missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Niger

Le Président du Niger s’adresse à la nation

mercredi 21 janvier 2015 par Webmaster

« Ces Églises qui sont brulées, pouvons-nous accepter qu’elles le soient au nom de notre religion ? »

À la suite des évènements malheureux que notre pays a vécu ces deux derniers jours, le Chef de l’État, Mahamadou Issoufou, a prononcé un message à l’endroit de tous les Nigériens, ce samedi 17 janvier 2015. Dès ces premiers mots, le Président tenu à saluer et à encourager ceux qui veulent la paix et le bien-être pour le peuple.

En poursuivant son message, le Chef de l’État a dit que depuis quatre ans, il tente de préserver les Nigériens du terrorisme. Il tente de préserver le pays de ce qui se passe au Mali, en Libye et au Nigeria, « car l’Islam, c’est la paix, la religion du juste milieu, du pardon et de la tolérance  ». Et le président de continuer en disant que c’est en référence à ces valeurs que, tout en étant pour la liberté d’expression, il réprouve les caricatures qui insultent la foi des musulmans. « Je considère que la liberté d’expression ne saurait signifier la liberté d’insulter ce que les autres ont de plus cher, leur foi. Je me suis rendu en France, à l’invitation du président Hollande, non pas pour soutenir un quelconque journal, mais pour prendre part à une marche, intitulée marche pour la république et la lutte contre le terrorisme  ». « Ma participation à cette marche (…) visait à condamner le terrorisme lorsqu’il est commis au nom de l’Islam par des imposteurs  ». Après avoir donné des exemples de cruauté faite par des extrémistes, le Président Mahamadou Issoufou dit que «  l’Islam ne cautionne ni ne commande des crimes  ».

Vaux évènements que le pays a vécus ces derniers jours, le Président dit que ces faits nous interpellent. « Ces Églises qui sont brulées, pouvons-nous accepter qu’elles le soient au nom de notre religion ? De quel tort sont coupables les églises et les chrétiens du Niger ? Ceux qui pillent ces lieux de cultes, qui les profanent, qui persécutent et tuent leurs compatriotes chrétiens ou les étrangers qui vivent sur le sol de notre pays n’ont rien compris à l’Islam. Ils donnent de notre pays si chaleureux et de nos populations si hospitalières, une très mauvaise image. Où veulent-ils que s’en aillent nos compatriotes de confession chrétienne en décidant de détruire leurs domiciles et de s’approprier leur bien ?  » Le président de dire que cette attitude porte préjudice aux musulmans qui vivent dans les pays ou l’Islam est minoritaire. «  Nous condamnons ces agitations, déplorons les pertes en vie humaine et le nombre de blessés  ».

Faisant un état des morts et des blessés, le Chef de l’État a dit qu’à Zinder, il a été enregistré 5 morts, dont un retrouvé ce matin calciné dans une église. À Niamey, le bilan est de 5 morts, tous civils, dont quatre tués dans des églises et des débits de boissons. « Que les familles des personnes décédées trouvent ici l’expression de mes sincères condoléances ».

Le président lance un appel au calme à tous. Il demande d’éviter au Niger des épreuves inutiles. Il demande à chacun de continuer l’exercice de la foi dans la tolérance, c’est-à-dire le respect de la foi des autres. Le Chef de l’État de terminer son message en exhortant Dieu de bénir le Niger.

Message télédiffusé sur Télé Sahel, le samedi 17 janvier à 21h 30 heure locale.
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 70 / 609829

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Afrique  Suivre la vie du site Niger   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License