missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°63 Breuklijnen

Septembre - September 2012
samedi 29 septembre 2012 par J.V.

 L’ECONOMIE DE COMMUNION

ENSEMBLE POUR L’EUROPE  : plus de 1000 personnes le 12 mai 2012 à Bruxelles

- Contexte

Alors qu’en Europe renaissent les nationalismes et les divisions, la crise économique tenaille divers pays et il est difficile de penser à un futur commun. Des chrétiens de différents Eglises, appartenant à des mouvements et des communautés nouvelles, s’étaient réunis à Bruxelles, dans le « Gold Hall » du Square Meeting Center, et en lien satellitaire avec 144 autres villes européennes, pour l’initiative “Ensemble pour l’Europe” édition 2012, après celle de Stuttgart 2004 et 2007. Plus de mille personnes à Bruxelles, venus de tous les coins d’Europe et plusieurs dizaines de milliers d’autres dans 22 pays, ont adressé un message d’espoir, d’unité et de paix à l’Europe.

- Promoteurs de l’événement

Des centaines de mouvements et communautés d’Europe, parmi lesquels : l’YMCA de l’Allemagne, Schönstatt, la Communauté de Sant’Egidio, le Mouvement des Focolari, Fondacio, la Christusbruderschaft Selbitz, Syndesmos (jeunes orthodoxes) et la Fraternité charismatique catholique. En présence de parlementaires, politiciens de divers pays, d’évêques évangéliques, orthodoxes et catholiques, d’hommes et de femmes du monde de la culture et de représentants de la société civile, le manifeste “Ensemble pour l’Europe 2012” a été lancé. Après avoir rappelé la vision d’unité des pères fondateurs de l’Europe, les mouvements et les nouvelles communautés font appel aux peuples européens pour qu’ils affrontent les défis du monde globalisé en étant unis et qu’ils ne se replient pas sur ce qui est insignifiant. “L’Europe est un destin et une nécessité parce qu’elle réalise, dans une diversité réconciliée, la civilisation du vivre ensemble”, peut-on lire dans le manifeste final.

- Objectifs

Oui à une économie solidaire, oui au développement durable, oui à la famille, oui à la paix.

- Le Professeur italien Luigino Bruni

Le Professeur Luigino Bruni qui enseigne l’économie à l’Université de Milan, tenait au Parlement européen le ’keynote speech’ du programme. Il expliquait en quel sens ‘ l’économie de communion ’ pouvait être une réponse à la crise omniprésente. ‘L’économie de communion’ est née à partir d’une inspiration de Chiara Lubich, fondatrice du mouvement des Focolari, et forme une expression concrète de ce qu’on appelle la ‘ culture du don ’. Dans le monde entier, environ 800 entreprises (en Belgique elles sont au nombre de 15) adhèrent à cette forme d’économie solidaire et constituent un réseau planétaire. Dans son intervention le Prof. Bruni exhorta l’Europe à ne pas permettre que le système de capitalisme social qui était le sien ne se dégrade et devienne un modèle moins social, aligné sur le capitalisme américain. Au contraire, dit-il, il faut repenser le capitalisme social, et par conséquent, le concept de bénéfice comme ‘moyen’ et non comme finalité.

Informations cueillies sur Internet
Volgens Bruni, maar ook volgens andere sprekers zoals filosoof Hendrik Opdebeeck, is het huidige marktfundamentalisme ver doorgeschoten in het vieren van de individuele vrijheid en competitie.

Daardoor raken sociale relaties geperverteerd tot sociale contracten gebaseerd op do ut des : ik geef alleen opdat jij iets teruggeeft.

In plaats daarvan willen de sprekers een maatschappij waarbinnen individuen opnieuw onbaatzuchtig durven te zijn en zich solidair opstellen met hun medemens. Een gemeenschap waarin de mensen met andere woorden weer samen-leven. Slotspreker minister van Duurzame Ontwikkeling Steven Vanackere verwees zelfs naar Jozef Cardijn en diens leuze ’Ik geef omdat gij het waard zijt.’

Voor alle duidelijkheid, hier waren geen linkse rakkers of revolutionairen aan het woord. Tegenover al te veel liberté wordt geen égalité geplaatst. Winst is niet het probleem – kijk maar naar de parabel van de talenten – maar wel te veel winst voor te weinig mensen. Niet de markt ontwricht de samenleving, wel het groeiende egocentrisme op die markt.

De Standaard du 14 mei 2012

 BESEF DAT JE ZELF DE VERANDERING KUNT ZIJN

Steeds meer mensen nemen hun verantwoordelijkheid als het gaat om de aanpak van de grote vraagstukken van vandaag, zegt Patrick Holden, oprichter van de Sustainable Food Trust en internationaal vooraanstaand aanjager van biologische landbouw. « Neem de oplossing van klimaatsverandering en het verduurzamen van onze voedsel- en energievoorziening : burgers wachten niet langer op besluiten van politici maar veranderen hun eigen gedrag. Bijvoorbeeld door verse, lokale en biologische producten te kopen. Of door met zonnepanelen in de eigen energiebehoeften te voorzien. »

Het is inspirerend en motiverend om te beseffen dat je zelf de verandering kunt zijn die je in de wereld wilt zien. Holden : « Natuurlijk blijft politieke besluitvorming belangrijk ;, bijvoorbeeld als het gaat om grootschalige investeringen in duurzame energie. Ik ben er van overtuigd dat de benodigde besluiten zullen komen. De brede en groeiende duurzame beweging in de samenleving zal ook politici inspireren. »

Tijd dus voor verandering. Maar voedselproducenten stappen niet zomaar over op evenwichtige productiemethodes. Verandering ontstaat pas als de consumenten om duurzame producten vragen. Holden : « Wie zelf verandert, verandert het systeem. En zelf veranderen is makkelijker dan velen denken. Je kunt vandaag beginnen. De kern ? Buy fresh, organic food from somebody you know. » (Koop vers biologisch geteelde producten van iemand die je kent).

De Kleur van Geld, uitgave van Triodos Bank, n° 120, herfst 2012

EN TOEN WAS ER KOFFIE

Koffiecoöperatie Aldea Global in Nicaragua kan, dankzij een recente financiering vanuit Hivos-Triodos Fonds , een deel van haar koffieplantage renoveren. Renovatie is voor koffieboeren een ingrijpend proces omdat het drie jaar duurt voordat nieuwe struiken koffie produceren en dus inkomsten opleveren. De financiering vanuit Hivos-Triodos Fonds helpt Aldea Global om deze periode te overbruggen en om de boeren gedurende het renovatieprogramma te verzekeren van een inkomen.

Hivos-Triodos Fonds is een samenwerking tussen ontwikkelingsorganisatie Hivos en Triodos Bank. Dit fonds richt zich op innovatieve financieringen in ontwikkelingslanden.

De Kleur van Geld, uitgave van Triodos Bank, n° 120, herfst 2012
En achetant « malin », en gaspillant moins, en évitant les emballages et les produits jetables, en donnant une seconde vie à de nombreux vêtements ou objets, en compostant à domicile etc., chaque Bruxellois peut réduire de 100 kg par an sa production de déchets. Cet effet direct sur les déchets sera décuplé par un effet indirect, notamment sur les ressources et sur les rejets en CO².
Institut bruxellois pour la gestion de l’environnement

Compilateur/compositeur responsable : Jef Vleugels, rue Charles Degroux 118 – B-1040 Bruxelles


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 942 / 982030

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License