 % de leurs compatriotes, qui sont analphabètes.

Sur l’index du Développement Humain, le Burkina Faso occupe la place 161, sur un total de 169 pays. Le coton vaut 23 % de l’exportation de ce pays. Des 17 millions d’habitants du pays, 3 millions vivent de la culture du coton. Le Burkina connaît un climat idéal pour le coton : il pleut de juin jusqu’en août, en octobre et novembre on peut récolter.

Vick en Amérique a un accès direct au marché mondial et vend son coton à Allenberg Cotton, au prix de 1,25 dollar la livre. Kafando au Burkina doit se contenter de 59 dollars-cents la livre.

« Les maisons commerciales s’enrichissent avec nos produits » dit Kafando.
« Les paysans ne peuvent se passer d’entreprises cotonnières. Et les entreprises cotonnières ne peuvent se passer des paysans. » (Karim Traoré)

Selon le professeur Basset les syndicats se trouvent trop proches des entreprises cotonnières pour pouvoir négocier durement au sujet des prix. Il leur manque également l’expertise technique.

(Cam Simpson & Alan Katz)
 

EN BREF

  • [bleu marine]Adolf Hitler n’est plus citoyen d’honneur[/bleu marine]
    Le conseil municipal de Branau, ville autrichienne natale d’Adolf Hitler, a voté le 7-7-2011 à l’unanimité le retrait du titre de citoyen d’honneur au dirigent nazi. Le titre avait été décerné au Führer le 4 avril 1938.
  • [bleu marine]Prison à vie pour un génocidaire rwandais[/bleu marine]
    Le Rwandais Joseph Mpambara a été condamné à la prison à vie par la cour d’appel de La Haye. Il a été reconnu coupable de crimes de guerre dans la région de Mugonero.
  • [bleu marine]Hackers van Anonymous kraakten beveiliging van de Navo[/bleu marine]
    Het hackers-collectief Anonymous heeft de beveiliging van de Navo gekraakt en zich daarmee toegang verschaft tot een grote hoeveelheid geheim materiaal. De groep zegt een gigabyte aan documenten in haar bezit te hebben, maar voegt er aan toe dat het onverantwoordelijk zou zijn om alle informatie te publiceren. Zij staan nochtans sympathiek tegenover de klokkenluiderswebsite Wikileaks…
  • [bleu marine]Le dernier accusé du TPIY encore en cavale a été arrêté[/bleu marine]
    Goran Hadzic a été arrêté dans la région de Voïvodine, au nord de Belgrade. C’est lui qui avait donné l’autorisation aux milices serbes d’exécuter les prisonniers de guerre croates de l’hôpital d’Ovcara. Cet épisode est au centre de son inculpation pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.
  • [bleu marine]Amerikaans leger klaar voor homo-collega’s[/bleu marine]
    De afschaffing van het controversiële ’don’t ask, don’t tell’-beleid wordt concreet. Vanaf 20 september mogen holebi’s in het Amerikaanse leger uitkomen voor hun geaardheid. Sinds de Eerste Wereldoorlog was homoseksualiteit in het leger immers officieel verboden. Het beleid ’vraag er niet naar, zeg het niet’ werd in 1993 ingevoerd onder president Bill Clinton. "Deze discriminerende regel is een schending van de Amerikaanse principes van eerlijkheid en gelijkheid" zei president Obama.
  • [bleu marine]Obama reçoit le dalaï-lama à la Maison Blanche[/bleu marine]
    Pendant trois quarts d’heure le président Obama s’est entretenu en privé avec le chef religieux tibétain au grand dam et à la colère des autorités chinoises, qui parlent d’ingérence flagrante dans les affaires internes de la Chine. Le dalaï-lama était aux Etats-Unis pour une conférence spirituelle internationale des bouddhistes à Washington.

TAXE TOBIN !!!

[marron]Une taxe Tobin pour financer le budget de l’UE[/marron]

La Commission européenne a annoncé, dans le cadre du budget pluriannuel de l’Union européenne 2014-2020, son intention de proposer une taxe sur les transactions financières pour financer le budget de l’Union européenne.

L’idée fut suggérée en 1972 par le prix Nobel d’économie, James Tobin, économiste américain (1918-2002). La version mise à jour s’appelle maintenant Taxe Tobin-Spahn. On parle maintenant d’un prélèvement de 0,02%.

La Belgique fut le premier pays au monde à se doter d’une législation propre instaurant la taxe Tobin-Spahn. La Chambre des Représentants du Parlement belge avait adopté la loi instaurant la taxe sur les transactions financières le jeudi 1er juillet 2004. La loi belge est considérée comme le modèle le plus abouti. Elle avait été traduite dans plusieurs langues et avait circulé auprès de différents parlements en Europe et auprès du parlement européen.
Cette loi n’entrerait en application que quand les autres pays de la zone Euro auraient adopté des mesures similaires.

L’organisation d’aide au développement CNCD-11.11.11 se réjouit de cette proposition courageuse de la Commission européenne, qui démontre de façon officielle et définitive que l’idée d’un petit prélèvement sur les opérations des marchés financiers n’est pas une proposition farfelue mais bien une mesure de bon sens, autant pour freiner les spéculations plus destructrices que pour dégager de nouveaux moyens financiers.

« Cette proposition est le fruit d’années de mobilisations citoyennes et sociales et a été anticipée par la loi belge de 2004 », souligne Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11, « mais nous restons plus que jamais vigilants car tout reste à faire pour transformer cette proposition en réalité, notamment convaincre le Parlement européen et l’ensemble des gouvernements de l’Union, qui décident in fine du budget de l’UE. Ce qui est en jeu à partir d’aujourd’hui, c’est aussi l’affectation du produit de cette nouvelle taxe. Considérant que ce sont les plus pauvres, au Nord comme au Sud de la planète, qui ont le plus souffert de la crise provoquée par la débâcle des marchés financiers spéculatifs, nous demandons que cet argent soit consacré en priorité à lutter contre la pauvreté et les changements climatiques ».


Compilateur/compositeur responsable : Jef Vleugels, rue Charles Degroux 118 – B-1040 Bruxelles


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1101 / 1054170

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License