missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Hospitalité, visitation, rencontre

Feuilles Vertes 04-10

Annexe NUNTIUNCULA - n°661 – Avril 2010
lundi 12 avril 2010 par G.Verbist, mafr.

De l’hospitalité (d’Abraham) à la visitation (de Marie à Elisabeth)

Vivre la rencontre
(extraits d’un document de notre confrère Bernard Ugeux)

Dialoguer du cœur de nos différences… est une démarche humaine, spirituelle et théologique… Il existe un lien étroit entre l’hospitalité et l’humanité à cause d’une commune appartenance à la famille humaine. « Tous les peuples forment une seule communauté ; ils ont une seule origine… aussi une seule fin dernière » (Conc.Vatican II).
Offrir l’hospitalité est une façon de faire preuve d’humanité et de reconnaître la dignité de l’autre dans des gestes concrets… Il a fallu du temps pour que la pratique de l’hospitalité implique aussi le respect de sa religion… Le but pouvait être parfois la conversion. Aujourd’hui, on reconnaît qu’on ne respecterait pas l’autre, l’étranger, si on faisait abstraction de sa religion, car celle-ci fait partie de son identité la plus essentielle.

- L’hospitalité d’Abraham,

la première référence biblique de l’hospitalité – Genèse 18, 1 – 10.

« En ces dix versets sont récapitulés toute la beauté et tout le mystère de l’hospitalité… son audace, sa discrétion, sa générosité, la transcendance… » (Pierre-François de Béthune, osb.)
Il est impossible de connaître le Tout-Autre si on ignore l’étranger, le lointain… « les personnes, mais aussi l’environnement culturel et religieux, tout ce qui est étrange, semble-t-il, irréductible à notre façon traditionnelle de vivre et de croire. » (P-Fr.de B.)
Et de Béthune poursuit : « Grâce au dialogue interreligieux, nous pouvons maintenant vérifier que la vérité chrétienne n’est vivante et rayonnante que si l’autre y trouve toute sa place... L’hospitalité doit toujours être associée à la foi... » En christianisme, le dialogue, ainsi que l’hospitalité, impliquent que ceux qui accueillent se réfèrent clairement à Celui au nom duquel ils se sont engagés.

Le Deutéronome (10,19) le rappelle aussi au peuple juif  : « Vous aimerez l’émigré, car au pays d’Egypte vous étiez des émigrés. »

Vivre l’hospitalité en vérité est d’avoir connu soi-même la nécessité d’être accueilli. Cela chacun de nous l’a expérimenté personnellement comme Père Blanc durant son séjour en Afrique.

Accueillir l’autre chez soi, c’est donc aussi libérer de la place dans son propre espace intérieur.

- Le mystère de la visitation de Marie à Elisabeth.

Le Prieur de la Trappe de Thibhirine, Christian de Chergé, donne une signification de ce mystère pour le dialogue interreligieux :

Marie s’en va visiter sa cousine Elisabeth en vue de venir en aide, mais il s’agit aussi pour Marie, d’accueillir et de célébrer le mystère de sa grossesse, en référence avec celle de sa cousine. Toutes les deux portent en elles un secret en rapport avec l’oeuvre de salut de Dieu pour l’humanité, par l’action de l’Esprit Saint. Marie porte en elle une “Bonne Nouvelle vivante”, mais comment livrer tel secret ? Le prieur compare ici Marie à l’Eglise qui porte aussi en elle cette Bonne Nouvelle. C’est à dire chacun de nous. Et ceux que nous rencontrons sont un peu comme Elisabeth, ils sont aussi porteurs d’un message qui vient de Dieu...

“ Nous oublions parfois que le signe qui nous a été donné, c’est que l’autre aussi est porteur d’une parole, ce signe nous a été donné à la confirmation. Je peux aller à la rencontre de l’autre parce que l’autre aussi est habité par la vie de l’Esprit” (cfr.la rencontre de Pierre avec Corneille : il lui a été fait le même don qu’à nous ! Pierre visite Corneille mais il est visité par lui et ensemble ils sont visités par l’Esprit ) (Christian Salenson)

Sans la rencontre des autres religions, pourrons-nous célébrer pleinement l’Eucharistie en disant “ ... la coupe de mon sang, qui sera versé pour vous et pour la multitude “ ? (Ch.S.)
 

*****************</center
 
Naissance d’un “ Belgian Council of Religious Leaders “ (BCRL)

Les leaders spirituels Bouddhistes, Chrétiens (catholiques, orthodoxes, anglicans, protestants et évangéliques), Hindous, Jaïn, Juifs et Musulmans “ recherchent un point symbolique de référence permettant de vivre ensemble en dépassant les conflits d’intérêt.” L’objectif essentiel de ce conseil est d’offrir sa contribution en témoignant des valeurs humaines et spirituelles qui l’animent. Il se focalise d’aborder des sujets éthiques, moraux et sociétaux d’intérêt commun, en incitant ses membres à l’action.

La signature d’une charte a eu lieu en décembre 2009 et son président en exercice est le pasteur Guy Liagre (Communauté protestante et évangélique). Mgr.Guy Harpigny, évêque de Tournai, a pris aussi la parole en rappelant que dans un monde globalisé, le dialogue interreligieux n’est plus un luxe. On ne peut renvoyer la religion à la sphère privée.

(Cathobel)
GROUPE RENCONTRE,
par G.Verbist, mafr.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 109 / 602692

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License