missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Le Cardinal Lavigerie

Notre Fondateur

samedi 21 juillet 2007 par Webmaster

COMMENT TOUT A COMMENCE


Charles Lavigerie est né le 31 octobre 1825 dans une famille discrètement chrétienne. Il était l’aîné des quatre enfants. En 1841, à l’âge de seize ans, il va au séminaire de Paris pour sa formation sacerdotale. Dès le début il montre un intérêt particulier pour les problèmes de l’église mondiale. En 1849 il est ordonné prêtre et l’année suivante il obtient le doctorat ès Lettres ainsi que le doctorat en Théologie. En 1853 une chaire lui est offerte à la Sorbonne à Paris.

1857 : il est nommé directeur de « l’Oeuvre des Ecoles de l’Orient », une institution caritative pour soutenir les écoles chrétiennes en Orient.

1860 : il fait des visites de travail au Liban et en Syrie, où il est confronté aux divisions entre chrétiens et musulmans.

1863 : il est nommé par le pape Pie IX comme évêque de Nancy (France). A cette date il a 38 ans. Trois années après, Rome lui propose le choix de devenir archevêque de Lyon (France) ou d’Alger (Afrique du Nord). Suite à sa rencontre avec l’islam au Liban et de par son idéal missionnaire, il choisit Alger.

1867 : il est nommé archevêque d’Alger et, en 1868, également Envoyé Apostolique pour tout le territoire du Sahara et du Soudan. Ses ambitions missionnaires tendent plus loin qu’Alger, parce que tout le continent africain lui tient à coeur.

1868 : fondation de la Société des Missionnaires d’Afrique et, une année plus tard, en 1869, de la Congrégation des Soeurs Missionnaires de Notre Dame d’Afrique. Parce que l’évangélisation parmi la population musulmane s’avère pratiquement impossible, Lavigerie se rend compte que la fondation e.a. d’écoles et d’hôpitaux est la meilleure manière pour faire connaître l’évangile.

1878 : il envoie la première « caravane » de 10 missionnaires d’Afrique vers la région des Grands Lacs (Afrique Centrale et Afrique de l’Est), après que les missionnaires de deux caravanes antérieures avaient été tués au Sahara par leurs guides Touaregs.

1882 : il est nommé Cardinal par le pape Léon XIII et, en 1884, Primat d’Afrique.

1885 : il se consacre surtout à la lutte anti-esclavagiste en Afrique. Il écrit : « Depuis environ un quart de siècle, plus de vingt millions de personnes ont été victimes de l’esclavagisme et ont connu une mort atroce. D’après mes calculs, chaque année environ deux millions de personnes disparaissent de la sorte, ce qui veut dire que chaque jour près de cinq mille noirs sont arrêtés, vendus ou tués. Cela signifie l’extermination de tout un continent. » Afin de combattre d’une façon efficace l’esclavagisme, il lance une campagne anti-esclavagiste, par laquelle il fait appel à l’opinion publique internationale, en s’adressant également aux chefs d’état afin que ceux-ci assument leurs responsabilités. Ce mouvement débouche dans la « Conférence Internationale de Bruxelles », le 15 août 1888.

Complètement épuisé par cette campagne, Lavigerie meurt le 26 novembre 1892 à Alger. Il n’avait que 67 ans. Mais son travail, construit sur un fondement solide, se poursuit. Jusqu’à ce jour, les Missionnaires d’Afrique vivent et travaillent dans de petites communautés répandues à travers tout le continent africain.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3936 / 610435

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Qui sommes-nous ?   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License