missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be
Mémoires du Pélerin

Sur le Chemin de Compostelle (4)

16 octobre (extraits)
mercredi 27 octobre 2010 par Webmaster

Pas à pas, Georges se rapproche de Compostelle, par le Camino Frances.

Aujourd’hui, il nous livre encore ses réflexions.


Chers vous tous et toutes,

Me voici au pied du dernier col à franchir. (O Cebreiro ?) Ce sera pour demain matin. Combien reste-t-il de kms ? Impossible à dire. Certains disent 190... D’autres 165... Je choisis ce dernier chiffre. Allez savoir pourquoi. Oui j’ai hâte d’arriver et pourtant j’en ai peur. Je reçois des messages de la famille me parlant de mon retour en avion, d’aéroport, et cela m’attriste. C’est DEJA fini...

Tout se déroule très bien. La santé est OK... Quelques punaises ici ou là, une petite douleur au pied gauche, les épaules qui souffrent un peu... mais qu’est ce cela quand je pense à certains pèlerins qui ont dû abandonner, qui ont eu des accidents, des tendinites, des pieds en sang, des punaises sur tout le corps... Je suis gâté par le ciel... et par ma façon d’avancer... doucement en écoutant mon corps bien gentiment.

Les auberges sont sympas. François et Chantal me proposaient d’être moins spartiate, mais je dors aussi bien en dortoir que dans une chambre tout seul et surtout je perdrais mes compagnons de route... car presque tous vont dans les auberges municipales. Cela coûte d’être pèlerin... et ils calculent leur budget. Hier pourtant pour un prix de 5 euros nous étions en chambre par deux... des cabanons de bois. Très chouette. Nous avons pris un repas extra après visite d’une bodega (cave à vin) avec dégustation gratuite. Un repas de roi.

Les amis se gagnent et se perdent. Certains sont restés à Leon pour une journée de repos. J’ai visité la ville, la cathédrale et j’ai continué. J’en suis bien content. Je retrouverai tout le monde à Santiago. J’ai retrouvé un gars, Bernard, boulanger de métier. Je l’avais vu le quatrième jour de mon pèlé, les pieds abîmés et avec deux ânes. Je l’ai retrouvé et désormais nous voyageons ensemble sans ânes car ce sont eux qui sont tombés malades. Il est là dehors et m’attend pour la bière du soir.

Les paysages ont beaucoup changés. La Meseta, ce sont des kms sans rien, plat comme la Flandre, avec des champs récoltés à perte de vue... Mais j’ai aimé. Je prenais les variantes - un peu plus longues - pour éviter les routes et dormais donc dans de petites auberges de village, beaucoup plus sympas que les villes où les pèlerins sont nombreux.

Depuis quelques jours c’est le retour à la montagne. Très beau, même si nous suivons une autoroute.... La vie n’est pas que petit sentier bucolique.


Il y a en fait peu de pèlerins... Ici l’hôtelier me disait qu’il y a 40% de pèlerins de moins que l’an passé. Peur du trop plein... ou crise économique ?

Mes pensées sont de plus en plus nulles... Etonnant, mais j’ai l’impression de ne plus faire que marcher. Marcher est mon occupation... Et je ne sais pas très bien ce à quoi j’ai pensé sur le chemin tout en mettant un pied devant l’autre. Il y a quelques jours pourtant, je me suis soudain demandé pourquoi j’étais sur cette route à 61 ans, à porter mon sac, à seulement avancer sans rien faire d’autre...

Ce fut soudain et fort... Simplement par Amour de Lui, parce qu’Il m’aime et que je voulais lui donner du temps... Une pensée lue dans Prions en Eglise me porte depuis plusieurs jours : « La durée du monde et de chaque vie est faite pour que nous ayons le temps de laisser Dieu se reconnaître en nous. » Depuis il y a en moi un grand désir d’action de grâce... et c’est cela qui revient spontanément pas à pas dans ces derniers jours... C’est dans cet esprit que je continue et me rapproche de Santiago.

Dieu est bon.

Je pense à vous.

Georges,
pèlerin sur la route de Compostelle

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 85 / 602034

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages - Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License