missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Feuilles Vertes - Janvier 2012 Januari - Groen Blad

lundi 9 janvier 2012 par G.Verbist, mafr.

[marron]

SEMAINE DE PRIERE POUR L’UNITE CHRETIENNE 18 au 25 janvier

[/marron]

[bleu marine]« Tous, nous serons transformés par la victoire de notre Seigneur Jésus-Christ. » 1Cor.15,51-58.[/bleu marine]

L’unité pour laquelle nous prions requiert peut-être [bleu] le renouveau de certaines formes de vie ecclésiale [/bleu] dont nous sommes familiers… L’unité requiert la volonté de renoncer à toute concurrence entre nous. Il nous faut [bleu] nous ouvrir les uns aux autres [/bleu], nous faire des dons et accepter d’en recevoir en échange, afin de pouvoir entrer véritablement dans la vie nouvelle proposée dans le Christ, qui est la seule vraie victoire. TOUS nous serons transformés par la victoire de notre Seigneur Jésus-Christ. [mauve fonce](Conseil Pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens)[/mauve fonce]

[bleu marine]BROCHURES[/bleu marine] d’animation pour cette semaine (textes, prières, etc.…) sont en vente dans les librairies des diocèses.
Dans les villes, comme Bruxelles, Namur, Genk, Liège, Brugge, Antwerpen… ont lieu des prières communautaires œcuméniques durant cette semaine. Se renseigner sur place.

Explications aussi in [mauve fonce]Petit Echo, n°10/201[/mauve fonce] : http://www.mafrome.org/semaineoecumeni12.htm

Brochure publiée par [mauve fonce]« Foi et Constitution »[/mauve fonce] et [mauve fonce]« Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens » [/mauve fonce] :
http://www.oikoumene.org/fileadmin/files/wcc-main/documents/p2/2011/WOPCU2012fr.pdf


[marron]

Les islamistes gagnent les élections partout au Maghreb. QUI sont-ils ?

[/marron]

[bleu marine]Au terme d’élections transparentes des partis islamistes l’ont emporté en Tunisie, en Egypte, au Maroc. Qui sont-ils ? Il y a les Frères musulmans, il y a les salafistes…[/bleu marine]

- [vert]Les Frères musulmans[/vert] jouent depuis longtemps un rôle clé dans la vie politique égyptienne. Fondation de la confrérie en 1928 par Hasan-al-Banna. Il sera assassiné en 1949. La confrérie sera dissoute. L’idéologue Sayyed Qoth sera pendu. En 2005, les Frères remportent 88 sièges (dans différents partis politiques) sur 454 aux élections législatives. Depuis 2010 Mohammed Badié est leur guide suprême. Ils se sont présentés aux élections de novembre 2011. En Egypte, le parti de la Liberté et de la Justice est leur émanation politique. Il présente même des candidats chrétiens. Ils obtiennent presque 40% des voix. Ils sont rompus aux exigences et aux complexités de la vie politique du pays et ne sont opposés ni à la démocratie ni au pluralisme. Au Maroc, c’est le Parti de la Justice et du Développement(PJD), en Tunisie, c’est l’Ennahdha. Ils se présentent comme un rempart contre les salafistes.

- [vert]Les salafistes.[/vert] Leur vision de l’islam repose sur une application draconienne – utopique – de la charia. Ils considèrent que le message divin a été altéré et qu’il faut le restituer dans sa pureté. Ils ont passé des années abrités dans les mosquées ou les écoles religieuses, immergés dans des livres ou des sites internet conçus en Arabie saoudite... Une bonne part des masses populaires, pauvres et pieuses, succombent aux charmes des politiciens à barbe et de leurs messages simplistes. Cette mouvance se divise en deux grands courants : 1/ traditionnel, conservateur – très social à travers les mosquées et les associations caritatives ; 2/ la salafiya djihadiya – cherche à déstabiliser, voire à renverser des régimes ’impies’ par la violence.

  • [bleu marine]En EGYPTE :[/bleu marine] c’est le parti Al-Nour (la Lumière), parti radical islamiste. Ils ont obtenu 25% des suffrages.
  • [bleu marine]En TUNISIE :[/bleu marine] c’est le parti de la Libération, qui prône la souveraineté de l’Oumma et rejette la démocratie. Inutile d’élaborer une Constitution, puisqu’elle est déjà inscrite dans le Coran. En Tunisie, dans l’univers salafiste, les djihadistes sont majoritaires, et les conservateurs n’ont pas participé aux élections.
  • [bleu marine]En LIBYE,[/bleu marine] le salafisme est incarné par Abdelhakim Belhadj, un ancien djihadiste d’Afghanistan soutenu par le Qatar.
  • [bleu marine]Au MAROC[/bleu marine] les AUTORITES RELIGIEUSES le répètent à l’envi : l’islam officiel marocain est tolérant, attaché au rite malékite, érigé en socle de la sécurité spirituelle de l’Etat et de ses sujets.
  • [bleu marine]En ALGERIE,[/bleu marine] Les salafistes algériens ne sont pas tous djihadistes. Il s’en trouve qui refusent le recours à la violence « pour peu que le dirigeant du pays soit un musulman ». Mais ils n’acceptent pas pour autant la démocratie et la république ; la souveraineté étant exclusivement divine, elle ne saurait émaner du peuple.
  • [bleu marine]AQMI[/bleu marine] (Al-Qaïda au Maghreb islamique) s’est constituée sur le rejet des Groupes islamiques armés (GIA) et de leur usage indiscriminé de la violence. Il s’agit d’un djihadisme qui sème la terreur au désert du Niger, du Mali et de l’Algérie. [mauve fonce](source : Jeune Afrique. 11.12.2011.)[/mauve fonce]

[marron]

Actief pluralisme

[/marron]

- [bleu marine]De BOND ZONDER NAAM[/bleu marine] kreeg op 15 december in het Antwerpse stadhuis de [bleu]’Pantheonprijs voor internlevensbeschouwelijke dialoog en actief pluralisme’[/bleu]. De prijs wordt jaarlijks uitgereikt aan een persoon of instelling die bruggen bouwt tussen verschillende levensbeschouwingen. Initiatief is van de Faculteit voor Vergelijkende Godsdienstwetenschappen te Wilrijk. Patrick Hanjoul, directeur van BZN. noemde de prijs een teken van waardering voor de jarenlange inzet van de bond. [mauve fonce](Kerknet)[/mauve fonce]

- [bleu marine]2,1 miljard CHRISTENEN wereldwijd –[/bleu marine] Dat is 32% van de wereldbevolking. Daarvan leven 26% in Europa ; 37% op het Amerikaanse continent ; in de Subsahara in Afrika 24% ; 13% in Azië en het gebied rond de Stille Oceaan. Het aantal christenen stijgt sterk in Afrika en Azië. In Europa en Amerika is er een daling. [mauve fonce](volgens het amerikaanse onderzoeksbureau ’Pew’ – Kerknet.22.12.11.)[/mauve fonce]

- [bleu marine]Sri Lanka sluit Protestantse Kerken -[/bleu marine] De overheid treedt steeds strenger op tegen mensen die de overstap maken van de ene godsdienst naar de andere. Op de 21,5 miljoen inwoners zijn 69% boeddhist, 7% hindoe, 7% katholiek, 8% moslim. [mauve fonce](Kerknet 24.12.11.)[/mauve fonce]

- [bleu marine]“Europa heeft nood aan spirituele ziel”[/bleu marine] zegt de 86-jarige politicus Jacques Delors (hij was voorzitter van de Europese Commissie, 1985 – 1995) [mauve fonce](Kerknet 30.12.11.)[/mauve fonce]

- [bleu marine]Boko Haram in Nigeria - [/bleu marine] “In het noorden is een lange geschiedenis van spanning tussen moslims en christenen... De Boko Haram is een jongerenbeweging, een radicale moslimsekte die geëvolueerd is tot een militante en terroristische groepering. Zij willen in gans Nigeria de sharia. Het gaat om laagopgeleide, werkloze, jonge mensen. Ze opereren ondergronds. Er is geen excuus voor massale doodslag met vele slachtoffers. Maar we zullen het geweld niet oplossen als de onderliggende oorzaken niet worden aangepakt... armoede, slecht beleid, corruptie. Hun belevingswereld is afgestemd op de islam” [mauve fonce]( Dr. Hussaini Abdu, in revue MO.)[/mauve fonce]
Op Kerstdag pleegden ze bomaanslagen tegen 4 kerken in Nigeria met een dertigtal doden. De christelijke president van het land, Jonathan Goodluck, christen uit het zuiden, zegt :”Boko Haram blijft niet eeuwig bestaan, ooit komt hieraan een eind.

- [bleu marine]Interreligieus gebed in SENEGAL –[/bleu marine] Bij de start van het nieuwe jaar 2012 hielden de leiders van de godsdiensten in Senegal een interreligieuze gebedsontmoeting. Waren aanwezig : aartsbisschop kardinaal Adrien Sarr van Dakar, imam Massamba Ndiaye en de leiders van de traditionele en animistische godsdiensten van Senegal. [mauve fonce]( Kerknet 3/1/2012)[/mauve fonce]


[marron]

Les GOUROUS de l’Apocalypse

[/marron]

[bleu marine]Qui sont-ils ? Ils annoncent la fin du monde pour le 21 décembre 2012. Raz de marée gigantesques, séismes ravageurs, pluie de météorites, éruptions solaires. Ils se basent sur le calendrier maya. Aujourd’hui ce buzz de l’Apocalypse fait florès.[/bleu marine]

- [vert]Une dizaine de groupes en Belgique –[/vert]

Il y a une recrudescence des sectes qui annoncent la fin du monde. Maintenant c’est 2012 et puis après on aura d’autres dates. Certains prophètes ont flairé le bon coup et sont des escrocs qui développent des magasins d’articles à survie. Et puis il y a des illuminés, de convaincus qui pensent que la fin du monde va arriver et qui partagent leurs angoisses. Pour une part d’entre eux : venez, payez la place dans le bunker et là vous serrez assurés de passer à travers le cataclysme qui s’annonce et pouvoir avec nous reconstruire l’humanité...ça a grimpé maintenant à 50 000 euros pour y avoir sa place et survivre.... certains groupes en Belgique se disent en contact avec un extraterrestre, Ashtar Sheran, qui affirme qu’il va venir les chercher avant le passage vers la nouvelle ère qui va générer sur Terre de gros bouleversements climatiques notamment, pour les replacer sur Terre ensuite... En Belgique cela fait une dizaine de groupes, dont la moitié a un discours “peace & love”, on passe à une nouvelle ère, amour, tendresse. Et l’autre moitié est plus dans le catastrophisme. Souvent ce sont des conférences qui lancent des messages alarmistes. [mauve fonce](d’après Sandrine Mathen, in Le Soir)[/mauve fonce]

- [vert]La motivation, c’est la peur –[/vert]

Bon nombre de personnes sont fascinées par le merveilleux, l’extraordinaire. La fin du monde, le 21 décembre 2012, ça rend curieux et ça explique l’intérêt sur internet en particulier... certains maintenant peuvent interprêter cela de manière plus littérale et adhérer à des sectes et des gourous qui font la promotion d’actions. Je ne crois pas que le changement de vie soit la cause première de l’adhésion à ce type de secte ou de gourou. La raison première, c’est la peur devant la fin imminente du monde. On a un télescopage entre la peur de sa propre mort et de celle du monde entier.

Certains groupes religieux offrent des réponses sur ce qui va suivre... et si vous suivez une série d’actions, vous serez dans le bon groupe minoritaire de ceux qui vont être sauvés. Les grandes religions sont prudentes de ne jamais trop décrire la date et les conditions exactes de la fin du monde. Mais il est vrai que le fond de toutes les religions, c’est la promesse qu’à la fin du monde, il y aura un autre royaume ou un autre état d’être, qui sera glorieux pour celui qui aura la chance d’être dans le groupe minoritaire des vainqueurs.

Ce n’est pas étonnant qu’à notre époque, plus scientifique, des gens croient encore à l’apocalypse maya. Tout ce qui est superstition, croyance paranormale fait partie de la culture humaine. On aurait pu croire que les siècles des Lumières et le rationalisme balaient ces croyances.

Mais leur pérennité s’explique par trois choses :

  • [bleu] les nouvelles formes d’armes globales [/bleu] qui rendent possible la fin de la planète ;
  • [bleu] la communication est devenue planétaire [/bleu] : si trois ou quatre illuminés dans un coin de la planète prophétisent une fin du monde, la planète entière est au courant ;
  • et malgré les progrès de la science, on peut déplorer le [bleu] discours ambiant, anti scientiste [/bleu], qui a reçu une assise philosophique ces dernières décennies. [mauve fonce](d’après Vassilis Saroglou, UCL, in Le Soir. 22.12.11.)[/mauve fonce]

[marron]

Islamophobie croissante

[/marron]

[bleu marine]Une évolution inquiétante : la montée de cette islamophobie dans les milieux catholiques “ordinaires” (non intégristes ou d’extrême droite). [/bleu marine]

- [vert]Les causes :[/vert] le populisme ; l’amplification médiatique ; la mémoire historique (attentats du 11/9, de Londres, de Madrid) ; la radicalisation intégriste inquiétante de certains groupes musulmans ; l’apparition de mosquées ; la crainte démographique d’une islamisation ; la situation des chrétiens dans nombre de pays à majorité musulmane ; la visibilité sociale et symbolique en Europe.

- [vert]Quelle action pastorale pour l’Eglise ? :[/vert]

Accent sur l’importance de la formation et l’information sur l’islam et le dialogue interreligieux, aux plans théologique et pastoral, tant auprès des fidèles que des futurs animateurs. Importance des médias électroniques actuels. “Le dialogue interreligieux n’est pas matière à option. Il n’est pas facultatif. Là où le dialogue n’existe pas, l’ignorance mutuelle et les préjugés s’installent. La violence n’est pas loin et nous voici condamnés au choc des civilisations !” [mauve fonce](Cardinal Ricard, Bordeaux)[/mauve fonce]

Le Cardinal Jean-Louis Tauran (Curie, Rome) a noté [bleu marine]trois défis[/bleu marine] :

  • le défi de [bleu] l’identité [/bleu] (savoir et accepter ce que nous sommes)
  • le défi de [bleu] l’altérité [/bleu] (nos différences doivent devenir une source d’enrichissement mutuel) ;
  • le défi de [bleu] la sincérité [/bleu] qui implique d’exprimer sa foi sans l’imposer.
    [mauve fonce](Conseil des Conférences épiscopales d’Europe(CCEE) à Turin,31.5.11. Source des textes cités, revue El kalima, octobre 2011)[/mauve fonce]
[violet]G.Verbist, mafr.[/violet]
GROUPE RENCONTRE
 

Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 909 / 1023443

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License