missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Célébration

Un centenaire : le Père Antoon JANSSENS

Nuntiuncula 688 Septembre - Octobre 2014
jeudi 30 octobre 2014 par Webmaster
  Le 13 octobre, le Père Antoine Janssens, ‘Toon’ pour tout le monde, a fêté ses 100 ans à Munsterbilzen (vous voyez qu’il fait bon vivre là-bas…). Comme ‘le jeunot’, il rejoint ainsi le club des 11 P.B. ‘centenaires’, dont 5 sont encore en vie. Parmi eux, je place en guise d’hommage, Charles Lutwana, ugandais : il atteignait l’âge de 100 ans, le jour de son enterrement à Kampala. La plus âgé, français, a atteint les 107 ans : cela promet.

Donc, l’an 1914 ne donnait pas seulement le signal pour la 1re Guerre Mondiale, Toon y poussait aussi son premier cri d’alarme. Beringen, le coin occidental (‘Westhoek’) du Limbourg, s’en est rendu compte ainsi que le foyer du Commerce de Bois Janssens, où il occupera la 3e place parmi les 4 enfants. Le père était un ‘Bourguignon’, la maman un peu plus sévère. Toon héritera des deux. Nous couvrons sa jeunesse du manteau familial de sa vie privée. Mais au niveau international, il a vécu le désarroi de l’après-guerre : les sciences et la technique avaient servi pour tuer et détruire. Puis c’est le crash de la Bourse, avec le nazisme et le fascisme comme réaction… C’est le moment que Toon choisit pour ‘entrer’ à Boechout (1933). Puis vient le noviciat en Afrique du Nord. L’ordination sacerdotale a lieu à Heverlee, le 25 mars 1940. Oui, vous lisez bien 1940 : la 2e Guerre Mondiale s’approche avec la mobilisation ! Les jeunes prêtres partent à toute vitesse vers l’Afrique pour fournir un dernier convoi pour les missions qui comptent sur ces nouvelles recrues. Voyage historique que Jean Deffontaine nous a déjà raconté avec verve : ce sont le train, la bicyclette, la traversée de la France et de l’Espagne, le bateau pour Léopoldville et la traversée du Congo d’ouest en est, pour aboutir enfin au Rwanda : 5 mois de voyage !

Il ne suffit pas de citer des noms de postes de mission pour évoquer, tant soit peu, les nombreuses années au Rwanda : Kiziguro, Mibirizi, Kaduha … où il est tantôt vicaire, tantôt directeur des écoles, responsable du catéchuménat, curé… La riche vie missionnaire et rwandaise.

1973 : année du coup d’état. Toon doit quitter la scène rwandaise et va se recycler comme aumônier d’hôpital à Genk. Il y fait une bonne expérience qui lui servira, six ans plus tard, à assumer cette même fonction à Kigali.

Lors du génocide, il se trouve à Nyamata, paroisse qui va être terriblement touchée. C’est un homme bouleversé qui doit être évacué par le Burundi. Mais brisé ? Non.

En 1995 il devient l’initiateur d’une nouvelle communauté PB dans la maison de repos des sœurs à Munsterbilzen et qui deviendra la Maison de Repos et de Soins St.-Joseph. Il va y acquérir une solide réputation de cycliste infatigable. Image de la vie chrétienne : chuter et se relever. À part cela : toujours avec son bréviaire, son chapelet ou un bouquin récent sur la religion.

À l’âge de 98 ans, il transforme le vélo en ‘rollator’, puis en chaise roulante et on le retrouve partout.

Toon, félicitations ! Et surtout : brise le record de ce français !

  Bob Gaul

N.B. Pour la petite histoire : le journal « Het Belang van Limburg » (‘Le Bilan du Limbourg’ ???) était sur le point de l’interviewer, quand Toon, espiègle comme il était, a tiré sa révérence…


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 273 / 636880

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages - Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License