missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Lu pour vous

Jésus pour le XXIe siècle

John Shelby Spong
mercredi 28 septembre 2016 par Guy Theunis, Webmaster

Jésus
POUR LE XXIe SIECLE
  John Shelby Spong
  Date de parution : 03/06/2015 (2e éd.)
Editeur : Karthala, Paris
Collection : Sens & Conscience
ISBN : 9782712213596
Présentation : broché 336 pages, 19 euros
Postface : Jacques Giri

John Shelby Spong, qui appartient à l’Eglise épiscopale des Etats-Unis (tradition anglicane), a été pendant plus de trente ans évêque de Newark dans le New Jersey. Dans son travail de terrain, il a très vite réalisé que le message sur Jésus était devenu confus, voire incompréhensible, pour beaucoup de femmes et d’hommes, rebutés par des textes enveloppés de mythes, légendes et d’interprétations d’une autre époque. A partir d’une relecture des textes, il nous propose dans cet ouvrage un portrait du Jésus réel, à la fois prophète, porteur d’un message de fraternité et inventeur d’une voie dans laquelle le monde traditionnel du divin se trouve bouleversé. Il aborde avec la plus grande lucidité des sujets comme la naissance et l’enfance de Jésus, les miracles, la résurrection et l’ascension de Jésus. La version originale (Jesus for the Non-Religious, 1re éd, 2007 chez Harper Collins) s’est vendue à plus de cent mille exemplaires et a suscité un écho de grande ampleur dans le monde anglo-saxon.

L’ouvrage de l’évêque J. S. Spong se situe dans la lignée des recherches qui, depuis le XIXe siècle surtout ont entrepris de faire le tri, dans les quatre évangiles et les autres parties du Nouveau Testament, entre l’expérience faite en et avec Jésus et la culture alors disponible dont on s’est servi pour le dire. Cet énorme travail s’est encore accéléré dans la seconde moitié du XXe siècle, comme l’ont montré les livres de Jacques Giri, Les nouvelles hypothèses sur les origines du christianisme (Karthala, 4e éd. 2011), et de José Antonio Pagola Jésus, approche historique (Le Cerf, 2012).

Encore aujourd’hui, ce travail critique reste trop souvent entre les mains des exégètes et des spécialistes. Beaucoup de chrétiens, et de catholiques en particulier, n’y ont pas accès ou ne perçoivent pas les conséquences considérables que ces acquis devaient apporter dans les prédications et les homélies, dans la rédaction des catéchismes, dans les prises de parole des évêques et du pape et, tout simplement, dans la culture religieuse et les débats de société.

En s’inscrivant dans ces traditions critiques, Jésus pour le XXIe siècle est un essai libre et franc pour donner sens et puissance à une vie de Jésus revisitée.


Notes de lecture

Livre intéressant, assez radical, qui donne à réfléchir. Pour un monde sécularisé, il est important de ne pas présenter une vision ’théiste’.

Voici quelques extraits du livre qui résument bien les propos de l’auteur :

C’est la plénitude de l’humanité du Christ qui permit à ses adeptes de percevoir la divinité qui résidait en lui (p. 12)
Je me sens incapable de croire littéralement aux choses surnaturelles qui ont été dites à propos de Jésus dans la Bible et répétées dans l’histoire chrétienne, mais je me sens toujours attiré profondément par cette expérience de Jésus (p. 25)
Voir Jésus avec des yeux neufs (p. 27)

Je suis à la recherche d’un Jésus au-delà des Saintes Ecritures, au-delà des Credo, au-delà des doctrines, au-delà des dogmes et au-delà de la religion elle-même, Ce n’est qu’en arrivant à ce stade que notre regard pourra se tourner vers le mystère de Dieu, le mystère de la vie, le mystère de l’amour et le mystère d’être (151)

Pour franchir le pas suivant en allant à la découverte de Jésus, il est nécessaire de faire voler en éclats le langage théiste, devenu inapplicable aujourd’hui, avec lequel nous l’avons entouré, jusqu’à ce que ce langage d’éparpille en mille morceaux. Alors seulement, en y regardant d’un œil neuf, l’homme Jésus commencera à apparaître. Ce sera également le cas pour une nouvelle compréhension de ce que signifie être un humain. Cela arrivera quand nous nous demanderons si le théisme a finalement été un atout pour l’humanité. Est-ce que le fait de survivre revient au même que le fait de vivre ? Telle est la question que nous allons nous poser en poursuivant ce voyage (237)

Etre chrétien , selon les paroles de Bonhoeffer, ce n’est pas être une personne croyante, mais une personne épanouie (294)
- Pour Jésus, chaque être humain semblait posséder et mériter le potentiel de devenir un être épanoui, investi d’une valeur sans limites, Les gens qui le rencontraient en semblaient grandis par cette rencontre et acquéraient une valeur infiniment grande (298)
- Emprunter la voie du Christ, cela signifie recevoir le pouvoir de marcher à l’extérieur et au-delà de ces différents systèmes humains de sécurité... Cela signifie que nous cessions de chercher une divinité extérieure à l’humanité, extérieure au monde, mais de la chercher dans ce qu’il y a de plus profond dans l’espèce humaine, dans ce que cela signifie d’être humain (304)
- Vu sous cet angle, la Croix n’est pas un lieu de torture et de mort ; c’est le portrait de l’amour de Dieu qui peut être aperçu quand on peut offrir tout ce qu’on est et tout ce qu’on a (308)

Epilogue : le souffle du Christ

Ne regardez pas sa divinité, mais regardez plutôt sa liberté.
Ne regardez pas les histoires exagérées de son pouvoir, mais regardez plutôt sa capacité infinie à se donner à autrui.

  Guy THEUNIS, M.Afr.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 92 / 628788

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Croire aujourd’hui   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License