missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Joyeux Noël et Heureuse année 2019

Eur-Echo Hiver 2018 (1)
samedi 29 décembre 2018 par Webmaster

PROVINCE D’EUROPE - MISSIONNAIRES D’AFRIQUE


« Réjouissez-vous dans le Seigneur ...je le répète, réjouissez-vous » (Phil 4,4)

C’est le mot d’ordre de l’apôtre Paul au troisième dimanche de l’Avent. Mais peut-on commander la joie ? Et d’ailleurs si l’on regarde autour de soi, voit-on des signes de sa présence ? Les reportages que nous visionnons chaque jour sur nos écrans ne nous parlent guère de la joie. Bien au contraire, ces évènements nous disent crûment que l’on se bat en Afrique et au Yémen ; que des pans entiers de la population d’Amérique Centrale émigrent à la recherche d’un avenir meilleur comme les réfugiés Rohingyas, ceux d’Irak et de Syrie. Notre « maison commune », la terre, souffre elle aussi et se dégrade. Même notre Sainte Mère l’Eglise semble prise dans un tourbillon de critiques et de condamnations. Des enfers fabriqués de main d’homme s’affichent au grand jour : « La terre en deuil se dégrade, le monde entier dépérit…..la terre a été profanée par ses habitants, car ils ont transgressé les lois » (Is, 24 :4-5).

« Environnés par ce grand hiver des hommes et des choses, par ce grand hiver débilitant et tiède qui n’aguerrit plus nos tempes, avare qu’il est devenu, même, de ces neiges qui jadis régénéraient la candeur de nos regards, nous satisferons-nous du ronron doucereux de nos petits Noëls ? » [1]

Voilà une bonne question qui nous interpelle. Dans une grande partie de notre Europe, Noël et la fin de l’année resteront dominés par une frénésie de consommation…et puis commencera une nouvelle année avec son lot de désenchantement et d’images tristes sur nos postes de télévision. Alors, sommes-nous vraiment enfermés dans ce cycle inéluctable ?

Non bien sûr. Nous célébrons à Noël, l’irruption du divin dans notre humanité, dans notre histoire et dans la chair de Jésus de Nazareth, Dieu avec nous, Emmanuel. Sa naissance, comme toutes les naissances, s’est exprimée par un cri, celui de la vie. Mais la sienne est devenue une puissance de vie pour les autres, pour nous et pour le monde. Peut-être que nos crèches sont trop petites pour contenir les cris des enfants martyrs de la terre que l’enfant Jésus rassemble dans sa chair. Puisqu’il il est le Dieu avec nous, comment ne crierait-il pas aussi avec nous ?

Tout accouchement est douloureux. Ce fut sans doute le cas pour Marie. Mais pour nous aujourd’hui, la naissance de Jésus, est source de grande joie. Car « en mettant un homme au monde » (Jn 16, 21), Marie lui a offert, Celui qui rassemble tous nos cris et les porte au Père. Noël de joie parce que Noël de foi.

Et puis, nous sommes entrés en année jubilaire : 150 ans d’engagements missionnaires couronnés par la béatification de nos quatre confrères d’Algérie ; jubiler c’est se réjouir et partager cette joie avec celles et ceux qui nous sont proches. C’est aussi faire quelques pas, suivant nos possibilités, vers celles et ceux qui sont un peu plus loin. A leur tour, ces derniers, seront pour nous source de joie.

« Que les bienheureux Jean, Alain, Charles et Christian intercèdent pour nous à l’aube de cette nouvelle période de vie de notre famille missionnaire ! »

Gérard Chabanon, Georges Jacques et Didier Lemaire
 

[1François Cassingena-Trèvedy, La voix contagieuse, éditions Tallandier, 2017, p.22


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 21 / 772144

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License