missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

EDITORIAL

Nuntiuncula n° 686 Mai - Juin 2014
vendredi 27 juin 2014 par De Wulf Mark

JE N’Y CROIS PLUS

Non, ce titre ne se relate aucunement au fait que le 1° juillet je commence mon second terme de responsable du secteur (officiellement : Délégué Provincial) !

Mais ce titre se rapporte bien à une page d’opinion dans le Standaard du week-end de la Pentecôte. Madame Rachida Aziz (°1971), créatrice de mode, entrepreneur et activiste, tire la sonnette d’alarme et se dit désespérée. Depuis des années elle combat toute forme de racisme. En ce moment, elle est lasse de se battre. Elle affirme que la situation dans notre pays est pire qu’il y a une vingtaine d’années. Le racisme semble s’être incrusté profondément dans notre société. Les prochains gouvernements y trouveront ils remède ? « Mais le savez-vous, écrit-elle, je n’y crois plus ». Je cite un alinéa de son article : « Un politicien connu dit un jour : ‘Je sais ce que je dois faire pour solutionner le problème climatique, mais je ne sais pas comment être réélu par après. » Quant au racisme, il en va de même. En Belgique vous aurez un chiffre record de voix préférentielles si à chaque interview vous répétez que le racisme est relatif ou si vous êtes plutôt intransigeant vis-à-vis de quelques jeunes Afghans qui essaient de se construire une existence en Belgique. »

Comment donc, ‘racisme’ serait-il notion relative ? « Promenez-vous pendant toute une journée en tant que femme noire dans ce pays et vous comprendrez combien il est « relatif » d’être traitée de jour en jour comme citoyenne de second rang. » Opinion de Chika Ungwe (°1974), écrivaine en néerlandais et anglais.

Nous faut-il donc croiser les bras ? Nous serions enclins à confirmer les dires de William Van Laeken, pendant 20 ans le visage du programme TV Panorama : « Contre la plupart des maladies, nous avons des remèdes. Contre celle-ci, rien ne semble efficace. Des racistes ? Ignorez-les, ils sont inguérissables. » (Knack 4/12/2013,p. 52).

Notre réponse en tant que missionnaires (ou tout simplement, comme disciples de Jésus) :

  • Non, le racisme n’est pas relatif, mais toujours et partout un mal.
  • Nous ne sommes pas toujours conscients de n’être pas immunisés contre cette maladie.
  • Des germes de racisme croissent en chacun de nous. Que nous soyons gay ou hétéro, homme ou femme, vieux ou jeune, missionnaire ou non, musulman ou juif.
  • Est-ce que je manifeste ma réaction aux blagues racistes, même innocentes ? Les ignorer est une forme de réaction : décevoir le blagueur. Croyants et incroyants, humanistes et catholiques dévots peuvent s’y retrouver.
  • Nuntiuncula pourrait être le forum où nous nous rendrions plus humbles et plus prompts à la riposte. Devenez lecteur actif de cette revue !
  Mark De Wulf, M.Afr.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 49 / 627951

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License