missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

A propos de résurrection

EURECHO - Pâques 2014
lundi 28 avril 2014 par André-L. Simonart

Personne n’a été témoin du fait de la résurrection de Jésus. Nous n’avons aucune connaissance de ce que constitue la résurrection pour Jésus. Comme le dit Urs von Balthasar, tout ce qui concerne la résurrection est sans analogies. Elle est sans correspondant dans l’histoire. C’est qu’il s’agit d’un acte créateur de Dieu. La résurrection de Jésus est une nouveauté absolue, tout comme d’ailleurs la création. Aussi Saint Paul définit Dieu en ces termes : « Le-appelant-le-néant-à-l’existence » et « Le-ressuscitant-les-morts » (Romains 4,17). Ainsi il explicite la signification du terme « Dieu ».

Face donc à la résurrection de Jésus nous sommes en présence d’une nouveauté absolue. Pas étonnant dès lors qu’elle soit accompagnée de tremblements de terre et pas seulement extérieurs : le désarroi, la crainte. Nous nous retrouvons sans points de référence car il s’agit d’une réalité d’un tout autre ordre. Les saintes femmes, il fallait s’y attendre, s’y sont trompées. « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est pas ici. » Elles sont cependant nos pédagogues. Portées par leur amour de Jésus, elles se sont mises à sa recherche. Même si elles se sont trompées, elles étaient en bonne voie car l’amour les guidait. Aussi le Ressuscité ne tarde pas à se faire voir d’elles, à les rencontrer. Il semble avoir hâte Lui de les rencontrer et de les consoler. C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques de tous les récits d’apparition : la bonté du Ressuscité, qui va à la rencontre des siens, s’adaptant aux uns et aux autres – à Marie l’affective, à Jean l’intuitif, à Pierre si lent, à Thomas le sceptique. Il se fait voir, mais il leur faut du temps pour qu’eux/elles Le voient. C’est qu’Il est tellement ordinaire qu’on le prend pour le jardinier, pour un simple compagnon. De la rencontre avec le Ressuscité naît la joie, le cœur devient brûlant, la foi est proclamée : « C’est vrai, Il est ressuscité. Il est vivant ! »

« La Paix soit avec vous » leur souhaite le Ressuscité. La Paix est le fruit de toute l’œuvre du salut. Elle est don gratuit du pardon des péchés à ceux qui croient en Jésus Christ, réconciliation entre Dieu et les hommes, entre les hommes. Elle est harmonie entre l’homme et la nature. La nouveauté de la résurrection rejoint les hommes, le monde, notre monde. Aussi le Ressuscité envoie en mission : « Ne me retenez pas, mais allez annoncer à mes frères et dites-leur de se rendre en Galilée ».

C’est cet appel que le Pape François reprend pour toute l’Eglise dans son exhortation « La joie de l’Evangile ». « Aujourd’hui dans cet « allez » de Jésus, écrit-il, nous sommes tous appelés à une nouvelle « sortie » missionnaire, tous invités à accepter cet appel : sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Evangile ». « Cela ne veut pas dire courir le monde. Souvent il vaut mieux ralentir le pas, mettre de côté l’appréhension pour regarder dans les yeux et écouter, ou renoncer aux urgences pour accompagner celui qui est resté sur le bord de la route. » … « De nos jours nous ressentons la nécessité de transmettre la « mystique » de vivre ensemble, de se mélanger, de se rencontrer, de se prendre dans les bras, de se soutenir, de participer à cette marée un peu chaotique qui peut se transformer en une véritable expérience de fraternité. »

Ce nouvel élan missionnaire n’est pas une tâche personnelle héroïque, dit le Pape François, car « dans toute forme d’Evangélisation la primauté revient toujours à Dieu, qui a voulu nous appeler à collaborer avec lui et nous stimuler avec la force de son Esprit ». Cette primauté de Dieu nous l’exprimons et la vivons en particulier dans notre service de la Parole de Dieu. Ici le Pape François va dans les détails. Il parle de l’homélie, du kérygme, de la hiérarchie des vérités, du langage qui doit s’adapter à ceux et celles auxquelles le message est annoncé, invitant à tenir compte du stade où ils/elles en sont dans leur cheminement personnel. Autant de bons conseils pour nous, consacrés à Dieu pour la mission.

Joyeuses Pâques !

André-L. Simonart
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 89 / 589669

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License