missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Feuilles vertes - Juin 2012

Annexe Nuntiuncula n°673
mardi 12 juin 2012 par G.Verbist, mafr.

- Nouveau président de l’Eglise protestante Unie de Belgique

Elu le 12 mai 2012 par l’assemblée synodale, le pasteur Steven Fuite succède à Guy Liagre en partance pour Genève pour travailler en tant que secrétaire général de la Conférence des Eglises européennes (KEK). Steven Fuite est né à Zwolle (Pays-Bas). Il a eu en charge les paroisses de Malines et de Bruxelles. Il est conscient des grands défis qui l’attendent.

(Cathobel. 18/05/12)
 

- Un Concile panorthodoxe

Il devrait se tenir fin 2012. Cela devrait permettre à l’Eglise orthodoxe, forte de ses 200 millions de fidèles, de réaffirmer sa présence dans le monde. Il y sera question du statut canonique de la diaspora (en Occident, en Amérique), de la primauté du Patriarcat de Constantinople, de la hiérarchie entre les Patriarcats.

Le dialogue avec l’Eglise catholique a été interrompu en 2000 suite au problème de l’uniatisme et du prosélytisme soulevé par le patriarcat de Moscou. Les relations entre Jean-Paul II et Alexis II n’étaient pas des meilleures. Mais, en avril 2005, Benoît XVI a pu rétablir le dialogue. L’actuel patriarche Kirill connaissait le cardinal Ratzinger.

Aujourd’hui, explique le cardinal Kurt Koch (du Conseil pontifical pour l’œcuménisme), « on se heurte à la question de la primauté du pape ». « En 2007, à la commission mixte, réunie à Ravenne, on s’acheminait vers un accord… mais en 2011, le patriarche de Moscou (Kirill) a dit qu’il n’accepterait jamais le document de Ravenne  ».

Attendons donc le Concile panorthodoxe.

(Cathobel 19.05.12)
 

- Canada : Menaces autour de la liberté religieuse

La Conférence des évêques du Canada a publié, le 14 mai 2012, une lettre pastorale sur la liberté de conscience et de religion . Cet appel pressant exprime l’inquiétude à propos du « relativisme agressif » qui cherche aujourd’hui à reléguer la religion dans la sphère privée. « Jamais il n’aura été plus nécessaire pour les chrétiens engagés d’agir et d’intervenir publiquement dans la sphère de leur vie professionnelle ».

(Cathobel 17.05.12.)
 

- « Le péché n’est pas réservé à al-Qaïda » (Cardinal Barbarin, Lyon)

Anders Breivik à Oslo, et Mohamed Merah à Toulouse... des paumés, des enfants perdus, des largués. Pas des militants, non ! Le tueur d’Oslo et le tueur de Toulouse, frères de spectacles, de sang. Ils ont sublimé leur échec dans la haine.

« Chaque jour, où que nous soyons, notre vie dépend de la liberté d’autrui qui peut parfois se transformer en violence,nous dit le cardinal Barbarin, et même en folie... le péché n’est pas réservé aux membres d’al-Qaïda. La violence habite le coeur de tous les hommes, et nous voyons comme elle est difficile à juguler en nous, parfois. A présent, nous, chrétiens, juifs et musulmans, devons rendre témoignage de ce qui fait le coeur de notre foi : la miséricorde de Dieu qui est source de paix pour le monde.

Ce mot est présent dans la Bible et le Coran.

  • Les juifs savent qu’ils sont un peuple élu pour témoigner de la miséricorde de Dieu devant les nations.
  • Les musulmans appellent Dieu « le Tout miséricordieux, le Très miséricordieux ».
  • Et nous, chrétiens, nous entendons la Vierge Marie s’écrier dans le Magnificat : « Sa miséricorde s’étend d’âge en âge », qui résume toute la Bible en quelques mots !  »

« L’homme n’est pas sur terre pour haïr, mais pour aimer » dit le recteur de la mosquée de Villeurbanne (France). « Des musulmans affirment avec force qu’aucun crime ne peut être commis au nom de Dieu » nous dit le cardinal. Alors « Je préfère que nous relayions les paroles des musulmans, confirme Barbarin, qui sont conscients de ce danger et affirment avec force qu’aucun crime ne peut être commis au nom de Dieu. Plusieurs dénoncent la violence de certains prêches dans leurs mosquées et lancent un appel aux responsables politiques pour en être délivrés ».

(La Vie. 29.03.12.)
 

- MUSULMANS en BELGIQUE

Pourquoi les intellectuels réformistes musulmans se font peu entendre ? Peut-être que les musulmans religieux et pratiquants s’interrogent sur la réalité de leur communauté, complexe, hésitante, ambivalente. Les non-musulmans et les médias devront aussi s’interroger sur leurs positions et leurs évidences.

(Le Soir. 19.04.12.)
 

Le sociologue Jan Hertogen a fait une estimation du nombre de musulmans actuellement en Belgique. Son étude montre bien les différences entre les régions. Elle a tenu compte de la sécularisation en cours. « Parmi les citoyens d’origine musulmane il y a aujourd’hui des agnostiques et des athées  » nous fait remarquer le professeur Felice Dassetto.

POPULATION MUSULMANS % de la population totale
LE ROYAUME 10 791 275 623 780 5, 8 %
Région Bruxelles 1 071 071 235 800 22 %
Région Flandres 6 228 019 246 657 4 %
Région Wallonie 3 492 185 141 323 4 %
G.Verbist, mafr.
GROUPE RENCONTRE
 

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 83 / 584107

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License