missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Le Père Louis JOST

mercredi 30 janvier 2008 par J.V.
Hier, 29 janvier 2008, dans le courant de l’avant-midi, un coup de téléphone nous apprit que le

Père Louis JOST


était décédé le matin, à la maison de repos Saint-Joseph à Liège, où il résidait avec d’autres confrères.

Le père Louis Jost est né le 3 octobre 1916, à Honsfeld, près de Malmédy, dans le diocèse de Liège. Il fit ses études secondaires au petit séminaire de Saint-Trond. Il entra à Bouchout en 1936 (ou l’on nota déjà qu’il était un belge parfaitement trilingue !) et fit son noviciat à Varsenare. Il entama les études de théologie à Heverlee, mais la guerre obligea bientôt les scolastiques à s’enfuir à travers la France en direction de Carthage, ce que Louis, avec d’autres, firent en bicyclette. C’est à Carthage qu’il prononça son serment en 1941 et fut ordonné prêtre le 4 avril 1942.

Ne pouvant partir en Afrique Centrale à cause de la guerre, il fut nommé à Sbeitla, au centre de la Tunisie, où il fut témoin de l’arrivée des Américains et du départ des Allemands. En août 1943 vint alors le départ tant attendu, en caravane : Casablanca, Lisbonne, Kinshasa, par le Kasaï jusqu’à Albertville, pour atteindre finalement, le 31 décembre 1943, Bujumbura, au Burundi, sa terre de mission.

Pendant son premier terme les nominations se succèdent : Murambi, Kiganda, Mugera, où il fut économe et professeur au petit séminaire, économe général à Bujumbura de décembre 46 à décembre 47, ensuite supérieur à Rutovu. Après son congé, en 1947, et la grande retraite (sans oublier une opération suite à un grave accident de moto, qui le laissera handicapé toute sa vie), il fut nommé à Mugerero, il devint ensuite supérieur à Kiganda et en 1950 supérieur à Bukeye. En 1953 il retourna comme professeur au petit séminaire de Mugera.

Changement de décor en 1955 : il travaillera pendant près de 5 ans aux Presses Lavigerie de Bujumbura. Suivit de nouveau une série de nominations de courte durée : supérieur à Gitega, professeur au petit séminaire de Mugera, professeur à l’Ecole Pédagogique de Rusengo, supérieur-fondateur à Bugenyuzi, vicaire à Giheta, en 1972 curé-fondateur à Murayi. Après son congé, en mars 1973, on le retrouva à Giheta, Gitega et Mugera, où il resta jusqu’à la fin de l’année 1977. Le 1er janvier 1978, Louis fut nommé à Heusy pour une longue convalescence, mais en juin 1982 le voilà reparti au Burundi, à Muremera dans le diocèse de Ruyigi, et à Rutana dans le diocèse de Bururi, jusqu’à son expulsion en septembre 1984.

De retour en Belgique, il fut nommé à Heusy, où il devint économe en 1986.

Avec la ténacité qui le caractérise et le changement du régime aidant, Louis retourna au Burundi en septembre 1989, à Ijene, dans le diocèse de Ngozi. Une année plus tard, il fut nommé économe diocésain à Gitega ; en octobre 1991 il devint chancelier du diocèse de Ngozi, pour retourner une année plus tard, à Ijene.

En novembre 1993 il revint définitivement en Belgique et résida à Heusy. Ce n’est qu’en avril 2007 qu’il rejoignit la maison de repos St-Joseph à Liège.

La réputation de Louis au Burundi, est celle d’un travailleur acharné, fondateur et constructeur, bon organisateur et homme aux capacités multiples, mais sans doute un peu trop fonceur solitaire. En Belgique, il fut pendant longtemps un excellent propagandiste et un bon quêteur dans sa région natale très catholique, où vivaient de nombreux membres de sa famille et où Louis comptait beaucoup amis. A Liège, cette force de la nature dut apprendre à voir ses forces décliner de jour en jour, ce qu’il fit en esprit de foi et d’abandon à son Seigneur.

Les obsèques festives (et donc étole blanche pour les concélébrants !) auront lieu à Honsfeld, le samedi 2 février, à 10 h 30, suivies de l’enterrement, à Honsfeld également, conformément à la volonté de Louis. Après le service une collation sera offerte. Il serait souhaitable d’avertir le secrétariat provincial de votre présence.

Jef Vleugels, prov.secr.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1019 / 646750

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos défunts   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License