missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Feuilles vertes - Mars 2012

samedi 17 mars 2012 par G.Verbist, mafr.

Quelques textes qui font réfléchir...

  • Alphonse X, le Sage
    (né à Tolède, Espagne, °1221, mort à Séville +1284)
    roi de Castille et de Léon.

Je ne suis plus que l’ombre d’un roi, qu’on appelait autrefois Alphonse X, le Sage, mais le Pape et mes propres vassaux me déposèrent en 1282. Peut-être mes rêves étaient-ils un peu trop grands pour ce siècle ? Et pourtant nous étions au bord d’un grand éveil. J’avais eu la chance, dans ma jeunesse, d’être élevé à Tolède, où l’évêque Raymond, avec ses traducteurs chrétiens et juifs, m’avaient initié à la culture de l’islam. J’ai fait traduire en latin le Coran et le Talmud. Vous voyez ce que fut l’acte le plus glorieux de mon règne : celui de créer, à Murcie, avec le philosophe musulman Mohammed Al Riqouti, la première école au monde où enseignaient à la fois des chrétiens, des juifs et des musulmans. A Séville, j’ai exigé que l’on enseigne dans les deux langues de culture de mon temps : le latin et l’arabe.

Ecoutez l’un de mes cantiques : « Oh mon Christ, qui pouvez accueillir le chrétien, le juif, le maure, pourvu que leur foi se dirige vers Dieu. »

Et dans mes lois, comme dans mes prières, je n’ai jamais oublié que les mécréants sont de même sang et nature que nous. Mes légistes peuvent avec fierté vous lire mes codes : « Comme la synagogue est maison où l’on glorifie le nom du Seigneur, défendons qu’aucun chrétien ait l’audace de la détruire ni d’en emporter rien ni d’en prendre aucune chose par la force. » Et à l’égard des musulmans : « Laissez vivre les Maures parmi les chrétiens en conservant leur foi, et en n’insultant pas la nôtre. »

Oui, sous mon règne, par les efforts des sages de nos trois religions, notre Espagne du XIIIe siècle pouvait éveiller l’ Europe entière à une vraie renaissance : celle qui pouvait se faire non contre Dieu, mais avec Dieu .

  • Ibn Arabi
    (né à Murcie °1165 et mort à Damas +1240 ; théologien, juriste, poète, du courant soufiste, considéré comme le ’sceau de la Sainteté’).

Les docteurs de la loi nous disent : « Ceci est interdit ! Ceci est permis ! ». Jamais ils ne nous disent : « Tu es responsable de toi-même. Réfléchis par toi-même ! » Alors que le Coran nous y appelle à chaque page. A les entendre il n’y aurait, entre Dieu et l’homme, que des rapports de maître à esclave. Mes frères, la foi et la philosophie commencent là où finit ce juridisme desséché ! Le Coran nous dit : « Dieu fera se lever des hommes qu’il aimera et qui L’aimerons ». Et aussi : « Si vous aimez Dieu, Dieu vous aimera. »

J’écrivis dans un poème d’amour : « Mon cœur est devenu capable d’entrer dans toutes les formes : pâturage pour les gazelles, et couvent pour le chrétien ; temple pour les idoles et pèlerin de la Ka’ba ; tables de la Thora et livre du Coran. Ma religion est de l’amour : quelque soit le chemin que prenne la caravane de l’amour. Ce chemin est celui de ma foi. »

(textes publiés par Ph. de Briey, Louvain-la-Neuve)
 

- La plus grande église dans le Golf Persique

L’église anglicane dans la ville d’Al Jazeera al Hamra (dans les Emirats Arabes) a été inaugurée par Michaël Lewis, évêque anglican. Il y a place pour 2000 fidèles. D’après l’évêque cet événement est un signe d’espérance pour la communauté chrétienne dans la région. D’autres communautés chrétiennes peuvent aussi employer l’église pour leurs réunions de prière et pour célébrer des eucharisties. (Kerknet.12.03.12)

- Catholiques dans le monde

D’après l’Annuario Pontificio qui vient de sortir, il y a 1,196 milliard de catholiques dans le monde, soit 17,5% de la population mondiale. (Kerknet.11.03.12)

- SAGESSE d’ASIE

« Cultivons l’amour et la compassion, ces deux choses qui donnent véritablement un sens à la vie. Le reste est accessoire. Voilà la religion que je prêche, davantage que le bouddhisme. Elle est simple. Son temple : c’est le cœur. Sa doctrine : l’amour et la compassion. Sa morale : aimer et respecter les autres, quels qu’ils soient »

(le Dalaï Lama)
 

- LA PREMIERE TÂCHE

« Nous sommes invités, avec force, à aborder tout homme, toute culture, toute religion, avec ’sympathie’ dans le souci de connaître et de comprendre, pour discerner l’action de l’Esprit Saint à l’œuvre dans l’histoire. Nous devons donc veiller à ne pas nous laisser emporter par les jugements tout faits hérités d’une histoire mouvementée ou façonnés par une lecture superficielle des événements. Rechercher et rejoindre, pour autant qu’on le puisse, la vérité de l’autre tel qu’il se veut : telle est la première tâche. »

(Mgr Pierre Claverie, assassiné en Algérie)
 

- LE DIALOGUE


- « est fondé sur l’espérance et la charité, et il portera des fruits dans l’Esprit. »
- « tend à la purification et à la conversion intérieure qui, si elles se font dans la docilité à l’Esprit, seront spirituellement fructueuses. »
- « est un chemin vers le Royaume et il donnera sûrement ses fruits, même si les temps et les moments sont réservés au Père. »
- « le fruit du dialogue est l’union entre les hommes et l’union des hommes avec Dieu, qui est la source, celui qui révèle toute vérité, et dont l’Esprit ne guide les hommes vers la liberté que lorsqu’ils rencontrent les uns les autres en toute honnêteté et amour. Par le dialogue, nous permettons à Dieu d’être présent au milieu de nous ; car lorsque nous nous ouvrons aux autres dans le dialogue, nous nous ouvrons nous-mêmes à Dieu.  »

(Jean-Paul II)
 
G.Verbist, mafr.
GROUPE RENCONTRE
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 111 / 584626

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License