missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Une laïcité musulmane ?

dimanche 23 octobre 2011 par Webmaster

Mohamed Talbi (penseur, historien et islamologue) décrit dans Jeune Afrique, du 9.10.2011, comment est possible une constitution qui donne une laïcité musulmane.
 

Fondement et justification

- Dans la Constitution de Médine

La première écrite au monde. Elle fut négociée par le Prophète en l’an 1 de l’hégire, entre toutes les composantes sociales de la cité-Etat, polythéistes, juifs et musulmans. Dans ses 47 articles, il n’est nulle part question d’une religion de l’Etat. Il s’agissait d’une Constitution laïque.

- Dans le CORAN.

Il n’est ni un code, ni une Constitution. Il est le « Livre de l’Heure », un appel à tous les hommes, partout sur la terre, où qu’ils soient, en Orient ou en Occident, pour que chacun d’entre eux cherche individuellement son salut, indépendamment du régime sous lequel il vit.
Il garantit à tous les hommes la liberté de conscience : «  Pas de contrainte en matière de religion  » nous dit le Coran. Et aussi « Ô vous croyants ! Occupez-vous de vos affaires. Ne vous porte aucun préjudice celui qui s’égare, si vous êtes sur la bonne voie  » ; « Si ton Seigneur l’avait voulu, il aurait fait de tous les hommes une communauté unique. Or, ils ne cesseront jamais de vivre dans la diversité.  »

Le seul obstacle à la laïcité vient exclusivement de la charia.

La charia n’a aucun fondement coranique.
De fabrication humaine et relativement tardive, elle n’oblige aucun musulman en conscience. Seul le Coran oblige. La première somme consacrée à la charia est le Kitâb al-Umm, de Shâfi’î, mort en 804. Auparavant, c’est-à-dire près de deux siècles durant, les musulmans avaient vécu sans charia. Ils pourraient donc s’en passer de nouveau, et s’en porteraient d’autant mieux que sous les pesanteurs de l’Histoire, par le hukm al-ridda (la loi sur l’apostasie), inexistant dans le Coran, la charia a pris une forme terroriste incompatible avec la liberté et la démocratie.

Mohamed Talbi conclut :

Appliquons ces principes et nous fonderons une laïcité musulmane, respectueuse de toutes les libertés, des droits de l’homme, de la démocratie, garantissant à tous les hommes une coexistence pacifique et fraternelle sur notre planète Terre, chacun vivant librement sa diversité singulière.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 175 / 628788

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License