missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

EDITORIAL

Nuntiuncula N° 709 Août - Septembre 2018
lundi 1er octobre 2018 par Luc Putzeys

Chers Confrères,

La sauvegarde et la protection de la création font partie de notre charisme missionnaire. Nous venons de célébrer la « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création » instituée par le Pape François en 2015. Vous avez reçu les textes de 5 semaines du ‘Temps de la création 2018’.

Le Seigneur a donné la terre et l’univers à toute l’humanité jusqu’à la fin du monde. L’humanité signifie tous les humains de tous les temps et non pas seulement telle personne, société ou nation. Le bien-être de tous les peuples et celui des générations futures sont en jeu.

Nos ancêtres vivaient davantage en harmonie avec la nature. Ils avaient le sens du bien commun, le respect des animaux, de la nature et des objets. Ils utilisaient seulement le nécessaire pour vivre et survivre. François d’Assise priait : « Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur l’eau… ! … Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur maternelle la terre, laquelle nous porte et nous nourrit,… ! Louez, bénissez et remerciez mon Seigneur, et servez-le en grande humilité. »

Actuellement c’est souvent l’argent qui compte. La nature et la création ne sont plus un frère, une sœur ou un ami. Elles sont devenues des sources d’enrichissement et de consommation toujours en augmentation. Beaucoup de gens les emploient sans penser aux autres ni aux générations à venir.

Quand Lavigerie disait : « En Afrique j’ai tout aimé » il demandait l’amour et le respect de la création : les hommes, les femmes, les rivières, les terres, les reboisements, les vivres, le sous-sol…

On pourrait objecter : « Qu’est-ce que nous, Pères Blancs, pouvons faire ? » Nous ne pouvons pas intervenir dans les grands accords de Paris. Mais modestement chacun peut faire beaucoup à son niveau. Quelques possibilités qui sont à notre disposition : la lutte contre le gaspillage, les vivres jetés dans nos poubelles, l’emploi de l’eau et de l’électricité, le transport en commun, l’achat d’objets inutiles… Lors de nos conseils de communauté nous pouvons nous y sensibiliser mutuellement.

Le Pape François en « Laudato si’ » nous parle de l’amour de notre maison commune. Ne pas collaborer à la sauvegarde de la création est une forme d’égoïsme : nous connaissons l’expression « après nous le déluge ! ».

Laudato si’ se termine avec les mots : « Dieu Tout-Puissant qui es présent dans tout l’univers, et dans la plus petite de tes créatures, Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté ».

Que l’Esprit nous guide et nous encourage à nous engager davantage dans la lutte pour la sauvegarde de la création.

  Luc

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 16 / 745168

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License